Lundi 20 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La secte Dhammakaya brille de nouveau dans la nuit de Makha Bucha

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 21/02/2019 à 00:00 | Mis à jour le 21/02/2019 à 00:46
Photo : LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP - Des fidèles prient pour marquer le Jour de Makha Bucha au temple Wat Phra Dhammakaya, près de Bangkok le 19 février 2019
Secte-Dhammakaya-Thailande

Les fidèles de la puissante secte Dhammakaya, dont le meneur est en fuite pour échapper à la justice thaïlandaise, ont affiché mardi leur unité à l'occasion de la grande fête bouddhiste de Makha Bucha

Plusieurs milliers de fidèles de la puissante secte bouddhiste thaïlandaise Dhammakaya, dont le meneur est en fuite pour échapper à une arrestation pour malversations financières, ont formé mardi soir une impressionnante procession à la bougie dans leur temple de Bangkok, affichant leur unité à l'occasion de la fête de Makha Bucha.

Tous habillés de blanc et portant des bougies, ils ont marqué le jour anniversaire du premier sermon du Bouddha.

Connue pour son gigantesque temple moderniste en forme de soucoupe volante dans la banlieue de Bangkok, la secte Dhammakaya faisait profil bas ces derniers mois.

Trois semaines de perquisition

Ce richissime ordre bouddhiste fondé en 1970 avait été dirigé vers l’opulence par le moine septuagénaire Phra Dhammachayo. Ce dernier a longtemps eu une grande influence sur l'élite thaïlandaise, des hommes politiques aux chefs d'entreprise, mais suscitait la méfiance de la part de l'establishment bouddhiste de la Thaïlande.

En 2017, l'immense complexe futuriste du temple Dhammakaya avait été assiégé par des milliers de forces de l'ordre mandatés pour arrêter son chef spirituel. Depuis des années, la justice lui reproche d'avoir détourné des millions d'euros de dons de fidèles, dont plus de 31 millions d'euros versés par un chef d'entreprise qui aurait lui-même détourné cet argent.

Temple Dhammakaya
Des fidèles portent des bougies allumées durant les prières marquant le jour de Makha Bucha au temple Wat Phra Dhammakaya, près de Bangkok (Photo Lillian SUWANRUMPHA / AFP)

L'ancien abbé a disparu sans laisser de traces après une perquisition de trois semaines qui a tourné à la farce, avec des dizaines de policiers passant par des centaines de pièces pour finalement ne trouver dans une chambre qu’un tas d'oreillers sous une couverture simulant la silhouette du vieux moine.

La police avait conclu que l'abbé avait sans doute quitté le temple au début de leurs recherches, qui ont duré plusieurs semaines.

Visées politiques

Depuis, l’impressionnant temple Dhammakaya a repris son souffle et continue d’organiser des événements annuels de haut niveau.

Mardi soir, les 300.000 statues miniatures de Bouddha qui ornent le dôme du temple ont été illuminées tandis que des fidèles défilaient autour du dôme.

Des milliers de moines et de membres du temple vêtus de blanc ont tenu des bougies dans une étonnante expression de dévotion, parfaitement chorégraphiée, des drapeaux géants arborant le symbole du Dhammakaya flottant au-dessus de leur tête.

L’événement annuel avait lieu à l’occasion de Makha Bucha, l’un des jours les plus importants du calendrier bouddhique.

Beaucoup de fidèles sont convaincus que la junte au pouvoir cherche à s'emparer du temple et de ses richesses - le mouvement Dhammakaya est établi dans plus de 30 pays et possède une chaîne de télévision.

D'autant que le mouvement a dénoncé les visées politiques de la junte, accusée de s'attaquer au temple réputé proche de l'ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra, bête noire des militaires.

Les critiques dont le clergé bouddhiste l'accusent d'avoir déformé la moralité bouddhiste traditionnelle en encourageant la richesse matérielle et les dons.

0 Commentaire (s)Réagir