Mardi 31 mars 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Madrid: la Puerta del Sol, bientôt entièrement piétonne

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 22/01/2020 à 17:55 | Mis à jour le 22/01/2020 à 18:01
Photo : Ayuntamiento de Madrid
puerta sol madrid

La piétonnisation de la Puerta del Sol, qui commence symboliquement au kilomètre zéro de la capitale, n'est que le point de départ de futures actions qui incluent l'axe Castellana-Prado, le réaménagement des gares Atocha et Chamartín, les travaux du Santiago Bernabéu ou la place Carlos V.

 

La mairie de Madrid a annoncé une série de projets urbanistiques, en collaboration avec le Collège Officiel des Architectes de Madrid (COAM), qui devraient modifier la physionomie de lieux emblématiques de la capitale. Le premier est celui de La Puerta del Sol, qui deviendra finalement une zone entièrement piétonne, zéro émission. La mairie récupère ainsi la proposition des lauréats du concours que le Conseil municipal et le COAM avaient organisé en 2014. Le projet gagnant était resté sans suite avec l’arrivée de la nouvelle maire, Manuela Carmena. 


Nettoyer, briller et donner de la splendeur

Telle est la devise de l'Académie royale de la langue espagnole RAE, reprise à cette occasion par les deux architectes à l’origine du projet gagnant et dont l'intention n’est autre que de retrouver le caractère original de la place du XIXe siècle. Pour cela, le principe est clair : retirer plusieurs éléments de la place, surchargée, et créer un espace plus ouvert, sorte de forum romain du XXIe siècle. 

Ainsi, la zone ovale de la place, entre les rues Preciados et Montera, sera délimitée par une rangée de bancs en pierre avec des lumières à la base et, à chacune des deux extrémités, se trouveront  les statues de L'Ours et le Madroño et de La Mariblanca. La partie centrale n’aura qu’une seule fontaine et de l'autre côté, près de la Real Casa de Correos, sera placée la statue de Carlos III. Environ 50.000 personnes traversent chaque jour la Puerta del Sol, ce qui en fait l'espace le plus fréquenté de la capitale.

Les travaux devraient débuter en 2021 pour respecter l’engagement pris par la municipalité, lors du lancement de Madrid 360, de créer dans le centre une zone piétonne offrant aux citoyens des alternatives aux véhicules privés, comme les deux nouvelles lignes de transports publics gratuites, zéro émission et zéro coût pour les utilisateurs. 

La Puerta del Sol est l'espace urbain qui a souffert le plus de réaménagements à travers l'histoire. Cela a commencé avec le démantèlement d’une fontaine au début du XVIIIe siècle, suivi de la démolition de deux églises pour agrandir l’espace, en passant par le changement du pavé des rues ou l’arrivée du métro. 
Preciados est la première rue piétonne de Madrid, en 1973. La mesure avait alors été très critiquée par les commerces de l’époque, qui avaient lutté cinq ans contre sa mise en place. C’est aujourd’hui la rue la plus dynamique et commerçante  d’Espagne.


La révolte du suppositoire

Mais sans aucun doute, les travaux les plus controversés provoquèrent en 1986 la "révolte du suppositoire". Les coupables : 80 réverbères au design ultra moderne, -sorte de longs tubes, que les Madrilènes baptiseront "suppositoires"- furent installés sur la place de la Puerta del Sol, ce qui rompait l'esthétique classique du quartier. La clameur populaire fut telle que le conseil municipal finit par les retirer quelques mois plus tard pour en installer de nouveaux, de style "Fernandino", similaires à ceux qui sont près du Palais Royal. Le dernier grand réaménagement s’est produit en 2009 avec la création de l'échangeur qui relie les lignes de métro 1, 2 et 3 avec celles de Renfe C-3 et C-4 Cercanías. Avec son esthétique avant-gardiste, ce dernier a également été très critiqué et rapidement rebaptisé "carapace de tortue".

Alors que les services techniques municipaux travaillent sur le projet final de la Puerta del Sol, le conseil municipal et le Collège des architectes préparent de nouveaux concours internationaux dont le fil conducteur est le grand axe nord-sud de la ville, entre le Paseo del Prado et la Castellana. C'est le moment idéal étant donné que les deux principales gares de la ville, Atocha et Chamartín, vont être rénovées, ainsi que la place et les environs du musée Reina Sofía. De plus, une piste cyclable sur le Paseo de la Castellana a été approuvée à l'unanimité au conseil municipal en décembre. On peut enfin citer l'opération Madrid Nuevo Norte, le réaménagement du stade Santiago Bernabéu, et surtout la Place de Carlos V, entrée de millions de visiteurs dans la ville chaque année, et la Plaza de Colón et ses tours.
 

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Will.I.am jeu 23/01/2020 - 16:56

Très intéressant!!

Répondre

Expat Mag

Noho Travels « Je voulais voir plus, je voulais vivre plus »

Après avoir travaillé dans le marketing et la publicité, Arnaud décide de parcourir les routes du monde, ordinateur sous le bras. C’est avec son blog Noho Travels que ce Marseillais nous fait voyager

Sur le même sujet