Jeudi 23 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ESCAPADES – 5 raisons de visiter la ville d’Arad

Par Escapades en Roumanie | Publié le 18/03/2019 à 00:00 | Mis à jour le 18/03/2019 à 06:29
Photo : Pixabay.com
Arad-Pixabay

Avec ses grands parcs et ses bâtiments monumentaux, Arad s'étend sur les rives de la rivière Mureș, accueillant les visiteurs dans son atmosphère de «Petite Vienne» et leur susurrant sa longue histoire.

 

 

Découvrez les coulisses de l'Union de 1918

 

Arad est fière de sa contribution dans la réalisation de l’Union de 1918, car de nombreuses personnalités qui se sont battues pour l’organisation de cette Union ont exercé leurs activités dans la ville. Parmi eux, Vasile Goldiş, député à la Grande Assemblée Nationale d'Alba Iulia, l'organe qui a ratifié l'union de la Transylvanie avec le Royaume de la Roumanie de l'époque, Ştefan Cicio Pop, vice-président de la même assemblée ou Ioan Suciu, un député à l'assemblée. Au même moment, des négociations entre une délégation du gouvernement hongrois et le Conseil National Roumain ont eu lieu dans la ville en novembre 1918. D’ailleurs, le musée d'Arad propose en ce moment une exposition sur le rôle de la ville dans l'Union de 1918. Le musée commémoratif Vasile Goldiş a ouvert dans une maison construite par celui-ci et abrite la salle de presse du journal Românul qui a contribué à diffuser les idées de l’Union de 1918. Plus d'informations sur le musée Vasile Goldiş ici.

 

mairie-arad-bucarest
Photo: Page Facebook Primaria Municipiului Arad

 

 

Le patrimoine de la Sécession

 

Outre son architecture Néo-Renaissance, Arad possède un riche héritage dans le style Sécession. Le Palais Szantay, le Palais Bohuș ou le Palais Földes, qui abritait une célèbre pharmacie au début du XXe siècle, font partie des bâtiments emblématiques de ce courant architectural.

eglise-rouge-arad
Photo: Stanciu Radu Eduard / Wikipedia

 

 

Vous pourrez découvrir la richesse de l'héritage architectural d'Arad en vous promenant le long du boulevard Revolutiei. Vous y trouverez l'Eglise Rouge de 1906, qui appartient à l'Eglise Evangélique Luthérienne, le Palais Administratif, abritant l'hôtel de ville et la préfecture, le Palais Cenad ou le Palais de la Banque Centrale. Après avoir été rénové en 2012, le Palais Administratif est ouvert de temps en temps aux visiteurs.

gare-centrale-arad
Photo: Pixabay.com

 

 

 

Un musée sucré et plus

 

Arad abrite un musée de la confiserie, unique en son genre dans le pays. Le musée a été créé par le confiseur à la retraite Ioan Gui. Il célèbre les grands pâtissiers de l’entre-deux-guerres et la tradition d’Arad dans ce domaine depuis le XIXe siècle. Dans ses expositions figurent diverses machines utilisées pour broyer et mélanger des ingrédients, pour la fabrication de glaces et pour la fabrication de moules de bonbons, de biscuits et autres friandises. Le musée est situé dans la maison de Ioan Gui (rue Nicolaus Lenau), et ceux qui veulent le visiter doivent prendre rendez-vous.

 

Pour en savoir plus sur la ville et l’histoire de la région, vous trouverez le Complexe du Musée d’Arad, qui comprend des sections consacrées à l’archéologie, aux sciences de la nature et aux arts. Ce dernier présente des peintures d’artistes roumains et hongrois tels que Theodor Aman, Nicolae Grigorescu, Stefan Luchian, Nicolae Tonitza, Munkacsy Mihaly, Barabas Miklos et Lotz Karoly. La section archéologie et histoire abrite quelque 2 000 pièces, dont des pièces de monnaie daces, des outils vieux de 100 000 ans, le diplôme de ville libre décerné à Arad en 1834 et divers documents, armes à feu et autres objets datant de la période de l’Union de 1918. Plus d'informations sur les expositions actuelles ici. Le musée est situé dans l’un des bâtiments emblématiques de la ville, le Palais de la Culture. Inauguré en 1913, le bâtiment abrite également la Philharmonie d’État d’Arad et la salle de concert du palais a accueilli au fil de son histoire des artistes tels que Richard Strauss, Béla Bartók et le ténor Traian Grozăvescu.

 

Un autre point de repère de la ville est le Château d'Eau, qui servait à approvisionner la ville en eau et à faire face aux incendies. C'est maintenant un petit musée de l'eau, accueillant diverses expositions dont une permanente dédiée aux pompiers de la ville.

 

 

Une des plus grandes prisons des Habsbourg

 

La forteresse Vauban en forme d’étoile a été construite à partir de 1762 sous la surveillance et selon les plans de l'architecte militaire autrichien Philipp Ferdinand Harsch. Plus de 1 500 familles des environs ont participé à la construction de la forteresse et plus de 150 maisons ont dû être démolies. La forteresse a abrité une garnison militaire et a joué un rôle important pendant la révolution hongroise de 1848, alors qu'elle était assiégée pendant neuf mois. Par la suite, la forteresse a été transformée en prison où beaucoup de révolutionnaires ont purgé leurs peines. Au cours des dernières années, elle a également servi de garnison. La forteresse ne peut être visitée qu’à certaines occasions.

 

 

Une offre artistique et culturelle de plus en plus importante et des environs verdoyants

 

En plus de la saison théâtrale et philharmonique, des concerts, des expositions, et du Festival International de Théâtre Classique, la ville accueille le festival de films documentaires fARAD, le festival des fleurs Fall Flowers Symphony et le festival Arad Open Air.

 

Aux abords de la ville, se trouve le Parc Naturel de la Plaine de Mureș qui suit le cours du fleuve Mures vers la frontière de la Hongrie. Abritant un éco-système riche, le parc offre plusieurs options d'écotourisme, notamment des balades à vélo ou en canoë, des points pour observer les oiseaux et les animaux sauvages, et divers ateliers éducatifs.

 

 

Comment s’y rendre:

 

La ville d’Arad est située dans l'ouest de la Roumanie, à environ 50 km du point de passage de Nădlac vers la Hongrie et à 20 km de Curtici, un point de passage ferroviaire. La ville possède un aéroport où opèrent des vols charters vers des destinations de vacances en dehors de la Roumanie. Tarom, Ryanair et Blue Air relient actuellement Bucarest à l'aéroport de Timișoara, à 60 km au sud d'Arad. En voiture, Bucarest se trouve à environ 600 km d’Arad, en prenant les E81 et A1. Une liaison ferroviaire est également disponible, le trajet depuis Bucarest prenant plus de 11 heures.

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
0 Commentaire (s)Réagir