Mercredi 19 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Pourquoi autant d’animaux marins s’échouent-ils sur nos plages ?

Par Camille Warin Mogharrebi | Publié le 22/12/2018 à 01:50 | Mis à jour le 24/12/2018 à 10:56
Baleines échouées Nouvelle-Zélande Causes

Depuis la fin du mois de novembre, plus de 200 dauphins-pilotes et orques se sont échoués sur les plages de Nouvelle-Zélande et d’Australie pour y trouver la mort. La cause de ces morts de plus en plus nombreuses reste cependant un mystère. Mais alors pourquoi les animaux marins s’échouent-ils de plus en plus sur nos plages ? Quelles pourraient être alors les raisons de ce « suicide collectif » ?

La Nouvelle-Zélande apparaît comme étant l’un des pays les plus meurtriers avec le nombre le plus élevé d’occurrences de ce genre. Plus d’un millier de dauphins-pilotes sont morts sur les plages des Iles Chatham en 1918. Plus de 400 baleines se sont échouées à Auckland en 1985, et cette année, 145 dauphins-pilotes ont trouvé la mort près de Stewart Island.

De nombreuses études ont été conduites et des scientifiques auraient découvert que la plupart des animaux décédés ont été brusquement désorientés, voire pris de panique.

Plusieurs hypothèses circulent pour trouver les causes de ces suicides collectifs. Si certains pensent qu’il pourrait s’agir d’une erreur de la part de leur “leader”, d’autres estiment que des maladies affecteraient leurs systèmes de géo-localisation et les empêcheraient de s’orienter correctement grâce aux ondes.

Des scientifiques estiment également que ces comportements sont liés à l’activité humaine tels que des exercices militaires, explorations sismiques, ou encore des exploitations de pétrole qui créeraient des ondes assourdissantes pour les animaux  les poussant vers les côtes. Le réchauffement climatique rapide ou encore l'accumulation de mercure dans les tissus cérébraux des mammifères sont aussi des hypothèses.

Les animaux se retrouvent ensuite coincés dans des pièges naturels tels que des baies ou des plages plates, peu profondes et sans un accès ouvert direct sur le grand large.

Quelles que soient les causes, les échouements d’animaux marins sont de plus en plus nombreux, et créent de plus en plus d’inquiétude et de questions qui restent sans réponses.

 

Nous vous recommandons

Le Petit Journal Auckland

Camille Warin Mogharrebi

Sciencepiste franco-allemande, Camille a troqué ses claquettes-chaussettes aixoises contre un sac a dos pour découvrir le pays des kiwis. A présent, elle a clanché la porte du petit journal pour vous régaler de son regard critique et de ses sarcasmes
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Bangkok Appercu
TOURISME

La grotte de Tham Luang devenue un haut lieu de pèlerinage touristique

Sumalee dépose des fleurs blanches et s'incline devant la statue de Saman Kunan. Ce plongeur est décédé lors du spectaculaire sauvetage des jeunes joueurs de foot thaïlandais et de leur entraîneur, pi

Sur le même sujet