Mercredi 20 octobre 2021
TEST: 3548

En 2021, le festival de Krishna de nouveau restreint par la pandémie

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 29/08/2021 à 23:46 | Mis à jour le 30/08/2021 à 09:50
Statues de Krishna décorées pour Janmashtami

Krishna, le dieu bleu, est dans la religion hindoue le huitième avatar du dieu Vishnu. Il est très vénéré par les Hindous et est même parfois considéré comme le dieu suprême. C’est le dieu de la compassion, de la tendresse et de l’amour. Le nom” Krishna" vient du mot Sanskrit  Kṛṣṇa, qui est un adjectif signifiant “noir”, “sombre”, bleu foncé” d’où les fréquentes représentations de Krishna en bleu foncé. La naissance de Krishna est célébrée chaque année par les Hindous vers la fin du mois d’août et le début du mois de septembre. Cette année, le festival, appelé Janmashtami ou encore Gokulashtami, est le 30 et 31 août. 

 

Representations de Krishna en inde

 

Janmashtami et Dahi Handi, les deux jours de Krishna

Durant le Janmashtami, les temples dédiés à Krishna  sont décorés de fleurs et accueillent de nombreux dévots. Les festivités commencent par un jour de jeûne la veille, comprennent des spectacles sur la vie de Krishna, une veillée, des prières et se clôturent le deuxième jour par Dahi Handi, une sorte de concours de pyramides humaines, qui est considéré comme le sport favori de Krishna. 

 

Dahi Handi, aussi appelé Gopalakala, est particulièrement fêté dans le Gujarat, le Maharashtra et l’état de Goa. Dahi signifie lait caillé ou yaourt (curd en anglais) et Handi peut être traduit comme un pot en terre cuite. Le jeu consiste à former une pyramide humaine assez haute de façon à pouvoir atteindre et faire tomber un pot en terre cuite suspendu. Dahi Handi est inspiré des légendes sur l’enfance de Krishna qui racontent qu’il adorait le yaourt et le beurre.

 

Krishna Dahi Handi pyramide Janmashtami
Photo Instagram

 

Dans le Tamil Nadu, on installe des poteaux huilés au sommet desquels sont attachés des pots d'argent. Des garçons déguisés en Krishna tentent alors de grimper sur ces poteaux pour récupérer l'argent pendant que les spectateurs les arrosent d'eau.

 

Des célébrations limitées pour la deuxième année consécutive due au Covid

La pandémie de coronavirus va de nouveau assombrir les célébrations. Dans plusieurs Etats indiens, comme en 2020, les temples ne seront pas ouverts aux fidèles pour les prières. De plus, les concours de pyramides humaines de Dahi Handi qui clôturent le festival, ont, pour la plupart, été annulés (ndlr : il est difficile de respecter la distance de 2 mètres entre les personnes lorsqu’on construit une pyramide humaine).

Ces mesures ont été prises à la demande du ministère national de l'Intérieur qui a étendu les restrictions dues à la Covid-19 jusqu'au 30 septembre 2021 et a également conseillé aux gouvernements des Etats de prendre des mesures appropriées pour éviter les grands rassemblements pendant la prochaine saison festive et, si nécessaire, d'imposer des restrictions locales pour empêcher de tels rassemblements. 

Dans le Maharashtra et à Delhi, les temples ne seront pas ouverts, mais dans le Gujarat, contrairement à l'année dernière, les fidèles pourront venir prier Krishna.

 

 

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Bombay ?

Chennai Appercu
DÉCOUVERTE

A la découverte du fleuve KAVERI dans le sud de l’Inde

Fleuve sacré, la Kaveri est un enjeu économique majeur pour l’Inde du sud, le partage de ses eaux est une source de conflit depuis des décennies principalement entre le Karnataka et le Tamil Nadu.