TEST: 3715

Respirez l’azahar, c’est le printemps!

Par Teresa Navarro | Publié le 20/03/2020 à 13:14 | Mis à jour le 20/03/2020 à 13:14
Orange fleur parfum andalousie Azahar

Le printemps est arrivé! La nature se réveille et nous surprend encore avec ses couleurs, ses arômes et la beauté incomparable de ses fleurs. L'Andalousie, terre qui nous charme par son patrimoine des jardins arabes et son romantisme, nous enchante par la beauté de certaines fleurs uniques. Des fleurs qui nous attendent pour les admirer!

Les parcs et jardins sont bien vivants et nous offrent la majesté d'une oeuvre incomparable, la variété de leurs fleurs et un parfum qui évoque souvenirs et envies.

 

Les fleurs d'azahar ornent l’Andalousie 

Pendant les mois de mars et avril, les villes de Malaga, Séville et Cordoue sont enivrées par l'arôme de fleurs d'azahar, qui ornent abondamment les orangers dans les rues et les jardins, annonçant la fin de l'hiver et l'arrivée des fêtes de la "Semana Santa". 

Sevilla Azahar Andalousie Parfum

L'arbre de la fleur de l’azahar est l'oranger, qui a son origine en Inde, au Pakistan, au Vietnam et dans le sud-est de la Chine et qui a été amené en Méditerranée par les Arabes, ainsi son nom vient de l'arabe hispanique Azzahár, qui vient lui même de l'arabe classique az- zahr (ce qui signifie des fleurs).

 

La famille botanique de la fleur d'oranger est la famille des Rutacées et le nom scientifique des orangers, utilisés comme plantes ornementales en Andalousie et également dans la Communauté de Valence et de Castellón, est le Citrus × aurantium ou l'orange amère qui est un hybride entre le Citrus maxima et le Citrus reticulata.

L'oranger cultivé pour les oranges douces est appelé Citrus × sinensis. D' autres espèces avec la fleur d'azahar sont le citronnier, Citrus x aurantium et la mandarine, Citrus reticulata.

 

De l’Inde en Arabie puis l’Andalousie et la Provence 

L'oranger est un arbre de taille moyenne, à feuillage persistant et à grande couronne ronde ou pyramidale, avec des feuilles ovales de couleur verte obscure. Ses fleurs blanches naissent isolées ou en grappes et sont très parfumées, ont généralement cinq et rarement quatre pétales blanches bien charnues. La grande profusion de fleurs s'accompagne de la chute des pétales qui forment une couverture blanche sous la canopée des orangers.

De la Nâranga à la Norange

Le fruit est l'orange qui en Sanskrit s'appelait nâranga. De l'Inde, il est allé en Arabie, où il s'appelait naranj puis dans le sud de la France, où dans l'ancien provençal il s'appelait naurange (prononcé noránsh). En français, la norange est devenue orange en raison de l'article français "une" apparaissant dans "une norange" passant par erreur à "une orange".

Cette belle et attirante fleur d'azahar est utilisée comme analgésique traditionnel appelé "l'eau de fleur d'oranger" (une infusion de pétales de fleurs d'oranger séchées).

Mais, il existe beaucoup plus d'utilisations, notamment le parfum de la fleur d'azahar, créé en macérant les pétales de fleurs dans de l'alcool. 

En pâtisserie, l'eau de la fleur d'azahar est également utilisée pour donner un arôme spécial à certains desserts et pâtes comme le "roscón de Reyes" en Espagne.

Sevilla Parfum Andalousie Azahar Bigarade

Nous ne pouvons terminer sans évoquer la célèbre orange de Séville (ou bigarade), cultivée dans toute la région méditerranéenne, très appréciée pour les confitures grace à sa haute teneur en pectine, de meilleure qualité et quantité ou encore pour les compotes que nous vous invitons à savourer dans un canard à l'orange.

 

Alors, ouvrez vos fenêtres, laissez entrer ces odeurs si attachantes et laissez vous enivrer par ce plaisir. 

teresa navarro

Teresa Navarro

Co-éditrice LePetitJournal.com/Andalousie. Professeure Titulaire de l’Université de Málaga, éditrice et co-éditrice de livres et revues scientifiques internationales depuis 1992 
2 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Manohi sam 18/04/2020 - 18:40

Merci pour ce passionnant texte aromatisé azahar, qui nous replonge dans un voyage à Séville. Vos photographies sont magnifiques, encore merci

Répondre
Commentaire avatar

andalousie@lepetitjournal.com mar 09/06/2020 - 12:22

Merci beaucoup pour votre commentaire, un plaisir de vous faire partager notre passion pour la flore de cette si belle région. Désolé pour le retard à vous répondre...le confinement n’est pas simple.

Répondre

Soutenez la rédaction Andalousie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bernard Frontero

Rédacteur en chef de l'éditon Andalousie.

À lire sur votre édition locale