Au lycée français de Berlin, l'épreuve de philosophie du Bac

Par Clara Le Divenach | Publié le 12/06/2022 à 22:00 | Mis à jour le 13/06/2022 à 15:08
© LPJ_Berlin Eva Delmas

Comme tous les ans, les élèves de terminale du lycée français ont passé le bac de philosophie. Le Petit Journal de Berlin est allé les interviewer pour l’occasion.

 

A midi, un petit groupe de terminales discute devant l’enceinte du lycée français dans la Derfflingerstraße. Ils viennent de sortir de quatre heures d’épreuve, pendant lesquelles ils ont dû restituer au moins une notion du programme de philosophie parmi les dix-sept enseignées. Cette année, les bacheliers ont eu le choix entre la liberté avec un commentaire d'un texte de Hans Jonas et le bonheur ou la religion pour la dissertation :

 

Sujet du baccalauréat de philosophie 2022 © LPJ_Berlin Emma Granier
Sujet du baccalauréat de philosophie 2022 © LPJ_Berlin


 

Une élève nous livre ses impressions : « J’ai pas mal révisé donc ça allait, mais on a eu beaucoup de notions à apprendre, et les sujets pouvaient ne porter que sur une notion. Evidemment on en a révisées certaines plus que d’autres, mais dans la mesure où il y avait trois sujets, il y en avait forcément une que l’on avait révisée. Ma philosophie c’est un peu s’attendre à rien pour ne pas être déçue, donc je ne m’attends pas à grand-chose. J’ai choisi la dissertation sur le bonheur, j’ai trouvé que c’était intéressant, mais surtout c’est ce que j’avais révisé hier soir. »

 

Ma philosophie c’est un peu s’attendre à rien pour ne pas être déçue.

Après la réforme du bac de 2020, la philosophie fait toujours partie du tronc commun à hauteur de quatre heures par semaine. Les épreuves ne sont pas encore finies : dans une semaine environ, ils devront encore passer « le grand oral », un nouvel exercice de la réforme du baccalauréat qui demande aux élèves de présenter un sujet problématisé de leur choix en cinq minutes sans notes, puis de répondre à dix minutes de questions et cinq minutes de questions sur le futur. Une élève nous confie : « J’ai trouvé mon sujet il y a deux semaines, et je n’ai pas encore fini de le préparer. Je sais qu’on est beaucoup à ne pas avoir totalement terminé. »

 

Comme les années précédentes, les réponses de Parcoursup (plateforme qui permet la répartition des élèves dans le supérieur, ndlr) tombent avant les résultats finaux du baccalauréat. Une élève nous raconte que c’est ce qui détend l’atmosphère : « Il y a quelques jours, on est pas mal à avoir été accepté dans les écoles où on s’était inscrit sur Parcoursup. »

En fonction de leur filière (le baccalauréat français, l’Abibac ou le baccalauréat français en parallèle l’Abitur allemand) les élèves peuvent choisir de continuer leurs études en Allemagne ou de partir étudier en France.

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

Clara le divenach

Clara Le Divenach

Etudiante en master de relations internationales, Clara fait partie de la rédaction berlinoise depuis juin 2022. Attirée par l'histoire et la culture berlinoise, elle aime vivre et partager de nouvelles expériences.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale