TEST: 3715

Au Pompidou Malaga avec Sophie Calle, la vie comme une œuvre d’art 

Par Bernard Frontero | Publié le 30/01/2022 à 16:01 | Mis à jour le 30/01/2022 à 16:31
Sophie Calle Pompidou Malaga

Le 3ème séminaire “Art dans la bibliothèque. Vers Sophie Calle. De la vie comme œuvre d'art” débute ce lundi 31 janvier, dans l'auditorium du Centre Pompidou Málaga. Le professeur d'esthétique et de théorie des arts de l'UMA, Luis Puelles, va se concentrer sur l'artiste phare de la scène française et internationale, actuellement exposée au Centre Pompidou de Malaga et expliquera le sens artistique de la vie elle-même en passant en revue les contributions d'auteurs importants, de l'humanisme aux XVIIIe et XXe siècles. 

Les thèmes de Sophie Calle

Dans son œuvre, Sophie Calle utilise des thèmes illustrant l'intimité, les relations sentimentales, les ruptures, les absences et la mort elle-même et le séminaire tentera de mettre en lumière la signification artistique de la vie elle-même, en passant en revue les contributions que, depuis l'humanisme de la Renaissance et surtout entre le XVIIIe et le XXe siècle, des auteurs importants ont apportées au thème de la vie en tant qu'œuvre d'art. De Schiller et Goethe à Ortega et Foucault, en passant par Nietzsche, on détaillera les prémices de la modernité qui fera de la synthèse de l'action et de la production le destin singulier de ce que l'on peut entendre par vie artistique.

Le professeur Luis Puelles de la UMA

Luis Puelles est professeur d'esthétique et de théorie des arts à l'université de Málaga. Il a été professeur invité à l'université de Guanajuato (Mexique), à l'université Saint John's de New York et à l'université de Reims (France). Il est l'auteur de nombreux ouvrages depuis 2002.

Sophie Calle. L’Hôtel 2. 1981-1983. © Sophie Calle, VEGAP, Málaga, 2021
Sophie Calle. L’Hôtel 2. 1981-1983. © Sophie Calle, VEGAP, Málaga, 2021

Quatre sessions de conférences

Le séminaire Art dans la bibliothèque. Vers Sophie Calle. De la vie comme œuvre d'artest divisé en 4 sessions, qui ont lieu une fois par semaine jusqu'au 21 février, plus précisément les 31 janvier, 7 février, 14 février et 21 février, de 17h00 à 19h30.

L'entrée est gratuite, sous réserve d'une inscription préalable en envoyant un courriel à: info.centrepompidou@malaga.eu en indiquant votre nom complet.

Sessions

31 janvier

De Foucault à Baudelaire / Quatre seuils de la Renaissance / Les enseignements de Robinson / Trois horizons d'analogie entre la vie et l'œuvre d'art.

 

7 février

Schiller, Goethe et Hegel : l'art comme école de vie / Le stade esthétique de l'existence selon Kierkegaard / Le dandysme dramatique (entre Brummell et Baudelaire) / Le cas de la comtesse de Castiglione.

 

14 février

Nietzsche et Gauguin / L'héritage des avant-gardes : de Lautréamont à Arthur Cravan et Claude Cahun / Le suicide de Jacques Rigaut / La contribution d'Ortega à une philosophie de l'existence.

 

21 février

L'"esthétique de l'existence" selon Foucault / La poésie dans l'art des années 1960-80 : la vie dans ses extrêmes et la remise en question de la notion d'auteur / Le roman selon Barthes / Jouer à la vie : Sophie Calle et Paul Auster.

 

Sur le même sujet
bernard frontero

Bernard Frontero

Directeur de l’édition LePetitJournal.com/Andalousie. Ayant collaboré avec la presse francophone au cours de 25 passionnantes et dynamiques années en assurant la direction de centres culturels français à travers le monde
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Andalousie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bernard Frontero

Rédacteur en chef de l'éditon Andalousie.

À lire sur votre édition locale