Guide Vert Michelin - Trois villages méconnus à découvrir en Roumanie

Par Escapades en Roumanie | Publié le 22/12/2021 à 00:00 | Mis à jour le 23/12/2021 à 18:11
Photo : Dan Cristian Pădureț / Pexels
Un village de rêve en Roumanie

Ce mois-ci, le Guide Vert Michelin vous propose une escapade vers trois villages méconnus de Roumanie, à la rencontre d'histoires locales, de traditions et de paysages bucoliques. Les petites maisons traditionnelles, les lieux chargés d’histoire, la simplicité et la tranquillité de la vie rurale sont idéales pour un voyage unique, loin des destinations bondées de cette période. En route!

 

Curtișoara

Dans le département (județ) de Gorj, à 10 km au nord de la ville de Târgu Jiu, près de la rivière Jiu, se trouve le petit village de Curtișoara. Bénéficiant d’une situation privilégiée, il est entouré de collines boisées qui offrent à chaque saison des paysages de rêve. On y trouve le Musée en plein air d’architecture traditionnelle de Gorj, un véritable village qui s’étend sur plusieurs hectares, dont actuellement seulement une moitié peut être visitée. Le musée a ouvert en 1975, et accueille plusieurs constructions transportées ici depuis les villages alentour.

Curtisoara en Roumanie
marugod83/adobe stock

 

Véritable patrimoine d’architecture traditionnelle rurale roumaine, le musée comprend un grand nombre de maisons, annexes et ménages traditionnels en bois, meublés et aménagés avec soin pour illustrer la vie des paysans roumains des 18e et 19e siècles, ainsi que leurs croyances, leurs occupations et les vêtements traditionnels régionaux. Le plus impressionnant bâtiment du musée reste la maison-fortifiée (cula en roumain), du 18e siècle, qui appartenait à la famille des boyards Cornoiu, entièrement restaurée - une des rares constructions de ce genre qui a été préservée en Roumanie. On y trouve aussi l’église St Jean le Baptiste qui date du début du 19e siècle et qui a été bâtie par la même famille.


Parmi les jolis bâtiments qui s'y trouvent, on remarque aussi la maison qui abrite un petit musée dédié au musicien et compositeur virtuose de nai (flûte de Pan roumaine) Gheorghe Zamfir, le complexe Gheorghe Tătărescu (homme politique roumain) avec une belle église et un clocher en bois, ainsi que plusieurs belles maisons traditionnelles aux éléments distinctifs : des porches (prispe) liées aux maisons sur trois côtés, des piliers en bois torsadés ou sculptés aux motifs géométriques, des balcons richement ornés, des portails en bois couverts par des petits toits, des caves (en pierre ou en bois) qui soulèvent la structure de la maison, etc.      

 

Axente Sever

Vers la partie nord du département de Sibiu, sur le Plateau Transylvain, on trouve le village saxon Axente Sever. Attestée officiellement dans la première partie du 14e siècle (en 1305), la localité portait initialement le nom de Frâua. Le changement du nom est survenu en 1931, lors du 25e anniversaire de la mort du révolutionnaire roumain Ioan Axente Sever. Celui-ci avait milité pour la libération nationale des Roumains de Transylvanie, lors de la révolution roumaine de 1848.
 

Axente Sever en Roumanie
catalinlazar/adobe stock

 

Le paysage rural du petit village est dominé par l’église fortifiée dédiée à la Toussaint et documentée depuis le 14e siècle. Celle-ci présente une nef carrée et un chœur pentagonal construit en pierre de taille qui représente aussi la plus vieille partie de l’édifice religieux. L’église est l’un des rares monuments religieux de Transilvanie à avoir le clocher au-dessus du chœur. La fortification de l’église a commencé dans la deuxième partie du 15e siècle, pour que l’édifice soit protégé des nombreuses invasions turques qui avaient lieu à cette époque. A cette occasion, la nef, l’autel du sanctuaire et l’abside ont été surélevés d’un niveau. Dans la même période, l’enceinte ovale qui présente des courtines ayant 6-8 mètres de hauteur a été bâtie.

 

Arbore

Dans la région historique de Bucovine, à environ 40 km de la ville de Suceava,se trouve le beau village d’Arbore, localité qui a été documentée dans la première partie du 15e siècle. C’est ici qu’on peut admirer l’église orthodoxe du même nom, dédiée à la Décollation de Jean Baptiste et bâtie en 1502 par le boyard Luca Arbore (pendant le règne d’Etienne le Grand en Moldavie). L'ensemble religieux comprend l'église et le clocher qui datent de 1867. L'entrée de l'église se démarque par le portail de style gothique situé sur le mur sud.
Dans le narthex se trouve le tombeau du boyard Arbore - édifice funéraire qui surprend par l’arche réalisée dans le style gothique. Célèbre pour sa fresque d'une grande valeur artistique (réalisée par Dragoș Coman en 1514), l’édifice religieux a été ajouté depuis 1993 à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, dans le groupe des impressionnantes églises peintes du nord de la Moldavie.

le village Arbore en Roumanie
Mihai Zaharia/adobe stock

La fresque extérieure capture à travers ses scènes des personnages qui semblent être dans un mouvement constant, ayant une surprenante rythmicité, dans harmonie des couleurs et des formes. Les scènes illustrent la vie des Saints, la Genèse et le Jugement Dernier, et avaient non seulement un rôle décoratif, mais aussi un rôle éducatif pour les gens de ce temps. Ayant une forme longitudinale, le bâtiment comprend aussi un espace semi-ouvert (comme une niche) inédit pour cette période dans l’architecture des églises, créé par le prolongement des murs latéraux vers l'ouest, et joints au sommet par un arc couvert allant dans le prolongement du toit en bois. L’intérieur, aussi recouvert de fresques, désigne un espace chaleureux, peu éclairé, presque intime, qui invite les visiteurs au repos et à la méditation.


le village Arbore en Roumanie

 

 

Pour découvrir plusieurs destinations remarquables, consultez le Guide Vert Michelin Roumanie et pour tracer votre itinéraire, le site Internet : https://www.viamichelin.fr/.

 

Equipe d’Edition et Photos :

Andra-Florentina Ostafi;

Ecaterina-Paula Cepraga;

Theodor Cepraga.

 

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Luc Pierlot mer 22/12/2021 - 18:37

Je découvrirai avec plaisir Curtisoara lors d'un prochain voyage. J'ai eu l'occasion de passer plusieurs fois par Axente Sever, l'église fortifiée est magnifique. La chapelle d'Arbore, en Bucovine, mérite en effet le détour. J'y ai été accueilli à deux reprises par une dame adorable, parlant très bien le français. Les peintures murales sont très belles. J'ai notamment le souvenir fort d'une représentation de Ste Marie l'Egyptienne (sainte dont j'ignorais l'incroyable histoire...).

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale