Jeudi 21 février 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

RESTOS - Agapes françaises au Liban

Par Nadine Sinno | Publié le 06/12/2017 à 10:05 | Mis à jour le 02/12/2016 à 22:03
restaurant, gastronomie, française, Liban, Beyrouth

Bonne nouvelle pour les papilles frenchies : entre les francophiles, les francophones et les Libanais ayant grandi en France, la cuisine française n'est jamais bien loin des tables libanaises.

 

Avouons-le, un des plaisirs de la vie au Liban est la multitude de plats locaux plus délicieux les uns que les autres. Et si hommos, moghrabieh, kafta et autres tamriyeh n'ont plus de secrets pour vous, la nostalgie d'un bon petit plat français peut guetter même les expats les plus enthousiastes.

Bonne nouvelle pour les papilles frenchies : entre les francophiles, les francophones et les Libanais ayant grandi en France, la cuisine française n'est jamais bien loin des tables libanaises.
On vous a mijoté une liste non exhaustive d'adresses où vous pourrez vous régaler comme à la maison. La preuve par 13 (restaurants) qu'au Liban, même lorsqu'on mange français, c'est toujours un festin :

 

BEYROUTH

 

A côté (Mar Mikhael)

On recommande : la salade d'épinards, l'omelette aux truffes, le burger au chèvre et le camembert poêlé.

 

Balthus (centre-ville)

On recommande : les girolles poêlées, les artichauts violets, les poireaux vinaigrette, le paillard de poulet et le mille-feuille aux fruits de saison.

 

Bergerac (Achrafieh)

On recommande : le velouté Vichy aux carottes, la salade du Périgord, le coufidou, la ratatouille et la tarte au citron meringuée.

 

Brassica (Saifi)

On recommande : la truite fumée, l’os à moelle, la poitrine de bœuf à la bordelaise, la mousse au chocolat maison et les churros.

 

Chez Jean-Claude (Achrafieh)

On recommande : la salade de sucrines, les asperges blanches (en saison), les rougets tièdes à la niçoise, le céleri rémoulade et le filet de veau aux morilles.

 

Fred Bistro (Achrafieh)

On recommande: l'artichaut mariné à l'huile de truffes, l'endive au roquefort et aux poires, l'omelette aux fines herbes et les Saint-Jacques rôties.

 

Cocteau (centre-ville)

On recommande : les coquilles Saint-Jacques aux champignons poêlés, la brochette de mérou à la grenobloise, la côte de veau au romarin et la tarte au chocolat et son sorbet mandarine.

 

Goûtons Voir (Achrafieh)

On recommande : la tarte de chèvre, la salade de brie, le poulet fermier, la dorade meunière et les frites aux truffes.

 

La Petite Maison (centre-ville)

On recommande : les betteraves marinées, la salade d'endives à la fourme, le filet de b?uf sauce bordelaise et le loup de mer en croûte de sel.

 

Le Petit Gris (Gemmayzé)

On recommande : les escargots, le carpaccio de courgettes, la salade de lentilles du Puy, le tartare de b?uf et la crème brûlée.

 

KESROUAN

 

Table Fine (Jounieh)

On recommande : la salade de homard, le mille-feuille de foie gras, la bouillabaisse et la tarte fine aux pommes.

 

The spoonteller (Zouk Mikaël)

On recommande : le crottin de chavignol, le foie gras maison, la souris d'agneau, le coquelet aux artichauts et les crêpes Suzette.

 

Zeralda (Jounieh)

On recommande: les ravioles aux cèpes, le bar sauvage de Normandie, le paillard de veau, les moules de Bouchot et le St Marcellin rôti au miel.

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire

Communauté

INTERVIEW

Fanny Ardant : « Enfant, je rêvais que j’étais libanaise »

​​​​​​​Invitée par l’Institut français, l’une des plus grandes actrices françaises sera au Liban le 28 février pour une représentation de Hiroshima mon amour au théâtre Al-Bustan.

Que faire à Beyrouth ?

CONFÉRENCE

Table-ronde sur les réfugiés, migrants et déplacés, mardi 5 mars

Dans le cadre du mois de la francophonie, la Direction régionale de l’AUF au Moyen-Orient organise une table-ronde sur le thème des réfugiés, migrants et déplacés le mardi 5 mars, à 16h, à Beit Beirut

Sur le même sujet