Al Andalus : un train de luxe pour visiter l’Andalousie

Par Inès Canto | Publié le 21/11/2022 à 23:44 | Mis à jour le 22/11/2022 à 00:23
Photo : Tren Al Andaluz
Tren Al Andalus RENFE

L’Al Andalus sillonne l’Andalousie depuis une trentaine d’années. Véritable cinq étoiles sur rails, détails de l’itinéraire proposé par la compagnie ferroviaire dans le sud de l’Espagne

Qu’est-ce que l’Al Andalus ?

Auparavant assigné à deux trajets principaux, en Andalousie et en Estrémadure, les Suites et Chambres qui composent aujourd'hui le train Al Ándalus appartiennent à la même série que celles construites en France au début du siècle dernier pour les déplacements des membres de la monarchie britannique entre Calais et la Côte d'Azur. Du fait du prestige de ses passagers, le train était déjà richement décoré dans une ambiance années 20. Après être passés aux mains de la Renfe (la société nationale d’exploitation des chemins de fer espagnols), les wagons ont bénéficié d’une modernisation qui n’a pas entaché leur authenticité.Al Andalus RENFE

Le convoi est composé de quinze wagons (chambres, restaurant, bibliothèque, bar, piste de danse et quatre salons, d'authentiques joyaux ferroviaires, construits entre 1928 et 1930) tous entièrement décorés dans un style Belle Epoque. Climatisation, minibar, penderie, coffre-fort et salle de bain privée se retrouvent dans chaque cabine de chambre.

Et en Andalousie ?

Depuis 1985, un itinéraire circulaire de sept jours est proposé pour découvrir les principaux points d’intérêt de l’une des régions les plus touristiques d’Espagne.

Le train part de Séville, la capitale de l’Andalousie, célèbre pour son authenticité et son impressionnant patrimoine architectural, pour ensuite se diriger vers Jerez, son vin et sa nature luxuriante valant le détour. Les jours suivants comprennent des arrêts à Ronda, ville millénaire coupée en deux par un vertigineux ravin, et à Ubeda, Baeza et Cordoue, villes classées au Patrimoine de l’Humanité.

Durant la nuit du sixième jour, le train se dirige vers Grenade, surplombée par l’Alhambra, somptueux palais, un des plus éclatants vestiges de la présence arabe dans la région. Enfin, la destination finale est rejointe le septième jour, pour une ultime visite : la Alcabaza de Málaga, souvent considérée comme la petite sœur de l’Alhambra.

 

L’itinéraire en Andalousie

Les voyages sont disponibles aux mois d’avril, mai, juin, puis septembre, octobre et novembre.

Le train Al Andalus propose un voyage de sept jours et six nuits, en s’arrêtant dans les villes les plus mythiques d’Andalousie, comme Séville, Cordoue, Ronda ou Grenade.

Les départs alternent de Séville à Málaga.

La gamme de prix s’étend de 4700 à 5600 euros, selon le type de chambre (à voyage spectaculaire, prix extraordinaire !).

 

Ines Canto Sciences Po Lille

Inès Canto

D'origine espagnole, je m'installe à Séville pour un temps, avec le désir de découvrir plus en profondeur la culture et l'histoire de l'Andalousie. Intéressée par les sujets de société, la vie politique et l'actualité culturelle.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale