Oasiz, le plus grand centre commercial de Madrid, est français. Interview. premium

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 10/01/2022 à 16:34 | Mis à jour le 10/01/2022 à 16:54
Photo : DR
raphael martin

Avec ses 250.000 m² construits, ses 150 magasins et restaurants, mais aussi 2 lacs de 12.000 m², une plage de sable fin et une multitude d’activités sportives et de loisirs, Oasiz n’est pas un simple centre commercial. Raphaël Martin, responsable du projet en Espagne, nous explique pourquoi.

 

Oasiz, situé à Torrejón de Ardoz au nord de Madrid, a ouvert ses portes au public le 2 décembre dernier, après plus de trois ans de travaux et pratiquement un an de retard dû à la pandémie, à la tempête Filomena et à la crise du secteur du transport ces derniers mois. Oasiz s’est fait désirer, mais l’attente a valu la peine. Le succès a été immédiat et en moins d’une semaine, plus de 300.000 personnes s’y étaient rendues. 

 

oasiz madrid

Oasiz: plus d’un million de visiteurs en un mois

"Depuis l’ouverture – raconte Raphaël Martin, président de Compañía de Phalsburg, responsable du projet- ça a été des semaines de folie. Nous avons d’ailleurs dépassé les prévisions, avec 1,2 million de visiteurs en un mois". Compañía de Phalsbourg est la filiale espagnole de la Compagnie de Phalsbourg, une société française dédiée à l'investissement, au développement et à la gestion de biens immobiliers.  

Cette entreprise n’est sans doute pas très connue du grand public. En revanche, certaines de ses réalisations, oui. Ainsi, c’est elle qui est à l’origine de projets pour le moins emblématiques, tels que l’Atoll à Angers, Waves Actisud à Metz, Ma Petite Madelaine à Chambray-Lès-Tours, The Village près de Lyon ou encore récemment, Mon Beau Buchelay ou Mon Grand Plaisir dans l’ouest parisien.

Un resort commercial à ciel ouvert, dans l'est madrilène

Tous ces centres commerciaux ont en commun la vision singulière de la Compagnie de Phalsbourg qui a révolutionné le commerce de périphérie il y a plus de dix ans, en créant en France les premiers "Open Sky Shopping Center", qui offrent autre chose qu’un simple endroit pour faire les magasins. Ainsi, dans un centre commercial "classique", la part des commerces est d’environ 95%, alors que dans ces nouveaux espaces, elle est de 60% et celle des loisirs, de 40%. 

"Il ne faut pas parler de centre commercial – affirme Raphaël Martin- mais de ‘resort commercial’, car Oasiz n’est pas un bâtiment fermé avec surtout des magasins et toujours les mêmes offres. C’est terminé, ce concept. D’ailleurs, aux États-Unis, les ‘malls’ ferment et se convertissent en zones de loisirs. C’est une idée qui vient de Las Vegas. Et en France, nous avons plusieurs centres à ciel ouvert avec des boutiques mais aussi de nombreuses zones de loisirs. Au total, près de 1 million de mètres carrés sont ouverts au public en France". 

 

oasiz madrid

 

En point de mire la Catalogne, l’Andalousie ou la Galice

Autrement dit, de la même façon que le ‘resort commercial’ Waves de Metz fut le premier espace commercial à ciel ouvert réalisé par la Compagnie de Phalsbourg en 2014, l’Oasiz de Madrid est à son tour le premier d’une série de futurs projets dans le reste de l’Espagne, avec en point de mire la Catalogne, l’Andalousie ou la Galice. Outre l’Espagne, cette ouverture à l’international de la Compagnie de Phalsbourg comprend des projets au Portugal, en Italie et aux États Unis.

Et comme Oasiz Madrid est le premier centre commercial que la Compagnie de Phalsbourg ouvre à l’étranger, sa filiale en Espagne a fait les choses en grand pour qu’il soit le plus grand centre du pays en plein air alliant loisirs, détente, shopping et gastronomie. "En termes d’investissement – explique le président de la filiale espagnole-,  nous parlons de 200 millions d’euros. Oasiz, c’est 85.000 m² de bâtiments à louer, 2 lacs de 12.000 m² ou encore 8.000 m² de panneaux solaires. Au total, plus 250.000 m² construits. Il s’agit sans nul doute de la plus grosse réalisation espagnole de cette année".

 

oasiz madrid

 

Madrid aura une plage !

Oasiz Madrid a été conçu autour de deux immenses lacs, entourés de palmiers et de cascades et dotés d'un embarcadère. Et, pour contredire la célèbre chanson des années 80 qui rappelait qu’à Madrid, "no hay playa, vaya, vaya", il sera désormais possible de profiter dès qu’il fera beau d’une plage de sable fin, avec son beach-club, ses transats et son "chiringuito", à l’ombre des palmiers. Il y aura aussi une piscine et un jacuzzi. En définitive, un véritable ‘Oasiz’ pour le farniente !

Une multitude d'activités de loisir

Mais pas seulement. Pour ceux qui sont attirés par les activités plus sportives, Oasiz offre une multitude de possibilités, comme le karting électrique, une double tyrolienne de 135 m, un tunnel aérodynamique, un mur d'escalade, un gymnase, un laser game, une patinoire, un bowling, mais aussi un karaoké, réalité virtuelle, cinémas, et sans oublier plus de 1.000 m² d'aire de jeux pour les enfants. Tout est fait pour que les visiteurs soient comblés et aient envie de revenir. 

La culture jouera également un rôle particulier, avec un programme continu tout au long de l'année qui comprendra des spectacles et des concerts en plein air avec un écran géant, des expositions, etc. Autour du grand lac central, se trouve aussi un large éventail d’une trentaine de restaurants ainsi qu’un marché gastronomique. 

Aussi le paradis du shopping…

Bref, il y en a vraiment pour tous les goûts et tous les budgets. On en oublierait presque le shopping ! Pas de crainte à avoir, car là aussi, l’offre est immense avec 120 magasins tels qu’Adidas, Mango, Lidl, Fnac, Springfield, Primor, Jugettos, Women Secret, K-Tuin, Urban Planet, Pimkie, Etam, Muy Mucho, pour n’en citer que quelques-uns.

… et du coworking !

Mais Oasiz Madrid, et c’est encore une nouveauté, sera prochainement une option parfaite pour les professionnels qui recherchent un espace de travail innovant, avec un centre d’affaires de 2.500 m². "Nous mettons en avant notre espace coworking – souligne Raphaël Martin, président de Compañía de Phalsbourg-. Lorsqu’il sera terminé, il sera un élément essentiel du centre, car nous pensons que c’est important que les gens viennent à Oasiz pour travailler et pas seulement pour s’amuser". En plus, une fois la journée de travail terminée, il pourront se déconnecter, profiter et se détendre au même endroit sans avoir à se déplacer. Le cercle vertueux se referme !

Si ce centre d’affaires sera pionnier en Espagne, ça n’est pas seulement pour ses services et sa technologie innovante, mais aussi parce qu'il a été conçu pour avoir un impact minimal sur l'environnement, en utilisant, entre autres, des sources d'énergie renouvelables et des éléments de construction durables.

 

oasiz madrid

 

Une priorité pour Oasiz : l’environnement

Et c’est bien là un autre des piliers de tous les projets de la Compagnie de Phalsbourg : son engagement envers la planète, avec une architecture spectaculaire, oui, mais en consonance avec l’environnement. Or, on peut dire qu’en ce point aussi, ils ont été précurseurs  dans un domaine qui est maintenant devenu de pleine actualité. 

Oasiz est un exemple de l'engagement de la Compagnie de Phalsbourg en matière de respect de l'environnement

"Oasiz – signale Raphaël Martin- est un exemple de l'engagement de la Compagnie de Phalsbourg en matière de respect de l'environnement. Un espace ouvert où l'aménagement paysagiste est un élément fondamental et où l'air, l'eau et la végétation sont combinés avec un design innovant. Tous nos sites récupèrent les eaux, il y a des panneaux voltaïques, l’eau des lacs sert à la climatisation, nous avons planté pas moins de 300.000 plantes et arbres, dont 500 palmiers, qui en font cet oasis de verdure"

Concrètement l'architecte Gianni Ranaulo, responsable du projet, a pris en compte de nombreux éléments, comme une spectaculaire toiture blanche de 18.800 m² réalisée en Krion k-life, un matériau technologiquement avancé, qui permet de respirer un air purifié grâce à sa fonction photo catalytique, et qui utilise mieux l'énergie et la chaleur du soleil. Oasiz compte également plus de 8.000 m²  de panneaux photovoltaïques et 5.000 m² de toits verts végétalisés pour réduire l’empreinte carbone.

En outre, le centre réutilise et purifie l'eau pour maintenir le lac central en parfait état, sans augmenter la consommation d'eau. Des systèmes de climatisation avec l'eau de condensation du lac et de ventilation naturelle pour les parkings ont même été prévus.

Une impulsion importante à l'économie de la région de Madrid

Oasiz Madrid donne aussi une impulsion importante à l'économie et à la création d'emplois, non seulement pour Torrejón de Ardoz, mais aussi pour l'ensemble de la région de Madrid. "Actuellement 60% des locaux sont ouverts – explique Raphaël Martin-, mais dans les prochains jours les salles de cinéma ou le bowling ouvriront. Nous avons déjà signé 80% des espaces et quand ce sera plein il y aura un écosystème de 1.500 personnes dans le resort commercial". En juillet dernier, le processus de sélection avait été lancé sur le site, pour lesquels des milliers de personnes s’étaient inscrites. Actuellement, il y a toujours des dizaines de nouvelles offres d’emploi. 

Sur le même sujet
Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale