TEST: 2271

La France, 1ère destination européenne des investissements espagnols

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 07/06/2020 à 10:15 | Mis à jour le 08/06/2020 à 10:04
Photo : Andrew Stutesman
investissements espagne france

Le flux d'investissements espagnols de l'autre côté des Pyrénées augmente chaque année de manière exponentielle, même si historiquement, les investissements français en Espagne sont trois fois plus importants que ceux des espagnols en France. 

 

On le sait, les échanges commerciaux franco-espagnols sont particulièrement importants, puisque leur montant total représente plus que le commerce de l’Espagne avec l’ensemble du continent américain. En Espagne, les entreprises françaises ont ainsi créé au cours des dernières années près de 2.000 filiales et font donc de la France l'un des premiers investisseurs du pays. Elles emploient d’ailleurs près de 300.000 personnes dans tous les domaines, de la grande distribution (Carrefour, Décathlon, Leroy Merlin ...), de l'automobile (Renault, Peugeot, Citroën, Michelin) ou encore des télécommunications (Orange).


900 entreprises espagnoles installées en France

En ce qui concerne les flux d’investissements en provenance d'Espagne, la France est devenue la première destination des investissements espagnols créateurs d’emploi avec 34 % des projets, selon Business France, l’agence chargée de l’internationalisation de l’économie française. Elle devance le Portugal (15 % des projets) et le Royaume-Uni (13 % des projets). Ainsi, environ 900 entreprises espagnoles sont actuellement installées en France et emploient 61.500 personnes. Dans le top 5 se trouve le Groupe Inditex (Zara, Bershka, Massimo Dutti, Pull and Bear, Stradivarius, etc), avec 9.000 emplois, puis Prosegur, Saica Celulosa, Mango et Gestamp-Sofedit. 

L’intérêt pour la France s’est maintenu en 2019, avec pas moins de 45 nouveaux investissements espagnols recensés. Des secteurs tels que le tourisme et les services informatiques représentaient près de 50 % des emplois créés l'année dernière par les investisseurs espagnols. Le secteur agroalimentaire, également en croissance, concentrait 11 % des projets. Reste à savoir ce qu’il en sera avec la crise du Covid-19.

Bien qu'historiquement les investissements français en Espagne sont trois fois plus importants que ceux des espagnols en France, le flux d'investissements espagnols augmente chaque année de manière exponentielle, consolidant les relations économiques bilatérales et l'intégration des entreprises espagnoles dans le tissu productif français. Dans le contexte de la crise actuelle, les investissements entre pays voisins sont essentiels à la relance économique de l'Union européenne. 


La France, le pays européen le plus attractif aux yeux des investisseurs internationaux

Il y a quelques semaines, Ernst & Young avait souligné que la France était le pays européen le plus attractif aux yeux des investisseurs internationaux. Au total, en 2019, 1468 décisions d'investissement ont été confirmées, dont les 45 provenant d’Espagne. Suite aux bons résultats des flux commerciaux franco-espagnols, l'ambassadeur de France en Espagne, Jean Michel Casa, a souligné l'importance du suivi et du soutien apportés aux filiales des groupes espagnols dans le contexte actuel : "Notre devoir en tant qu'administration est d'être le plus proche possible des entreprises et de leurs problèmes. Nous comprenons la réponse à cette crise comme un effort collectif et européen, dans lequel la France et l'Espagne joueront un rôle plus important, également grâce à leur tissu d'entreprises et d'innovation".

Géraldine Filippi, directrice de Business France dans la péninsule Ibérique, qui termine sa mission dans le pays, exprime : "Je suis fière de quitter l’Espagne cet été avec le sentiment d’avoir accompli une de mes plus belles missions professionnelles, sur le plus joli bilan de Business France dans le sens Espagne vers la France, et plus fière encore que la France soit dorénavant (devant le Royaume Uni) sur la première place du podium pour les investissements étrangers.

Sur le même sujet
Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale