Samedi 4 juillet 2020

Pour ne pas être malade, cuisinez propre !

Par Christophe Buzaré | Publié le 21/05/2020 à 23:00 | Mis à jour le 21/05/2020 à 23:00
Photo : Christophe Buzaré
Christophe Buzare - La main a la pate

Dans cette nouvelle rubrique, lepetitjournal.com Birmanie et le chef du restaurant « Le Planteur » Christophe Buzaré vous proposent quelques conseils sanitaires pour cuisiner en limitant les risques.

Des conseils de bon sens mais qui vont mieux en le disant…

1 - Lavez vos mains avant toute chose

Lavez-vous soigneusement les mains avant de toucher les aliments. Cette opération très importante est à répéter durant toutes la préparation du repas et à faire régulièrement pendant les différentes manipulations des diverses denrées de base d’une recette (poisson, viande, légumes, œufs, etc.). Il est particulièrement important d’être systématique, que ce lavage des mains devienne un réflexe : avant de manger… après avoir toussé ou éternué… après vous être mouché… après être allé aux toilettes… après avoir manipulé des ordures…

Technique de lavage des mains : mouillez-vous les mains avec de l’eau tiède, appliquez du savon, frottez-vous les mains l’une contre l’autre durant un minimum de 20 secondes, rincez-vous sous l’eau et séchez-vous les mains avec soin dans un linge propre régulièrement renouvelé. Si tous ces points peuvent paraître évidents, il est en fait rare que tous soient remplis en même temps, notamment sur la durée du lavage ou sur le renouvellement régulier du linge. Attention, donc !

2 - Veillez à la propreté des planches et ustensiles

Veillez à ce que les ustensiles de cuisine soient toujours propres, notamment les couteaux et planche à découper. Laver tout cela à l’eau chaude.

Même si c’est encore un débat dans le milieu de la restauration, je considère pour ma part que les planches à découper synthétiques sont plus hygiéniques que celles en bois. Utiliser des planches à découper différentes pour les aliments cuit et crus.

3 - Eponges et lavettes

Un point très important et la plupart du temps négligé ! Lavez-les ou remplacez-les régulièrement car ce sont de gros porteurs de germes, notamment dans les éponges.

4 - Nettoyez les surfaces

Avant de commencer à cuisiner, toujours bien laver les surfaces sur lesquelles vous allez travailler, à l’eau tiède savonneuse de préférence.  

5 - Le bon endroit pour cuisiner

Evitez de cuisiner au-dessus ou à côté de la poubelle, même si vous souhaitez y jeter directement les pelures (c’est une source de contaminations…). Prévoyez un récipient destiné à cet usage près de votre planche à découper.

A noter : la poubelle doit être lavée et désinfectée toutes les semaines.

Je me souviens encore d’un conseil de mon professeur de cuisine quand j’ai commencé.... J’y pense encore 18 après : "Votre cuisine sera plus hygiénique et vos repas plus succulents si vous travailler dans la propreté avant, pendant et après la préparation".

 

La semaine prochaine, nous aborderons le rangement et le conditionnement des aliments dans le réfrigérateur.

Nous vous recommandons

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Laurent ven 22/05/2020 - 05:02

Aucun plastique ni revêtement vernis quel qu'il soit: vive le BOIS non traite et l'Inox en cuisine. Comment est libéré le bisphénol dans nos assiettes ? Les plastiques ne sont pas dangereux lorsqu’ils sont intacts. C’est lorsque le polymère (l’assemblage des monomères formant le plastique) est endommagé qu’il libère les monomères nocifs dans notre alimentation. Cela se produit par exemple lorsque le plastique est rayé. Les boîtes de conserve ne sont pas en plastique, mais elles sont aussi concernées : leur fond est tapissé d’une résine époxy afin de les rendre étanches et de garantir la sécurité microbiologique. Lorsqu’une boîte de conserve ou une canette est exposée à la chaleur, ou lorsqu’elle contient des produits acides comme la tomate qui attaque le polymère, ou du soda, des monomères de bisphénol peuvent être relargués dans les aliments.

Répondre
Commentaire avatar

Laurent ven 22/05/2020 - 05:01

Eviter les plastiques incluant les revêtements Teflon ou quel qu'ils soient! Vive le bois non vernis et l'Inox en cuisine. Comment est libéré le bisphénol dans nos assiettes ? Les plastiques ne sont pas dangereux lorsqu’ils sont intacts. C’est lorsque le polymère (l’assemblage des monomères formant le plastique) est endommagé qu’il libère les monomères nocifs dans notre alimentation. Cela se produit par exemple lorsque le plastique est rayé. Les boîtes de conserve ne sont pas en plastique, mais elles sont aussi concernées : leur fond est tapissé d’une résine époxy afin de les rendre étanches et de garantir la sécurité microbiologique. Lorsqu’une boîte de conserve ou une canette est exposée à la chaleur, ou lorsqu’elle contient des produits acides comme la tomate qui attaque le polymère, ou du soda, des monomères de bisphénol peuvent être relargués dans les aliments.

Répondre

Communauté

IDÉE SORTIE

Le restaurant Babett et l’Hôtel G ont rouvert

Depuis hier, le restaurant Babett et l’Hôtel G attenant ont rouvert au public, dans le respect des règles de sécurité imposées par les autorités mais avec toujours la même chaleur et convivialité.