Lundi 16 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ESCAPADES - Connaissez-vous ces lieux hantés de Roumanie?

Par Escapades en Roumanie | Publié le 01/11/2019 à 00:00 | Mis à jour le 01/11/2019 à 08:59
Photo : philprice13/Pixabay
spooky-2800116_1280

A l'occasion de la fête de Halloween, la rédaction vous propose de découvrir ces lieux réputés pour être parmi les plus "hantés" de Roumanie. Pour les plus courageux d'entre vous ce sera l'occasion d'aller les explorer entre amis ou en solitaire.

 

 

La forêt Hoia-Baciu

Pour ceux qui sont à la recherche de sensations fortes, sachez qu’en Roumanie il existe une sorte de « triangle des Bermudes » balkanique, la forêt de Hoia-Baciu. Située à seulement 3 km de la ville de Cluj, cette vieille forêt de chênes, s’étend sur 250 hectares, et nous vous conseillons vivement de ne pas vous y perdre, car elle est considérée comme un des endroits les plus terrifiants de Roumanie : plusieurs phénomènes paranormaux y auraient eu lieu depuis l’apparition de fantômes ou d’ectoplasmes jusqu’aux OVNI. Beaucoup d’encre a coulé au sujet de cette forêt, tout comme le nombre de touristes passionnés de phénomènes paranormaux. L’endroit y et pour quelque chose : des arbres tortueux, aux formes étranges, que certains considèrent même comme étant les âmes des personnes tuées dans cette forêt. Ceux qui rentrent dans la forêt se plaignent d’états d’anxiété ou du sentiment désagréable que quelqu’un les observe, alors que d’autres auraient rapporté des nausées soudaines, des migraines sévères et dans certains cas, de mystérieuses brûlures ou des égratignures qui apparaissent sur le corps. Même les locaux auraient peur d’y entrer à cause des légendes qui entourent le lieu. Le nom de la forêt viendrait du nom d’un berger qui y aurait disparu avec ses 200 moutons sans laisser de traces. Éprouvez donc votre courage.

lieux-hantés-roumanie-foret-hoia-baciu-paranormal
Pxhere

 

 

Le château de Iulia Hasdeu

Dans la petite ville de montagne, Campina, se trouve un château à l’architecture étrange dont on dit qu’il serait un des plus hantés de Roumanie. Tout commence avec la mort à l'âge de 18 ans de la fille de l’écrivain et savant roumain, Bogdan Petriceicu Hasdeu. Extrêmement affecté par la mort de sa fille unique, Hașdeu, décide de se plonger dans les livres d’ésotérisme et les arts occultes dans l’espoir de rentrer en contact avec l’esprit de sa fille. C’est ainsi qu’entre 1894 et 1896, il construit ce château censé faciliter la communication avec l’au-delà. Le château aurait été construit selon les indications de Iulia elle-même, transmises durant les nombreuses séances de spiritisme. Aujourd’hui on peut visiter une pièce dédiée à Iulia, avec ses poupées, son journal intime et ses cahiers de mathématique, mais la pièce la plus effrayante du château reste la «chambre obscure» où Bogdan Petriceicu-Hașdeu s’adonnait à ses séances de spiritisme: on y trouve notamment les résumés des séances durant lesquelles le savant aurait communiqué avec sa fille, mais aussi l’enregistrement d’une composition musicale, reçue, elle aussi d'outre-tombe. Les locaux racontent aujourd’hui que la nuit on peut entendre Iulia jouer au piano, sous les applaudissements de son père ou bien apercevoir le vieux Hașdeu près de la fenêtre, rugissant comme un loup.

lieux-hantés-roumanie-chateau-hasdeu
Brigaela / Wikipedia

 

 

L’étang des sorcières / Balta vrajitoarelor


Dans notre liste, les histoires de sorcières ne pouvaient pas manquer. Quelque part dans la forêt Boldu-Creteasca, à 30 minutes de Bucarest, se trouve un petit étang maudit qui donne des frissons aux locaux. On raconte que c’est précisément le lieu où Vlad Tepes serait mort décapité, suite à la trahison des boyard valaques. Durant la période communiste, après le tremblement de terre de 1977, plusieurs tonnes de débris ont été déchargées dans cet étang. Or, quelques semaines après, les gravats auraient été "avalés" et tout aurait disparu comme par magie dans cet étang considéré comme une porte vers l’au-delà. Chaque année, les sorcières se rassembleraient autour de l'étang, le jour de la Saint George, de la Saint Andrei et pour la fête des Sanziene, pour pratiquer des rituels de magie noire, l'étang étant un lieu d'initiation d'où elles tireraient leurs forces occultes. Les locaux racontent aussi que les femmes enceintes qui ne voulaient pas de leur enfant, venaient à l’étang, restaient quelques minutes dans l’eau et s'en trouvaient débarrassées. On dit qu'on ne trouve aucune forme de vie dans cet étang et les animaux ne viennent jamais s’abreuver.

 

 

Le monastère de Chiajna

Les monastères n’échappent pas non plus aux mauvais esprits. Située entre deux cimetières dans le quartier de Giulești-Sârbi, se trouve la ruine inquiétante du monastère Chiajna dont la silhouette effraye encore aujourd’hui les habitants. Sa construction aurait été achevée en 1790 avec des dimensions impressionnantes pour l’époque, ce lieu de culte devant être parmi les plus importants de Roumanie mais le sort en aurait décidé autrement. La légende raconte que le monastère n’aurait jamais été sanctifiée et que les prêtres n’y auraient jamais servi. Premièrement parce que les Turcs l’avaient attaquée croyant que c’était une forteresse et plus tard, à cause de l’épidémie de peste au début du 19e siècle. On raconte même que le métropolitain du pays roumain serait mort de la peste précisément à l’intérieur de l’église. Depuis elle fut complètement abandonnée. Plus tard, deux crimes auraient été réalisés aux environs de l’église, en 1967 et plus récemment en 2006. Mais ce qui fait encore plus peur aux habitants c’est les ombres que certains racontent avoir vu roder autour de l’église mais surtout le bruit des cloches de l’église alors que celles-ci n’ont plus de clocher depuis bien longtemps…

lieux_hantés_roumanie_chiajna_monastère
Wikipedia/ Mihai Petre

 

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Bucarest ?

TRADITIONS

La "danse des ours", une tradition unique en Roumanie

Si pour vous le réveillon de Noël est synonyme de foie gras, champagne et dinde aux marrons, les fêtes d’hiver ont toujours quelque chose de magique et les Roumains adorent leurs traditions, censées a