Le Portugal : paradis des travailleurs nomades ?

Par Flavie Seigneurin | Publié le 05/10/2022 à 17:13 | Mis à jour le 09/10/2022 à 22:32
Photo : ©pexels
Travailleurs nomades au Portugal

Depuis la pandémie de la Covid-19, un grand nombre de travailleurs ont été forcés de travailler à distance depuis chez eux. Une pratique déjà répandue depuis l'avènement du numérique qui se nomme « travail nomade ».


Qu'est-ce que le travail nomade ?

Le travail nomade c'est travailler sans dépendre d'un lieu spécifique. Il peut concerner les auto-entrepreneurs comme les salariés. Il peut être un choix comme une contrainte. Ce qui est certain, c'est que le travail nomade est devenu une pratique répandue ces dernières années notamment depuis la pandémie de la Covid-19 et l'expansion du travail en distanciel. Le plus souvent les travailleurs nomades sont des nomades numériques, qui n'ont besoin que d'un ordinateur pour travailler. Le cabinet de consultants MBO Partners en comptait 41 millions en février 2021, un chiffre qui tendrait à la hausse avec la digitalisation globale du travail.

En janvier 2022, une étude de Statista (expert sur le marché en recueil de données commerciales), a révélé qu'une grande majorité de ces travailleurs nomades étaient des travailleurs indépendants et que 65% d'entre eux avaient leur propre entreprise.

Si le travail nomade rime souvent avec flexibilité, un environnement propice à la concentration et à la rigueur est primordial. C'est pourquoi certaines villes et même certains pays sont plus à même d'accueillir ces travailleurs. Des espaces de coworking et une connexion internet fiable font partie des critères indispensables pour travailler à distance.


Un enjeu juridique

Si travailler à distance, aménager ses propres horaires ou choisir son lieu de vie semble idéal, les nomades rencontrent des difficultés juridiques.

Le premier obstacle est l'impossibilité d'acquérir un visa de travail qui nécessite souvent un contrat ou une lettre d'invitation. Un autre frein est la durée du visa. La durée de résidence des travailleurs nomades reste souvent indéterminée, dépendant de leur satisfaction une fois qu'ils sont installés et de la durée de la mission qui peut, elle aussi, évoluer en fonction de divers facteurs. C'est pourquoi faire la demande d'un visa à durée déterminée semble inadapté au mode de vie nomade.

Certains pays européens ont créé des visas nomades digitaux qui permettent aux travailleurs nomades de surmonter ces difficultés. Le Portugal en fait partie. Grâce au visa de résidence temporaire portugais, les travailleurs nomades peuvent résider dans le pays pendant plus d'un an avec une possibilité de prolonger cette durée (jusqu'à cinq ans). 


Pourquoi le Portugal attire-t-il autant les nomades numériques ?

L'Index Holidu a classé Lisbonne, en 2021, comme la troisième ville la plus attractive pour le travail nomade derrière Bangkok (Thaïlande) et New Delhi (Inde). La capitale portugaise a été évaluée selon huit critères : la connexion internet, le nombre d'espace de co-working, le prix d'un café, le nombre d'heures d'ensoleillement pour en citer quelques-uns. Lisbonne se place donc en haut des classements européens avec des aménagements, un environnement et un coût de la vie considérés comme optimaux pour travailler à distance.  

Au-delà de sa culture, de sa qualité de vie et de son environnement idyllique, le Portugal attire parce qu'il promeut et encourage le travail nomade. De plus en plus d'entreprises proposent maintenant du télétravail, c'est notamment le cas du géant téléphonique Vodafone. Face à cette offre grandissante, le pays s'est adapté pour accueillir les travailleurs numériques. Le village numérique de Madère en est le parfait exemple. Le 1er février 2021, la construction d'un village "technomade" a été lancée à l'initiative de l'agence Startup Madeira. Elle permet aux nomades de travailler dans un environnement propice à leur style de vie.

 

Couché de Soleil au Portugal, travailleurs nomades
©F. Seigneurin


Plusieurs initiatives innovantes au Portugal

Au Portugal, plusieurs programmes à l'initiative d'entreprises, de municipalités ou même du gouvernement ont été mis en place pour encourager et promouvoir le développement entrepreneurial. La municipalité de Lisbonne est, par exemple, à l'initiative du programme Lisboa Empreende + qui vise à soutenir l'émergence de nouvelles entreprises après la pandémie de la Covid-19 dans la capitale portugaise. Elle soutient la formation de projets mais aussi leurs premiers débuts.

C'est aussi le cas du projet Work from Centro de Portugal qui met en avant les avantages de travailler à distance depuis le centre du pays. En 2021 une plateforme a été lancée dans le cadre de ce projet. Elle recense des informations et des témoignages par régions sur les infrastructures, l'environnement et les conditions de vie et de travail en tant que nomade.

Ces initiatives ont pour but de diversifier l'économie portugaise et de relancer la croissance économique en rendant le pays plus attractif en termes d'investissements étrangers.
 
Le Portugal accueille donc de plus en plus de nomades numériques. Une tendance qui gagnerait en influence grâce aux initiatives mises en place, au soutien et à la promotion de l'entreprenariat. Le Portugal pourrait même devenir, s'il ne l'est pas déjà, le paradis européen des travailleurs nomades.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lisbonne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Maria Sobral

Rédactrice en chef de l'édition Lisbonne.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale