Samedi 17 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CINE - L’Amant double, un thriller érotico-fantastique de F. Ozon

Par Par ici les sorties | Publié le 23/11/2017 à 00:00 | Mis à jour le 23/11/2017 à 00:00
Photo : L'Amant double de François Ozon
l'amant-double

Pour sa nouvelle recommandation ciné, Grégory Rateau, vous conseille «L’Amant double», le nouveau François Ozon présent l’année passée sur la croisette. Dans ce thriller érotico-fantastique librement adapté du roman "Lives of the Twins" de Joyce Carol Oates, Ozon questionne la figure du double, de la gémellité. Jérémie Renier nous y révèle «sa part des ténèbres».


 

 

On pense bien-sûr à Verhoeven, Brian De Palma, Cronenberg, ou encore Hitchcock, un pari osé pour ce touche-à-tout très productif mais un peu trop pressé, qui enchaîne les films plus ou moins réussis et ses rencontres avec les plus grands acteurs du cinéma français. Dans cette histoire, Chloé (Marine Vacth) consulte un psychiatre, Paul (Jérémie Renier) pour ses maux de ventre inquiétants. Très rapidement, elle ne ressent plus rien, et quelques mois plus tard, Paul et elle emménagent ensemble. Mais Chloé commence à douter de l’honnêteté de Paul, elle devine qu’il lui cache quelque chose. Un beau jour, elle croise son sosie : un psychiatre également, jumeau diabolique de l’homme avec lequel elle vit. Est-ce un complot ou l’ennui d’une femme qui cherche à vivre le grand frisson avec un autre homme en apparence plus dangereux? Ozon filme les corps de ses interprètes, leur exploration, un trio qui colore un peu cet univers froid et clinique. Le cinéaste prend un plaisir réel et communicatif à filmer cette nudité parfaite, se rapprochant ensuite de l’inconscient de son héroïne qui, dans ce film, n’est pas une victime au sens propre comme dans bon nombre de films du genre, car le danger pour elle est avant tout intérieur. De cette plongée freudienne dans un cinéma français qui s’en était considérablement éloigné, nous saluons l’effort, les références, mais ce que nous pourrions reprocher au cinéaste, c’est son scénario et les incohérences dans les motivations de son héroïne dont Ozon ne justifie jamais aucune réaction. On reste spectateur de ses choix, de ses désirs, un brin voyeur, même si, là encore, Ozon ne va jamais aussi loin dans l’érotisme que les maîtres qu’il cite. Le film est en réalité le prétexte à des explorations formelles qui tombent un peu à plat si l’on pense à la virtuosité d’un Hitchcock, l’un des rares cinéastes à donner du sens à son désir de sans cesse renouveler le langage cinématographique. «Le maître du suspens» ne se contente pas de filmer l’étrangeté et de démontrer sa virtuosité technique, non, il crée un dispositif de mise en scène qui relie organiquement le corps de ses acteurs au sujet qu’il décide de traiter. Il suffit de repenser à ce travelling flottant lors de la mort de l’héroïne de Psychose où la caméra montre son œil sans vie pour s’éloigner dans la salle de bain, comme une âme flottant dans les airs pour comprendre que «L’Amant double» avec ses "split-screens" mouvants et autres "parodies visuelles", échoue sur ce plan là. Le film n’en perd pas pour autant son charme, tant les acteurs nous captivent et nous bousculent. Un film a voir donc pour son intention et sa belle ambition de départ, celle de dépoussiérer un cinéma français très social, où la bien-pensance prédomine un peu trop souvent.

 

Grégory Rateau

 

 

Jérémie Renier et Marine Vacth
Jérémie Renier et Marine Vacth 

 

 

Cinema Elvire Popesco, București


Samedi, 02 Décembre 2017 / 19:45

 

2017 (1h 47min)
De François Ozon
Avec Marine Vacth, Jérémie Renier, Jacqueline Bisset plus
Genres Thriller, Drame, Erotique
Nationalité français

 

Télérama: "Jamais dans ses films précédents le cinéaste n'avait approché ses personnages avec une telle élégance froide, une telle précision clinique. Conforme, sans doute, à l'idée qu'il se fait de l'humanité souffrante : un monde de névrosés, cabossés et fragiles, séduisants et séducteurs, à jamais inguérissables...

 

Les Fiches du Cinéma: "Ozon tente un thriller cronenbergo-depalmien sympathiquement dénué de complexes. Mais il lui manque d’être assez crédible pour être pris au sérieux ou assez décalé pour être drôle."

 

Synopsis:

 

Chloé, une jeune femme fragile, tombe amoureuse de son psychothérapeute, Paul. Quelques mois plus tard, ils s’installent ensemble, mais elle découvre que son amant lui a caché une partie de son identité.

 

grégory-rateau-auteur
auteur : Grégory Rateau

 

 

logo-tv5monde-IFR

Par ici les sorties

Votre bouillon de culture hebdomadaire. Sorties cinéma de la semaine, concerts, expos, rencontres : petit tour d'horizon des immanquables de la semaine à Bucarest ou ailleurs en Roumanie, avec nos partenaires l'Institut Français de Roumanie et TV5Monde
0 Commentaire (s)Réagir