Jeudi 29 octobre 2020
Andalousie
Andalousie

Reunion en famille, combien de personnes? On fait le point.

Par lepetitjournal.com Andalousie | Publié le 30/09/2020 à 22:04 | Mis à jour le 01/10/2020 à 11:39
Réunion famille Covid-19

Suite à la conclusion d’experts affirmant que 80 % des infections se produisent dans l'environnement familial, le gouvernement andalou a recommandé de ne pas réunir à son domicile plus de six personnes. Cette décision suscite beaucoup de questions au sein de la population. 

Pour l'instant, il ne s'agit pas d'une obligation, mais d'un acte de responsabilité civile et individuelle. L'une des questions soulevées est de savoir ce qui se passe si plus de 6 personnes partage la même cellule familiale. 

Une recommandation ...pas encore une obligation

Pour le Ministère de la Santé, il est recommandé de ne pas recevoir la visite d'autres membres de la famille ou d'amis si on dépasse les 6 personnes.

Pour l'instant, il s'agit d'une recommandation, qui pourrait devenir obligatoire si le nombre de positifs augmente.

Partager des repas et des conversations après le dîner avec nos proches peut être un acte dangereux, raison pour laquelle le ministère recommande de maintenir une distance de sécurité lors des réunions et de ne pas partager les verres, les assiettes ou les couverts.

Une obligation dans une seule municipalité Andalouse

Le Président de la Région, Juanma Moreno, a précisé que les nouvelles limitations de capacité et de mobilité approuvées par le Conseil ne concernent, pour l'instant, que la municipalité de Casariche (Séville), la seule où des restrictions d'entrée et de sortie ont été établies.

Des restrictions sont cependant en route...

Certains experts estiment que les mesures actuelles ne sont pas suffisantes et que des restrictions supplémentaires seraient nécessaires. Le célèbre épidémiologiste Daniel Lopez Acuña, ancien directeur sanitaire de l'OMS, estime que "des mesures plus restrictives doivent être prises” tout en soulignant la nécessité d'augmenter le nombre de tests.

On ne doit pas attendre pour se retrouver avec des situations comme à Madrid où les mesures sont déjà dépassées et insuffisantes

D'autre part, l’épidémiologiste a également évoqué la nécessité d'identifier les sources d'infection et a insisté à cet effet sur l'opportunité de procéder à "un confinement périmétrique des populations et multiplier les dépistages pour identifier les personnes positives car elles doivent être isolées" et "si l'infection augmente de manière significative, il sera nécessaire revenir à la phase 2 ou 1 du confinement.”

Limitation de la mobilité dans les municipalités dont le taux d'infection est de 500 cas pour 100.000 habitants

Le ministre de la Santé espagnol, Salvador Illa, a présenté ce jour aux Communautés autonomes un projet qui envisage de restreindre l'entrée et la sortie des personnes vivant dans des municipalités comptant plus de 500 cas pour 100.000 habitants, comme Madrid.
Illa a déclaré que ce règlement sera obligatoire et concerne Alcalá de Henares, Alcobendas, Alcorcón, Fuenlabrada, Getafe, Leganés, Torrejón de Ardoz, Móstoles, Parla et bien sur Madrid. Les communautés de Madrid, Galice, Andalousie, Catalogne et Ceuta ont voté contre cette proposition du Gouvernement. Cependant 13 communautés l’ont accepté...

Le texte adopté limite les entrées et sorties dans les communes de plus de 100 000 habitants où la présence du coronavirus est la plus élevée. Il s’agit d’une décision collégiale qui sera traduite par un arrêté ministériel, qui sera publié au Bulletin Officiel de l'Etat (BOE) dans les "prochains jours" et dont les décisions auront force de loi.

 

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Madrid Appercu
INTERVIEW

Aurian de Maupeou: "Le critère d'embauche Selectra, c'est le talent"

Selectra dispose de 5 implantations dans le pays de Cervantès, avec dans la capitale quelque 7000 m2 d'installations à La Guindalera, mais aussi des locaux à Barcelone, Valence, Seville

Vivre en Andalousie

Fermeture de la région Andalousie ... et autres décisions

La propagation du coronavirus durant cette deuxième vague a précipité la fermeture de nombreuses régions autonomes dont l’Andalousie qui clôt aussi 3 provinces, 450 municipalités et prend des mesures.

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.