TEST: 2238

La Thaïlande dresse des chiens renifleurs pour dépister le coronavirus

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 18/03/2021 à 02:00 | Mis à jour le 18/03/2021 à 02:35
Photo : Chevron Thailand Exploration and Production / Document obtenu via REUTERS - Un chien renifle un échantillon de sueur lors d'une séance de dressage à Songkhla, le 3 mars 2021
Chien renifleur de Covid en Thailande

Des chiens renifleurs thaïlandais entraînés pour détecter le coronavirus responsable du Covid-19 dans la sueur humaine auraient atteint des taux d’exactitude de près de 95% durant l'entraînement et pourraient être utilisés pour identifier en quelques secondes les personnes infectées dans les lieux de transport, selon le responsable d'un projet pilote.

Six Labrador Retrievers ont participé pendant six mois à un projet consistant à les entrainer à reconnaître la sueur d'un patient infecté parmi différents récipients.

"Il ne faut qu'une à deux secondes aux chiens pour détecter le virus", a déclaré à Reuters la professeure Kaywalee Chatdarong, directrice du projet à la faculté vétérinaire de l'Université de Chulalongkorn.

"En une minute, ils parviendront à examiner 60 échantillons."

chiens renifleurs de covid en Thailande
Un chien renifle un échantillon de sueur lors d'une séance de dressage à Songkhla, le 3 mars 2021. Photo Chevron Thailand Exploration and Production / Document obtenu via REUTERS

Les chiens peuvent détecter un composé organique volatile sécrété dans la sueur des personnes atteintes de COVID-19, même si elles sont asymptomatiques, a affirmé la chercheuse thaïlandaise.

D’autres pays comme la France, le Chili, la Finlande, ou encore l'Inde ont également lancé des projets pour amener les chiens renifleurs à détecter le virus.

"La prochaine étape est de les mettre sur le terrain", a déclaré Kaywalee Chatdarong.

chiens renifleurs de covid en Thailande
Les six chiens renifleurs et leurs dresseurs lors d'un entraînement à Songkhla, le 3 mars 2021. Photo Chevron Thailand Exploration and Production / Document obtenu via REUTERS

"À l'avenir, lorsque nous les enverrons dans des aéroports ou des ports, où il y a un afflux de voyageurs, ils seront beaucoup plus rapides et plus précis pour détecter le virus que les contrôles de température.

Avec seulement 88 décès en un peu plus d’un an, la Thaïlande a relativement été épargnée par l’épidémie de coronavirus, comme plusieurs de ses voisins et d’autres pays un peu partout dans le monde.

Le royaume, qui a sacrifié son secteur du tourisme, l’un des piliers de son économie, pour contenir l’épidémie, a commencé ces derniers jours à vacciner les professionnels de santé les plus exposés et espère vacciner la moitié de sa population d’ici la fin de l’année.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale