Expatriation : oser une reconversion professionnelle

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 11/03/2022 à 12:15 | Mis à jour le 11/03/2022 à 12:22
Photo : www.freepik.es
reconversion professionnelle julien fortuit coach

Ce changement inquiète, fait peur ou semble comparable à un saut dans le vide. Pourtant, il peut correspondre à l’étape d’une transformation majeure, notamment lors d’une expatriation. Savoir s’écouter est indispensable pour prendre les bonnes décisions. La clé vers une vie épanouie peut passer par une démission (négociée) et une reconversion professionnelle. Une nouvelle aventure.

 

Sautez et le filet devrait apparaître - John Burroughs


Quitter son entreprise, faire une formation, suivre une passion, devenir freelance, les possibilités sont nombreuses pour donner un nouveau souffle à sa carrière. Quel que soit son âge et son secteur d’activité. Avant de définir quelles sont vos attentes et où vous en êtes, comprendre quels sont les trois types de travail que vous faites s’avère primordial.
Il s’agit d’une théorie de Milton Glaser. Le graphiste est celui à qui nous devons le célèbre logo « I ❤️ NY ». 

Selon lui, il existe le "bon travail". Il le définit comme une fonction familière, dans lequel vous êtes à l’aise. Les journées se ressemblent, elles ne provoquent aucun stress et aucune excitation. Un bon travail vous apporte donc une tranquillité, une zone de confort plutôt agréable. Ces caractéristiques semblent suffisantes, pourtant, il existe le "super travail". Celui-ci se distingue par un emploi qui a du sens pour vous. Ce travail vous stimule, vous donne envie d’en faire plus et de vous impliquer à 100%. Il peut amener à des incertitudes puisqu’il vous fait sortir de cette fameuse zone de confort et en même temps il vous rend parfaitement heureux aussi, il vous fait grandir.

Quant au "mauvais travail", il est celui que l’on déteste. Il est souvent difficile de mettre des mots sur cette situation. Elle se traduit par des pensées négatives, accompagnées d’une démotivation, d’une perte de temps et d’énergie. Les vacances et le salaire ne réussissent pas à éliminer ce sentiment. Le mauvais travail génère des angoisses voire une souffrance. À long terme, il provoque un burn out, un syndrome de l’imposteur, une apathie.
S’il y a trop de "mauvais travail" il faut changer quelque chose…


S’interroger pour choisir sa reconversion professionnelle

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de changer, d’aspirer à une vie meilleure, de sortir de cette impasse. Cette option doit même devenir votre priorité. Afin de s’assurer qu’il s’agit de la voie à emprunter, il faut se poser des questions essentielles : 

Quelles sont mes envies professionnelles ?

Où veut-on aller ? Si on ne sait pas où on veut aller on ne risque pas d’y arriver.

Quelles sont mes valeurs personnelles ?

Cela facilitera les prises de décision et on se sentira aligné, avec soi, enfin.

Quels sont mes vrais talents ? 

Pas ceux que vous avez mis sur LinkedIn… Ici on parle de vos VRAIS talents, de vos compétences. Celles qui feront que vous allez sortir du lot et qui feront que vous allez continuer à relever de nouveaux challenges sans trop de stress.

En répondant à ces questions, vous apprenez à mieux vous connaître. Vous obtenez les informations nécessaires pour savoir quelle est la direction de votre boussole. Le temps c’est maintenant. N’oubliez pas que vous devez savoir le "pourquoi" et le "quand". Le "comment y arriver" n’est que secondaire. La solution se présente une fois que le plan a été lancé. Une grande motivation aide à relever le défi. 

Et être accompagné durant le processus de réflexion et de challenge aide à faire le bon choix. C’est comme ça que je l’ai fait pour mon cas particulier. C’est comme ça que mes client(e)s choisissent d’avancer avec succès.

A bientôt !

Coach certifié Julien Fortuit

Julien Fortuit vous accompagne pour du coaching à Madrid, Barcelone, Paris, Genève, Londres ou ailleurs. Site officiel : www.julienfortuitagency.com

Découvrez les témoignages de clients en cliquant ici.

Contactez Julien Fortuit à julien@julienfortuitagency.com ou cliquez sur ce lien pour une première consultation gratuite.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale