Samedi 19 juin 2021
Bucarest
Bucarest

Guide Vert Michelin- 3 monastères à découvrir dans la région de Neamt

Par Escapades en Roumanie | Publié le 07/05/2021 à 00:00 | Mis à jour le 07/05/2021 à 13:26
Photo : Wikipedia / Svlad6403
monastère Sihastria en Roumanie

Ce mois-ci, le Guide Vert Michelin nous propose une escapade dans la région de Moldavie, dans le comté (județ) de Neamț, à la découverte de trois monastères impressionnants de par leur histoire, leur architecture et le cadre naturel idyllique où ils se retrouvent. 

 

Le Monastère de Sihla

Dans une zone rocheuse des montagnes Stânișoarei, à environ 25 km de Târgu Neamț, se trouve l’étonnant monastère de Sihla.

L’ensemble monastique, est situé dans un cadre naturel plein de verdure, à 1 000 m d’altitude, et comporte l’église principale dédiée à la « Naissance de Jean Baptiste » et une petite chapelle en bois située sur la colline. A proximité du monastère vous pourrez aussi visiter la grotte de Sainte Teodora de Sihla qui a vécu presque 40 ans comme ermite dans ce lieu très isolé (entre le 17e et 18e siècle).

L’ermitage de Sihla a été fondé ici en 1731 et dix ans plus tard son église principale a été construite par la famille Cantacuzino. L’aspect actuel de l’édifice religieux date de 1813, grâce à l’archimandrite Benedict qui l’avait reconstruit. L’impressionnante église en bois de sapin présente un plan triconque et une tour dominée par une croix au-dessus de la nef.

monastere-Sihla-roumanie-tourisme

 

La petite chapelle en bois de couleur vert, située sur la colline, est dédiée à la « Transfiguration ». Selon la légende, elle aurait été entièrement bâtie avec le bois provenant d’un seul sapin. Elle a été construite en 1763, par le boyard Ioniță Cantacuzino Pașcanu, à la mémoire d’un de ses amis, mort alors qu'il chassait un cerf. L’édifice, en forme de navire, préserve encore de par sa simplicité, l'atmosphère d'antan. L’ermitage de Sihla est devenu monastère en novembre 2011.

 

monastere-Sihla-roumanie-tourisme

 

 

Le Monastère de Secu

Dans la vallée de la rivière Secu, dans un bel endroit entouré de collines boisées, vous trouverez le vieux monastère de Secu.

Il y a presque 500 ans les premiers ermites avaient établi ici l’ermitage de Zosima dont la première église a été édifiée pendant le règne du voïvode moldave Petru Rareș. L’épouse du voïvode, Elena Rareș, a continué le développement de ce centre religieux par la construction, en 1550, d’un mur de défense en pierre. Aujourd'hui, il ne reste plus qu'une petite partie de ce mur, située à l’entrée du monastère. Depuis sa fondation, l’ermitage s’est beaucoup développé à travers le 16e siècle, grâce aux contributions des voïvodes Alexandru Lăpușneanu, Petru Șchiopu et Aron Tiranu.

Au début du 17e siècle, en 1602, le vornic (officiel de la cour du voïévode, en charge des affaires internes du pays) Nestor Ureche a fondé, avec son épouse Mitrofana, l’église en pierre du monastère. A cette occasion, le grand boyard moldave a offert plusieurs livres et une partie de ses propriétés au monastère.

 

monastere-Secu-roumanie-tourisme
Balate Dorin/adobe stock

 

Au fil du temps, l’ensemble monastique a subi plusieurs travaux de restauration et d’agrandissement. Du point de vue architectural, l'église, dédiée à la « Décapitation de Saint Jean Baptiste » présente de fortes influences valaques. On remarque surtout les beaux ornements en brique rouge sur les murs extérieurs, ainsi que la tour arrondie qui domine l’avant-nef fermée. La peinture intérieure actuelle a été réalisée entre 1849-1850 dans le style renaissance (ayant aussi beaucoup d’influences byzantines). Le monastère de Secu est entouré par un mur de défense en pierre, avec des tours dans chaque coin. Sur le côté ouest on trouve la tour d’entrée qui abrite le clocher.

 

Le Monastère de Sihăstria

A 22 kilomètres de la ville de Târgu Neamț et à proximité du monastère de Secu, se trouve l’impressionnant monastère de Sihăstria, situé trouve dans un cadre bucolique.

Au début du 17e siècle, cette zone avait représenté un lieu de refuge idéal pour de nombreux ermites de Moldavie, c'est ainsi qu'est né un ermitage (même le nom « Sihăstria » signifie l’ermitage). La première église de ce petit ermitage a été bâtie en 1655 par le métropolite de la Moldavie, Ghedeon de Huși. A l’époque, le centre religieux était composé de 7 ermites provenant du monastère de Neamț. Pendant le 18e siècle et au début du 19e siècle, ce centre religieux a été détruit par les nombreuses invasions tatares et turques. Il a été néanmoins reconstruit entre 1824-1826 par le métropolite moldave Veniamin Costachi. A cette occasion, le mur d’enceinte, la vieille église, le clocher et la tour de l’entrée ont été refaits. 

monastere-Sihastria-Neamt-tourisme-Roumanie

 

La vieille église principale du monastère, consacrée à la « Nativité de la Vierge Marie », a été édifiée en 1734 par l’évêque orthodoxe Ghedeon de Roman et a été refaite en 1824 à l’occasion des travaux de restauration. Son architecture est un bel exemple du style classique moldave qui domine la plupart des édifices religieux de la région. La peinture intérieure a été refaite et complétée en 1988.

En 1941, lors d’un incendie, une grande partie de l’ermitage a été détruite, tout comme la petite chapelle en bois, qui a été reconstruite quelques années plus tard à l’occasion d’autres gros travaux d’agrandissement. Cette chapelle présente un grand intérêt artistique grâce à ses superbes peintures qui couvrent les murs intérieurs.

En 1947 l’ermitage est devenu un vrai monastère de grande importance pour la région. Lorsque la communauté monastique s’est agrandie (surtout après 1989), la nécessité d’une nouvelle église plus grande est devenue évidente. C'est ainsi que cette belle église, consacrée à « Sainte Teodora de Sihla », a été érigée en 1999, son intérieur étant peint en 2004.

monastere-Sihastria-Neamt-tourisme-Roumanie
Laurenx/adobe stock

 


 

Pour découvrir plusieurs destinations remarquables, consultez le Guide Vert Michelin Roumanie et le site Internet : https://www.viamichelin.fr/.

 

Equipe d’Edition et Photos :

Andra-Florentina Ostafi;

Ecaterina-Paula Cepraga;

Theodor Cepraga.

 

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
0 Commentaire (s)Réagir