Vendredi 22 octobre 2021
TEST: 2240

Avortement en Allemagne : quelles avancées ?

Par Lepetitjournal Berlin | Publié le 10/08/2021 à 17:25 | Mis à jour le 11/08/2021 à 12:18
Photo : © Capture d'écran YouTube
un flyer pour l'avortement en Allemagne

"L'avortement est encore illégal, mais dépénalisé sous certaines conditions" explique Dr. Kristina Hänel, figure de la lutte pour l'avortement en Allemagne. Mais qu'est-ce que cela signifie exactement ? 
 

Une société divisée

L'IVG fait débat dans de nombreux pays dans le monde, et l'Allemagne n'y échappe pas.

Les mots de Kristina Hänel ont été prononcé en 2018, lorsqu'elle a été condamnée à 6000 euros d'amende pour avoir indiqué sur son site internet qu'elle pratiquait l'avortement. La législation en cause date de 1933, il s'agit de l'article 219a du Code pénal. Dr. Hänel a pu faire modifier la loi en 2019, autorisant les médecins à déclarer qu'ils pratiquent l'avortement. L'explication des différentes manières d'avorter leur est cependant défendu car cela est considéré comme de la publicité pour l'IVG, punie par une amende et jusqu'à deux ans d'emprisonnement. 

Il est donc compliqué de trouver un médecin pratiquant l'avortement, et selon où l'on habite, il faut se déplacer à plus de 100km pour pouvoir avorter. 

Outre ces difficultés, des rassemblements pro-life (anti-avortement) et pro-choice (pro-avortement) ont lieu depuis des années, tentant de faire pencher la balance d'un côté. 

 

Manifestation pro-avortement
© Zuza Galczynsk - Unsplash

 

Que faire en cas d'avortement en Allemagne ? 

Tout d'abord, il faut savoir que l'avortement est autorisé jusqu'à 12 semaines. Il est possible d'avorter plus tard pour des raisons médicales menaçant la vie de la personne enceinte. 

La première chose à faire est de se rendre à une consultation pré-avortement, appelée Schwangerschaftskonfliktberatung (consultation sur les conflits de grossesse) qui est obligatoire sauf en cas de viol.

Le centre d'information le plus proche de chez vous (retrouvez la liste ici) vous fournira un Beratungsschein (certificat de consultation) nécessaire pour ensuite consulter un gynécologue.

Trois jours doivent passer entre l'émission du certificat de consultation et l'IVG, il s'agit d'un 'délai de réflexion' obligatoire. Suivant le gynécologue consulté et l'état d'avancement de la grossesse, un IVG médicamenteux ou chirurgical sera proposé. 

 

Plus d'informations sur l'avortement sur le site du planning familial (en anglais et en allemand). 

 

Les conditions nécessaires pour avorter : 
- la demande d'avortement vient de la personne concernée

- le délai de 12 semaines de grossesse doit être respecté (sauf raison médicale menaçant la vie de la personne enceinte ou viol)

- consulter un centre d'information et obtenir un certificat de consultation 

- respecter le délai de trois jours entre l'émission du certificat et l'avortement 

 

Le médecin pratiquant l'IVG vous demandera : 

- le certificat de consultation du centre d'information

- votre assurance santé 

 

L'avortement est-il remboursé ? 

L'avortement est aux frais de la personne enceinte sauf en cas de viol ou pour raison médicale menaçant la vie de la personne enceinte. Certains Lands prennent en charge l'avortement des personnes n'ayant pas les moyens d'avorter. Les frais d'IVG dépendent du praticien et varient entre 250 et 500 euros. Il est cependant possible que votre assurance maladie prenne en charge les frais médicamenteux.

 

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir