La mairie de Madrid annonce l'extension de BiciMAD et tolérance zéro graffiti

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 21/07/2022 à 15:00 | Mis à jour le 26/07/2022 à 10:33
Photo : Une rangée de vélos bicimad
Bicimad-rangée vélos-ayuntamiento madrid

Le maire a annoncé que le service municipal de vélos électriques commencera à s'étendre à tous les quartiers de la capitale à partir de janvier. Le nombre de vélos sera multiplié par deux.

 

BiciMAD commencera son expansion à tous les districts de la capitale en janvier 2023. Le service prévoit une augmentation de 140% du nombre de bases, passant de 258 à 620 stations, et de 153% du nombre de bicyclettes (de 2.964 à 7.500 nouveaux vélos). Le plan d'extension du système de vélos publics devrait être présenté à l'automne, avec les nouveaux emplacements.

 

La 1ère grande extension avait eu lieu en 2020

BiciMAD est actuellement présent dans 15 districts. La plus grande extension du système à ce jour a eu lieu en 2020, avec 50 stations supplémentaires amenant le système dans les districts d'Usera, Carabanchel, Latina, Fuencarral-El Pardo et Moratalaz pour la première fois.

3,5 millions d'utilisations

Presque la moitié (44%) de l'expansion a eu lieu en dehors du M-30, et cette année, le nombre d'utilisations atteindra presque 3,5 millions et celui des abonnés annuels dépassera les 68.000. Le nombre record d'utilisations a été enregistré le 19 juin 2020, au plus fort de la crise sanitaire du COVID-19, avec 17.338 utilisations.

 

tous les déchets après un botellon dans la rue
Le montant des amendes pour déchets dans la rue après un bottillon passera à 2.000 euros

 

Jusqu'à 2.000 euros pour déchets dûs au "botellon"

La mairie de Madrid a finalisé la rédaction de la nouvelle ordonnance de la ville sur la propreté et la gestion des déchets, qui introduit trois importants changements correctifs. D'une part, elle inclut pour la première fois la réglementation spécifique pour la lutte contre l'abandon des déchets dûs au "botellón" afin de mettre fin à cette pratique dans la ville. À cette fin, le régime de sanctions fait passer la classification de ces infractions de mineure à grave, ce qui fait passer le montant des amendes de 600 euros actuellement à 2.000 euros.

Tolérance zéro aussi contre les graffitis

Poursuivant la politique de tolérance zéro que la mairie a entreprise à l'égard des graffitis, avec la nouvelle réglementation, les sanctions pour "graffitis" sur n'importe quelle surface dans la capitale commenceront à partir d'un minimum de 2.000 euros et iront jusqu'à 3.000 euros. Actuellement, l'amende la plus basse pour les graffitis sur le mobilier urbain est de 600 euros. En outre, pour la première fois, tous les graffitis seront soumis à une obligation de réparation des dommages, en plus de l'amende elle-même.

 

En cas de récidive, la législation régionale prévoit des amendes allant de 600 à 6.000 euros pour le vandalisme. La mairie de Madrid sanctionnera ces récidives par un montant initial de 4.000 à 6.000 euros.

Des amendes contre les déchets sauvages

Un autre des effets négatifs auxquels la nouvelle ordonnance s'attaquera est le dépôt de grands cartons au pied des poubelles, qui nuit à l'image de propreté. Cette pratique sera punie d'une amende moyenne comprise entre 200 et 2.000 euros.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale