Mardi 22 septembre 2020
Andalousie
Andalousie

Le Festival de cinéma espagnol de Malaga se tiendra fin août

Par Bernard Frontero | Publié le 08/06/2020 à 17:40 | Mis à jour le 21/07/2020 à 22:54
Photo : Sergi Lopez dans le film “La Boda de Rosa” en ouverture du 23e Festival de Malaga
Festival de Malaga Sergi Lopez Candela Pena Juan Antonio Vigar

Décision très attendue suite à son annulation le 13 mars dernier, le conseil d'administration du Festival de Malaga a pris la décision de la tenue de cet événement majeur du cinéma espagnol du 21 au 30 août prochain. Il sera bien sûr adapté aux mesures sanitaires.

 

Un Festival différent

Il y aura bien entendu des mesures de sécurité: réduction des entrées, pas de programme imprimé, pas de rencontres avec le public et donc pas de tapis rouge ni de fêtes comme les années précédentes. Le focus sera sur le cinéma et les projections comme le souligne son directeur, Juan Antonio Vigar

 Du 21 au 30 août, nous allons faire un festival convivial, sûr et participatif, un lieu de rencontre où la proximité et le dialogue sont possibles, où le "cinéma" l'emportera sur "l'événement social

Juan Antonio Vigar 23 Festival de Malaga Agosto Andalucia cultura cine espagnol
Juan Antonio Vigar, directeur du Festival

La priorité du Festival portera sur tous les films qui composent les sections de la compétition officielle, les sections parallèles seront allégées mais " les invités vedettes seront bien présents pour présenter leurs films"

"Notre approche est un festival basé sur le film et non pas tant sur l'événement social. Le festival continuera à être notre cadeau pour les habitants de Malaga, mais sous un format différent imposé par la situation que nous connaissons" insiste M. Vigar.

 

Mais un Festival avec des nouveautés

Des lieux de projections, des invités, des films en première, beaucoup de surprises cependant: des photocalls, les réservations et ventes en ligne et, belle idée, des projections en plein air d'une partie de la  programmation mais aussi des retransmissions en direct de présentations, d’entretiens, de programmes sur des écrans géants dans les espaces ouverts de la ville, certains dans le centre historique de Malaga.

Cette date a été choisi suite à l’annulation de la Feria mais aussi parce que le mois de septembre marquera le début d'une intense saison de festivals de cinéma: Venise, du 2 au 12 septembre et Saint-Sébastien du 18 au 26 septembre.

 

Sergi López et Candela Peña en ouverture

Candela Pena La Boda de Rosa 23 Festival de Malaga Andalousie Cinema espagnol
Affiche La Boda de Rosa

 

Pour sa soirée inaugurale, le 23e Festival de Malaga a choisi le film "La Boda de Rosa" d'Iciar Bollain, écrit par la réalisatrice et Alicia Luna avec Candela Peña, Sergi López, Nathalie Poza, Ramón Barea y Paula Usero et produit par plusieurs compagnies dont la française Halley Productions. 

Festival de Malaga Cinema espagnol Agosto 2020 Juan Antonio Vigar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Selon Bollain, la réalisatrice, ce film raconte l'histoire de Rosa, qui, à la veille de ses 45 ans, se rend compte qu'elle a toujours vécu pour les autres aussi elle décide de tout envoyer en l’air et de prendre sa vie en main. Elle découvre bientôt que son père, ses frères et sa fille ont d'autres projets, et qu'il n'est pas si facile de changer de vie si ce n'est dans le scénario familial... et cela va être la chose la plus difficile qu'elle ait jamais faite.

C'est une histoire sur les personnages, leurs relations entre eux et avec le monde, l’actrice essaie de parler de choses qui d'une manière ou d'une autre nous touchent tous, mais toujours avec humour et émotion

Boda de Rosa Festival Malaga

Un extrait du film La Boda de Rosa ici

Festival Malaga
Los europeos’ de Víctor García León

 

 

 

 

 

 

La boda de Rosa inaugurera le Festival, mais d’ores et déjà d’autres films sont programmés dans la section officielle. Ceux de Víctor García León et Esteban Crespo rejoignent d'autres titres, Hasta el cielo, de Daniel Calparsoro, les films espagnols A este lado del mundo (David Trueba) ; El inconveniente (Bernabé Rico) ; Las niñas (Pilar Palomero) ; Crónica de una tormenta (Mariana Barassi) et Un mundo normal (Achero Mañas) et les films latino-américains El diablo entre las piernas (Arturo Ripstein, Mexique) ; Piola (Luis Alejandro Pérez, Chili) ; Malpaso (Héctor Valdez, République dominicaine) ; El silencio del cazador (Martín Desalvo, Argentine) ; Summer White (Rodrigo Ruiz Patterson, Mexique) ; Três Veroes (Sandra Kogut, Brésil-France) et El robo del siglo (Ariel Winograd, Argentine, hors compétition). 

Víctor García León Esteban Crespo Festival Malaga
‘Black Beach’ de Esteban Crespo

Toutes les infos sur le Festival de Malaga sur le site officiel 

Entretien (en espagnol) de J. Antonio Vigar, directeur du Festival de Malaga, avec le site Audiovisuel451 sur cette nouvelle date et ses conséquences ici.

 

 

 

Nous vous recommandons

bernard frontero

Bernard Frontero

Directeur de l’édition LePetitJournal.com/Andalousie. Ayant collaboré avec la presse francophone au cours de 25 passionnantes et dynamiques années en assurant la direction de centres culturels français à travers le monde
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Andalousie

Dictionnaire amoureux de l’Andalousie

Tenir un “Abanico” dans sa main...

Toujours à portée de main dans le sac à côté du bâton de rouge à lèvres ou calé dans le décolleté des robes de Flamencas durant les Ferias, l'éventail est l’accessoire féminin qui a une large histoire