Samedi 29 janvier 2022
TEST: 2263

To-Kay ! Qui n’a pas été réveillé par ce bruit au milieu de la nuit ?

Par Odyl Devaux-Zeller | Publié le 01/12/2021 à 21:30 | Mis à jour le 02/12/2021 à 11:53
Photo : @Vnm
Tockay indonesie gecko

Savez-vous combien d’espèces de geckos sont recensées dans le monde ? Plus de 1500 ! En Indonésie, celui que l’on trouve en forêt mais aussi très souvent dans nos maisons s’appelle le gecko gecko, plus connu sous le nom de tokay.

 

Six points communs aux différentes espèces de gecko

  • De la famille des reptiles, ils font parties des squamates et les serpents sont leurs cousins. Animal à sang froid, ils ont besoin de la chaleur afin de maintenir leur corps à la bonne température.
  • Ils vivent principalement la nuit et dans les arbres, ce sont donc des animaux nocturnes et arboricoles. Leurs yeux ont une pupille verticale comme chez nos amis les chats. En général, ils n’ont pas de paupières et possèdent une écaille transparente, appelée lunette, qui leur protège les yeux. Pour s’humidifier les yeux, le gecko utilise sa langue.
  • Les geckos sont couverts d’écailles si petites qu'elles ressemblent à du velours.  Leur couleur va du gris au brun, en passant par le rose, le rouge ou l'orange. Certains types de geckos ont la capacité de s’éclaircir ou de s’assombrir pour mieux se fondre dans leur environnement. Leurs plis cutanés les empêchent de projeter une ombre lorsqu’ils se reposent sur un arbre : les plis s’ouvrent complètement, brouillant la ligne entre leur corps et l’arbre.
  • Le gecko peut grimper presque partout du fait de minuscules lamelles (setae) sous ses pattes, qui lui offrent un grand pouvoir d’adhésion. Il peut se mouvoir sur des plafonds la tête en bas, s’accrocher et courir sur les murs. Il a aussi de petites griffes ultra fines qui lui permettent de s’agripper sur des surfaces rugueuses.
gekco
@morphocostarica.com
  • En grandissant, le gecko mue, il perd sa peau qu’il mange très souvent, lui apportant une bonne dose de vitamines.
  • Le régime alimentaire du gecko peut être varié. Il est insectivore et carnivore.
  • Le gecko est ovipare. Les femelles pondent des œufs.
  • Son mode de défense est surtout la course, mais il a la particularité de pouvoir se séparer de sa queue, distrayant l’ennemi et lui permettant ainsi de lui échapper. Cette capacité s’appelle l’autotomie. Sa queue repoussera, mais moins solide.
  • Le gecko émet un petit cri qui lui sert principalement à défendre son territoire ou à attirer les femelles en période de reproduction.

 

En Indonésie, le gecko est plus connu sous le nom de tokay

tockay indonesie

Ça, ce sont les geckos en général, mais celui qui nous intéresse aujourd’hui, c’est le gecko gecko, plus connu sous le nom de tokay, celui qui vit dans nos maisons en Indonésie ! Originaire d’Asie du sud est, il est l’un des plus grands geckos. Les mâles peuvent mesurer jusqu’à 40 centimètres.

Plutôt massif, doté d’une mâchoire puissante, son corps est gris bleuté parsemé de points orange. Pris au piège ou acculé, il ouvre largement la bouche, exhibant sa langue rouge et sa gorge noire. Se sentant en danger, le tokay peut devenir très agressif et mordre violemment.

 

 

Qui n’a pas été réveillé par son cri si caractéristique ? Ce gazouillis hésitant et aigu qui transperce la nuit ?

 

 

Le gecko chanteur

Les tortues peuvent grogner, les serpents peuvent siffler et les alligators peuvent beugler, mais de tous les reptiles, seuls les tokays peuvent chanter. En effet, leur larynx est pourvu de cordes vocales. Aussi bizarre que cela puisse paraître, on dit que le gecko aboie. 

Son cri fait songer aux 2 syllabes "to-kay", d’où son nom. On peut entendre son cri à plus de 100 mètres à la ronde. 

 

Animal porte-bonheur

En Asie du sud-est, le tokay est généralement sacré, c’est un porte bonheur. Par exemple, en Malaisie, s’il s’installe dans une maison nouvellement construite, c’est un présage de prospérité. Si on entend un gecko à la naissance d’un bébé, le nouveau-né aura une vie heureuse.

En Thaïlande, il y a une superstition qui dit: "Ne quittez pas votre maison si vous entendez un tokay." L'animal vous avertit que quelque chose de mauvais risque de vous arriver. A moins que le lézard ne se méfie de vous et de ce que vous vous apprêtez à faire... 

Toujours en Thaïlande, compter le nombre de cris. Un nombre impair au-delà de quatre, sept plus particulièrement, portera bonheur à celui qui l’entend !

 

Ces lézards tropicaux utiles et charismatiques mangent des insectes domestiques, tels des cafards, des araignées ou des scorpions.  Ils rôdent autour des lampes, ayant assimilé que cette lumière attirait les insectes. Vous l’aurez compris, le tokay joue un rôle important dans le contrôle des populations de ravageurs.

 

Le tokay est très territorial, si vous en attrapez un et le relâchez quelques kilomètres plus loin, vous avez de grande chance de le voir revenir. En général, on n’en trouve qu’un seul dans une maison.

 

La saison des amours dure 4 à 5 mois. A ce moment-là, le mâle pousse son cri avec ardeur.  L’incubation dure environ 10 semaines. Les petits deviennent adultes à la deuxième année.

La durée de vie moyenne d’un gecko varie de 10 à 20 ans.

 

Chasser pour la médicine traditionnelle chinoise

gecko usage medecine chinoise

Le tokay est principalement chassé pour son utilisation en médecine traditionnelle chinoise afin de traiter les cancers, l’asthme, le diabète, le dysfonctionnement érectile, ... le sida. Ils rapportent gros. Bien qu'ils ne soient pas en danger immédiat, la destruction de leurs habitats et leurs commerces finiront par faire des ravages sur leurs populations.

 

Continuons de les écouter, arrêtons-nous, comptons le nombre de to-kay ! un, deux, trois, ... Sept !!! et c’est le bonheur assuré ! Ce qui est sûr, c’est que beaucoup sont heureux d’avoir un gecko dans la maison afin de les voir dévorer ces satanés moustiques !

Nous vous recommandons
odyl Devaux Zeller

Odyl Devaux-Zeller

Après avoir vécu aux Philippines au Vietnam et désormais en Indonésie, je prends plaisir à découvrir ce pays aux milles facettes et à partager mes découvertes avec les lecteurs du Lepetitjournal.com Jakarta
0 Commentaire (s) Réagir