Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Barcelone a décidé de freiner la saturation touristique

La mairie identifie 16 zones de grande affluence touristique et a commencé à mettre en œuvre plusieurs mesures pour contrôler les trois plus fréquentées: la Sagrada Família, la Boqueria et le parc Güell

marche de la boqueria a barcelonemarche de la boqueria a barcelone
Flickr
Écrit par Armelle Pape Van Dyck
Publié le 6 juin 2024, mis à jour le 6 juin 2024

L'Espagne devrait recevoir cette année près de 100 millions de touristes. La Catalogne est la destination préférée, avec 22% du total, et Barcelone est l'une des villes les plus visitées. Victime de son succès, la mairie de Barcelone veut freiner le tourisme de masse.

16 zones de grande affluence touristique à Barcelone

Pour cela, le conseil municipal a défini 16 zones de grande affluence (EGA), à la fois pour les touristes et, dans certains cas, pour les résidents, afin de développer un nouveau modèle de gestion spécifique à ces zones, allant des flux aux usages et à la sécurité dans les espaces publics de la ville. Le plan a déjà été lancé, en donnant la priorité aux trois zones les plus saturées : la zone autour de la Sagrada Família, le parc Güell et la zone entre le marché de la Boqueria et la Plaça de la Gardunya. La mise en œuvre du plan EGA se traduira par le déploiement de 33 actions spécifiques avec un investissement d'au moins 44,2 millions d'euros sur l'ensemble du mandat.

 

affiche mairie barcelone
Les actions comprennent une campagne de communication spécifique destinée aux touristes

 

Plus de visiteurs qu'avant la pandémie

L'adjoint au maire chargé de la promotion économique, Jordi Valls, a souligné lors de sa présentation que des villes comme Amsterdam, Venise et d'autres grandes destinations comme Barcelone enregistrent un nombre de visiteurs supérieur à celui d'avant la pandémie, avec une reprise bien plus importante que prévu. Il a admis que la ville est arrivée à saturation dans certains domaines et qu'il est nécessaire d'intervenir dans les espaces publics. "Le tourisme est une source de richesse, mais il n'apporte pas de valeur ajoutée lorsqu'il dépasse certaines limites. Nous ne pouvons pas contrôler la demande car elle est irrépressible, mais nous pouvons contrôler l'offre", a-t-il insisté.

 

Pour gérer ce succès touristique excessif et ses effets négatifs, la municipalité veut agir dans les 16 zones les plus fréquentées, même si elle sait que dans certaines d'entre elles, l'usager principal n'est pas le visiteur mais les habitants eux-mêmes. Les zones touristiques les plus fréquentées sont Park Güell, Sagrada Família, Boqueria-Gardunya, Passeig de Gràcia-Plaça Catalunya, le quartier gothique, La Rambla, Sant Pere-Santa Caterina-La Ribera et Barceloneta.

 

Les 33 mesures sont réparties en cinq domaines : celles qui concernent l'occupation de l'espace public, la mobilité et la distribution des flux; la transformation, les activités et les usages, la vie quotidienne et la gestion des données.

20 millions de personnes autour de la Sagrada Familia

Pour l'instant, la première offensive vise les trois zones les plus fréquentées. Selon la mairie, à la Sagrada Família - qui accueille 4,7 millions de visiteurs à l'intérieur, mais qui totalise 20 millions de personnes à l'extérieur - ont commencé la définition du projet d'urbanisation des rues Provença et Marina et l'amélioration des accès au métro; la réforme de la place Pablo Neruda ; la réorganisation de l'espace public et des éléments urbains existants autour de l'église. Sur la Rambla, il est aussi prévu de réaliser des travaux; des mesures de soutien au commerce local pour renforcer l'axe de l'avenue Gaudí et l'analyse de l'accessibilité de la zone; en plus d'autres déjà en cours, comme le réaménagement du parking des autocars de tourisme.

 

En ce qui concerne la zone Gardunya-Boqueria, 1,8 million d'euros seront consacrés à l'amélioration des Jardins du Docteur Fleming et à des interventions spécifiques sur la place de la Gardunya ; à l'embauche de quatre nouveaux agents civiques pour le marché de la Boqueria et ses environs ; à la réforme et à la consolidation du porche des jardins Rubió et Lluch et de la façade de la rue de l'Hôpital ; ainsi qu'à un plan spécifique visant à modifier la dynamique de coexistence et de sécurité sur la place de la Gardunya.

 

affiche mairie barcelone

 

Au Park Güell, certaines des mesures envisagées dans le plan ont déjà été présentées, comme l'extension de la zone de restriction de la circulation au quartier Salut, la réorganisation des stations de taxis, l'introduction de renforts sur les lignes de bus 24, V29 et 116, ainsi que l'introduction de la vente de billets en ligne uniquement. D'autres mesures sont également envisagées, telles que sept millions d'euros pour le réaménagement des zones autour du Park Güell (comme Carrer del Torrent de Remei, Font del Carbó et la connexion de Carrer del Repartidor avec Passeig Turull).

70 agents civiques cet été

Le nombre d'agents civiques a également été augmenté à 70 pendant la campagne d'été, contre 58 pendant le reste de l'année ; la mise en œuvre d'un programme de soutien aux entreprises locales dans ces zones ; l'intensification pendant ces mois de la campagne de contrôle de la vente ambulante et le renforcement des opérations de nettoyage et de sécurité, entre autres.

"Barcelone, notre maison. Et la vôtre"

Les actions comprennent une campagne de communication spécifique destinée aux touristes avec le slogan "Barcelone, notre maison. Et la vôtre" et le sous-titre "Tout le monde est le bienvenu. Soyez respectueux et vous serez respectés", qui peut être vue dans différents formats et lieux de la ville jusqu'à la fin du mois d'août.

 

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions