Au CAC de Malaga, lumières, formes et espaces d’Antonio Rojas sont surprenants

Par Bernard Frontero | Publié le 24/01/2022 à 19:26 | Mis à jour le 25/01/2022 à 13:09
Antonio Rojas

Le Centro de Arte Contemporáneo CAC-La Coracha de Málaga présente, du 28 janvier au 27 mars, l’exposition “Cuando la memoria se resiste a abandonar el puerto” (Quand la mémoire résiste à l'abandon du port) de l’artiste Antonio Rojas, sous la direction de Fernando Francés. Cette exposition, considérée comme sa plus importante à ce jour, rassemble une sélection de peintures à l'huile et à l'acrylique de différents formats qui englobent les œuvres produites au cours de plus de trente ans de sa vaste trajectoire artistique.

La lumière, l’espace, la géométrie

La lumière, l'espace et la géométrie sont devenus un élément différenciateur dans l'œuvre de l'artiste, avec un style métaphysique dans lequel ressortent des aspects liés à la mémoire, aux labyrinthes, aux figures humaines, aux constructions, à l'architecture et à l'histoire de l'art. Dans son travail, il fait notamment référence au Réalisme Magique et au Surréalisme.

Un artiste à la réputation internationale

Antonio Rojas, peintre et photographe espagnol, est né en 1962 en Andalousie (Tarifa, 1962). Depuis le début des années 1980, ses œuvres sont exposées dans de nombreuses galeries et des musées en Espagne. C’est un artiste autodidacte qui a tenu sa première exposition personnelle en 1983 à la Galería Magda Bellotti d'Algeciras, avec laquelle il s'est fait connaître à Madrid dans les éditions successives d'Arco. Entre 1990 et 1993, il a vécu à Londres et à Rome grâce à des bourses du Delfina Studios Trust et de l'Académie espagnole de Rome, respectivement.

Il a été au centre de plusieurs expositions individuelles telles que Punto de mira, Centro de Arte Faro Cabo Mayor, Santander (2019) ; La línea recta y el deseo, Museo Infanta Elena, Tomelloso, Ciudad Real (2018) ; Arquitectura emocional, Galería Juan Manuel Lumbreras, Bilbao (2014) ; Especies de espacios, Fundación Municipal de Cultura José Luis Cano, Algeciras, Cádiz (2011) ; Frontera de sombra, Galería E-8, Madrid (2010) et En las Dos Orillas del Estrecho, Fundación Dos Orillas. Kursaal, Algeciras, Cádiz (2009), entre autres.

Un artiste espagnol récompensé

Il a remporté d'importants prix et récompenses tout au long de sa carrière artistique, tels que le prix Juan Luis Vasallo des Beaux-Arts. IVe édition des prix Cortes de Cádiz 2010. Ayuntamiento de Cádiz (Cádiz), le Premio Ángel de Pintura 2004 (Valencia), la médaille d'or de la 62e exposition internationale de Valdepeñas, 2002 (Valdepeñas, Ciudad Real) ou le premier prix du Certamen Nacional de Dibujo Gregorio Prieto 2002 (Valdepeñas, Ciudad Real).

Avec cette exposition, l’espace d’art contemporain CAC-La Coracha continue de consolider son programme d'artistes locaux.

bernard frontero

Bernard Frontero

Directeur de l’édition LePetitJournal.com/Andalousie. Ayant collaboré avec la presse francophone au cours de 25 passionnantes et dynamiques années en assurant la direction de centres culturels français à travers le monde
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Andalousie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bernard Frontero

Rédacteur en chef de l'édition Andalousie.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale