"Soit vous portez un soutien-gorge, soit vous devez partir"

Par Lepetitjournal Berlin | Publié le 02/07/2021 à 19:20 | Mis à jour le 02/07/2021 à 19:22
Photo : © Kristaps Grundsteins - Unsplash
Le dos d'une femme avec une attache de maillot de bain.

Gabrielle Lebreton, une architecte française vivant à Berlin, faisait du monokini jusqu’à ce que la police municipale lui demande de se rhabiller.

 

Dimanche 20 juin, Gabrielle se rend à l’aire de jeux aquatique de Plänterwald. Elle est accompagnée de son enfant, un ami et la fille de cet ami. En cette chaude journée, tout le monde porte un maillot de bain, et Gabrielle décide de retirer son haut. Très rapidement, deux agents du parc l'interpèlent et lui demandent de mettre un soutien-gorge. Trouvant la demande injuste, la Française refuse et la police municipale est contactée par les agents du parc. Les mots des policiers seront les suivants : "Soit vous portez un soutien-gorge, soit vous devez partir".

 

Finalement, Gabrielle Lebreton a décidé de contacter un avocat et d'aller en justice. Selon elle, il n’est pas normal que les femmes n’aient pas le même droit que les hommes à se mettre torse nu. Elle a d’ailleurs lancé l’initiative “Gleiche Brust für alle” (Une poitrine égale pour tous), dénonçant la sexualisation du corps féminin.

 

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale