Jeudi 2 juillet 2020

Respecter l’hygiène du « frigo »

Par Christophe Buzaré | Publié le 28/05/2020 à 23:00 | Mis à jour le 28/05/2020 à 23:00
Photo : Christophe Buzaré
Christophe Buzare - La main a la pate_0

Dans cette nouvelle rubrique, lepetitjournal.com Birmanie et le chef du restaurant « Le Planteur » Christophe Buzaré vous propose quelques conseils sanitaires pour cuisiner en limitant les risques.

Des conseils de bon sens mais qui vont mieux en le disant…

Afin de maintenir son réfrigérateur dans un bon état d'hygiène, il est nécessaire de le nettoyer non seulement dès qu'il y a salissure évidente mais également de façon régulière, à l'eau savonneuse par exemple, puis en rinçant avec de l'eau légèrement javellisée.

Une autre règle de base : vérifier la température régulièrement afin de conserver les aliments dans une fraîcheur adéquat. La température idéale se situe entre 0 et 4 degrés Celsius. Cela évitera le développement des bactéries et moisissures.

Chaque chose à sa place :

Ensuite, il faut organiser son réfrigérateur, car la température y est rarement uniforme. La zone la plus froide d’un réfrigérateur grand public est la zone haute, normalement entre 0 et 4 degrés Celsius donc. Au milieu, la température est souvent autour de 5 degrés, et en bas comme dans le bac à légumes, cela atteint parfois les 7 ou 8 degrés.

Evidemment, les aliments les plus sensibles aux risques sanitaires doivent être placés en haut, dans la zone la plus froide du réfrigérateur, inférieure à 4 degrés. Ce sont :

- les viandes et poissons crus

- Les préparations à bases d’œuf : mayonnaise maison (à manger dans les 24 heures…), flan, etc.

Les cartons et les emballages de toutes sortes (films plastiques ou toutes autres matières…) qui regroupent les produits – les cartons ou les plastiques qui maintiennent les yaourts par groupe de six ou huit, par exemple - doivent être retirés avant de mettre ces produits dans le réfrigérateur car ils risquent de contaminer les autres aliments. Autre raison de les ôter : ils empêchent une bonne circulation de l’air froid dans la machine.

Pas question de mettre directement au réfrigérateur le reste de pâtes à la sauce tomate ou la tranche de jambon, ou même le bout de fromage posé dans un bol ou une assiette sans qu’il ne soit couvert ! Les aliments partiellement consommés doivent être protégés par des films plastiques, ou mis dans des boîtes hermétiques, ou toutes autres boîtes avec couvercle. Le but est d’éviter la contamination par des bactéries, mais aussi d’empêcher les échanges d’odeurs. Certains aliments y sont très sensibles. Le beurre, par exemple, a tendance à prendre le goût du fromage d’à-côté si celui-ci n’est pas recouvert et si lui-même n’est pas dans un beurrier.

Les boîtes de conserve ouvertes n’ont pas leur place dans le réfrigérateur ! Leur contenu se conservera mieux dans un bol ou tout autre contenant avec un couvercle.

Une porte de réfrigérateur mal fermée peut être cause de contaminations des produits. Il faut également éviter les ouvertures trop fréquentes et trop prolongées des réfrigérateurs.

Les aliments doivent être mis au réfrigérateur au maximum deux heures après leur cuisson. C’est absolument essentiel afin d’éviter la prolifération des miasmes.

Petit rappel donc :

Température : ne pas dépasser 4 degrés Celsius

Protéger les aliments

Bien fermer la porte

Et toujours un réfrigérateur propre, pour un repas sain

 

La semaine prochaine, nous approfondirons la manière de disposer les légumes dans le réfrigérateur.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Birmanie

ECONOMIE

L’économie birmane dans le rouge

Inflation limitée mais toujours forte, croissance inexistante, fermetures d’entreprises en hausse rapide, chômage qui explose, migrants qui n’envoient plus d’argent… L’économie birmane est en crise.