Dimanche 19 septembre 2021

VUE DES QUARTIERS - Körnerpark : le «bijou » de Neukölln

Par Lepetitjournal Berlin | Publié le 11/12/2014 à 23:00 | Mis à jour le 11/12/2014 à 20:40

Il existe quelques jardins néo-baroques à Berlin, mélangeant romantisme et structure et conférant à leurs alentours un attrait bien particulier. Les plus notables sont le grand jardin public de Friedrichshain et celui de Lietzensee. On peut également y ajouter Körnerpark, petit bijou en plein centre de l'arrondissement de Neukölln si populaire, mais qui reste cependant plutôt méconnu

Berlin est une ville parsemée d'espaces verts, petites bulles d'air frais et de nature, se prêtant à toute sorte d'activité et de rêverie. De grands parcs ombragés à l'herbe savamment entretenue, des squares publics de toutes tailles accueillant des jeux pour enfants, des espaces à l'abandon, stigmates de l'histoire où la nature a, de fait, repris ses droits, ou encore des milliers de petits jardins, communautaires ou non, dans lesquels se mêlent expérience botanique et détente. Il existe cependant une espèce rare mais non moins attirante, attenante la plupart du temps aux châteaux tels que ceux de Potsdam ou de Charlottenburg, le jardin public dit d'agrément, élaboré le plus souvent par d'ingénieux architectes. Celui de Körnerpark est l'un deux, donnant également son nom au petit quartier de Neukölln qui l'entoure et lui octroyant toute son âme. Sa situation, ses ornements et ses parterres de fleurs soigneusement travaillés en font un endroit au charme discret et délicat.


Histoire du Körnerpark
Le jardin a été créé à l'initiative de Franz Körner vers 1910. Ce dernier, possédant une gravière non loin de Rixdorf, a accepté de céder son terrain à la commune à la condition qu'un parc y soit construit à son nom. L'architecte Hans Richard Kullenberg réalisa alors ce souhait , entre 1912 et 1916, se soumettant à la volonté de la ville de concevoir un espace privilégié, à l'allure précieuse, servant de faire-valoir à ce nouveau quartier résidentiel aisé. Pour élaborer ce « bijou », le style néo-baroque fut choisi conférant à ce lieu son atmosphère si particulière. En contrebas de quelques mètres des rues Jonasstrasse et Schierker Strasse, le parc est bordé sur trois côtés de murs de soutènement, le quatrième côté descendant lentement en pente douce, rappelant très justement son origine de petite carrière. A l'intérieur du mur Ouest se niche l'Orangerie, semblable à Versailles, s'ouvrant sur une terrasse. Face à elle, la pelouse à laquelle on accède après quelques marches s'étend jusqu'à une fontaine où voguent parfois des bateaux miniatures, alimentée par une cascade et un système de canaux coulant paresseusement le long du parc. La partie Nord, quand à elle, est réservée aux plantations horticoles. Au début du printemps, le jardin s'étoffe et s'embellit, se parant de ses plus beaux autours. Les couleurs jaillissent et les senteurs se font plus prononcées, provoquant chez le promeneur un affolement des sens.
Délaissé pendant la Seconde Guerre Mondiale puis endommagé par le passage de nombreux avions venant de l'aéroport de Tempelhof non loin de là, les travaux de rénovation de 1977 tentèrent de recréer le jardin et ses plantations selon les plans initiaux. L'Orangerie accueille désormais une galerie proposant des expositions temporaires en accès libre et un café.


Il est certain que cet écrin de verdure confère à Körnerkiez son charme bien à lui. Bien différent des autres quartiers de Neukölln plus au Nord, et coincé entre ces deux avenues très agitées que sont Hermannstrasse et Karl-Marx-Strasse, cet endroit évolue à son propre rythme. D'une tranquillité presque campagnarde, le silence étonne presque. Les passants déambulent, à pied ou à vélo, les voitures sont rares, le chant des oiseaux éclipsent les bruits de la ville. Quelques bars et galeries ont fait leur apparition ces dernières années, sans pour autant troubler la sérénité du lieu. On peut notamment citer le Liesl dans la Nogatstrasse, bar de nuit à l'ambiance sobre mais chaleureuse, ou encore le Ungeheuer dans l'Emserstrasse, proposant des cafés et une nourriture de qualité pour un prix très abordable. Le KussKuss Küche und Gemeinderaum produit quand à lui régulièrement des concerts et l'on peut trouver aisément de nombreux Kneipe aux coins des rues.


Ayant pour vocation d'être un quartier résidentiel aisé au début du siècle, puis avec l'annexion de la commune de Rixdorf et la création du Grand Berlin, devenant plus populaire de par sa situation, Körnerkiez, tout comme le reste de l'arrondissement, accueille des habitants aux nombreuses origines. L'embourgeoisement de ces dernières décennies a certainement amené de nouveaux locataires, en suivant cependant une évolution lente et progressive, permettant alors une adaptation à échelle humaine, sans heurts, contrairement à d'autres quartiers de Berlin.
La vie autour de Körnerpark est douce et compte bien perdurer pendant quelques années encore.
Pour découvrir ce lieu, il est possible de se joindre à l'événement « Sommer im Park », proposant des concerts tous les dimanches à 18h devant la galerie durant tout l'été.

Chloé Thirion (www.lepetitjournal.com/Berlin) vendredi 12 décembre 2014

En savoir plus :

Körnerpark :
Schierker Straße 8
12051 Berlin
http://www.körnerpark.de

Programme de «Sommer im Park» :
http://www.körnerpark.de/17-0-Sommer-im-Park.html

0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Berlin

SANTÉ

La contraception en Allemagne : à quel prix ?

Jusqu'à lors réservée aux personnes mineures, la contraception gratuite sera désormais accessible à toutes les femmes de moins de 25 ans en France, à partir de 2022. En Allemagne : que dit la loi ?

Sur le même sujet