Ce mardi, le certificat Covid n’est plus obligatoire en Andalousie

Par lepetitjournal.com Andalousie | Publié le 14/02/2022 à 18:22 | Mis à jour le 14/02/2022 à 19:34
Photo : información.es (Twitter)
Pass Covid Andalousie

Après la hausse vertigineuse des infections, due principalement au variant omicron la région Andalousie constate une forte baisse de la propagation du coronavirus et, après  la fin du port obligatoire de masques dans les rues, la région ne demande pas la prolongation du passeport Covid et va proposer la fin des limitations de capacité pour les événements sportifs.

Ce mardi, la présentation du Passeport Covid aux personnes entrant dans les établissements hôteliers et de vie nocturne ne sera plus exigée, comme il ne sera plus demandé aux visiteurs des centres sanitaires et de santé.

Le gouvernement Andalou ne demande pas la prolongation du Passeport Covid

Nous n'allons pas demander sa prolongation, ce qui signifie que le passeport Covid ne sera plus exigé dans l'hôtellerie, la restauration, la vie nocturne et pour les établissements sanitaires et les résidences. À partir de mardi, il ne sera plus obligatoire en Andalousie

Comme l’a annoncé le ministre régional de la Santé, Jesús Aguirre, à l'occasion de sa participation au Forum consultatif provincial sur la santé de Cordoue, le gouvernement Andalou, la Junta de Andalucía, ne demandera pas une prolongation de cette mesure et, comme la majorité des régions espagnoles, l'obligation de présenter son certificat Covid ou, à défaut, un test de diagnostic négatif, ne sera plus obligatoire pour accéder à certains espaces publics.

En Espagne, la majorité des régions ne demandent plus le Passeport Covid

Dans le pays, seules les régions de l’Aragon, la Galice, Valence (jusqu’au 1er mars) et Melilla maintiennent cette obligation.

En France il existe des « raisons d’espérer » que « fin mars-début avril nous puissions lever le passeport vaccinal », en raison de l’amélioration de la situation sanitaire, a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement français Gabriel Attal.

De bonnes raisons pour supprimer les mesures coercitives

Ce retrait du certificat Covid correspond au contexte épidémiologique positif de ces dernières semaines avec une forte baisse de la propagation du coronavirus, sans doute due, selon les experts, à une forte propagation du virus, notamment des variants Delta et Omicron, qui ont même touchés des personnes vaccinées. 

Le taux dans la communauté andalouse est une fois de plus passé sous la barre des 600 points et représente le chiffre d'incidence le plus bas avec 556 cas pour 100 000 habitants, soit 45 points de moins que vendredi.

Nous devons supprimer les mesures coercitives

Ce lundi le ministre régional andalou de la Santé et de la Famille, Jesús Aguirre, a expliqué aux journalistes de La Palma del Condado (Huelva), que l'utilisation du passeport n’était plus nécessaire car " les chiffres dont nous disposons montrent une tendance claire à la baisse, c'est pourquoi nous devons supprimer les mesures coercitives ". En ce sens, l’Andalousie demandera au prochain Conseil interterritorial de supprimer les limites de capacité pour les événements sportifs. Il encourage également les 290 000 Andalous âgés de plus de 12 ans qui sont toujours en attente de vaccination à se faire vacciner.

L’Andalousie souhaite supprimer les limitations d’entrées pour les événements sportifs

Cette forte tendance à la baisse des chiffres de la pandémie en Andalousie, a également convaincu le ministre de proposer au Conseil interterritorial de la santé des communautés autonomes "de normaliser les manifestations sportives, tant en extérieur qu'en intérieur".

Cela signifie, selon le ministre Aguirre, que nous attendons que, lors de la réunion du Conseil Interterritorial mercredi, il apporte à l'Andalousie la réponse qu'"il ne devrait y avoir aucune limitation de capacité pour ce type d'événement".
 

81032085_103364314503303_1224241506731163648_o

lepetitjournal.com Andalousie

La rédaction du site lepetitjournal.com Andalousie, le quotidien de référence dédié aux Français expatriés et francophones en Andalousie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Andalousie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bernard Frontero

Rédacteur en chef de l'édition Andalousie.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale