10 nouveaux lieux à connaître dans le quartier des Français de Bangkok premium

Par Catherine Vanesse et Pierre Queffélec | Publié le 17/06/2022 à 02:29 | Mis à jour le 20/06/2022 à 04:45
Photo : Pierre QUEFFELEC - Arnaud Nazare-Aga a profité de la crise du coronavirus pour réhabiliter complètement la charmante town-house qui abritera très bientôt l’espace artistique qu’il a baptisé L’Envol.
Arnaud-Nazare-Aga-sculpture-Petit-Prince-Envol

Il y a du nouveau et du renouveau dans le quartier Sathorn à Bangkok, après une crise pandémique qui a rebattu les cartes pour nombres d’entrepreneurs expatriés. Lepetitjournal.com a listé 10 endroits

La crise économique liée au Covid-19 a laminé une partie de l’économie thaïlandaise ces deux dernières années, tout particulièrement les commerces traditionnels liés à la restauration, l’hôtellerie et autres services supposant un contact physique rapproché avec le public. Ainsi, un peu partout en Thaïlande, des milliers d’entreprises ont périclité, donnant à voir le triste spectacle de rues désertes et de successions de volets métalliques tirés. 

Mais depuis le mois d’avril, les mesures de restrictions ne cessent de s’alléger, les touristes reviennent peu à peu, offrant enfin un peu d’espoir d’une réelle reprise économique. Lepetitjournal.com a fait le tour de plusieurs entreprises dans le quartier de Sathorn où résident une grande partie des francophones de la capitale, certaines nouvelles, d’autres renaissantes qui donnent du baume au cœur. 

L’Envol, nouvel espace arty d’Arnaud Nazare-Aga

Connu pour ses œuvres en résine du Petit Prince, l’artiste-plasticien français Arnaud Nazare-Aga finalise les travaux de “L’envol”, un espace arty sur Suan Phlu. D’une surface de 350 mètres carrés sur deux niveaux, le lieu sera à la fois une galerie exposant ses propres œuvres, un café, un bar lounge et un restaurant de tapas. 

Vue d'une  sculpture de sumo a travers une niche dans la galerie Envol d'Arnaud Nazare-Aga
Le Sumo fait partie des personnages qui ont fait la notoriété du travail d’Arnaud Nazare-Aga. Photo Pierre QUEFFELEC

L’objectif est de créer un lieu où je peux présenter mes œuvres, il y aura une centaine de sculptures, mais aussi d’organiser des événements artistiques, des rencontres avec des auteurs, etc.”, explique Arnaud Nazare-Aga. 

Avec ses murs à la chaux évocateurs du Maroc, sa toiture lanna et des œuvres colorées parmi lesquelles les incontournables allégories de Saint-Exupery, L’Envol est une invitation au voyage, une odyssée dans la partie la plus sémillante de l’univers artistique. “J’ai envie que les gens prennent leur temps, vivent avec les sculptures”, conclut l’artiste. 

https://www.instagram.com/arnaud_nazareaga/

Devanture du nouveau restaurant francais Le Bouchon a Bangkok
Le Bouchon a quitté le quartier moribond de Patpong pour s’installer dans le plus coquet soi 1 de Sathorn - Photo Pierre QUEFFELEC

Le Bouchon a un nouveau flacon

En septembre 2021, Serge Martiniani annonçait la fermeture de son restaurant à Patpong Le Bouchon. Après 25 ans d’activité et des mois de flottement à cause de la crise du Covid-19, la nouvelle tombait comme un coup de tonnerre pour les amateurs de cuisine française traditionnelle et authentique. Mais il en faut beaucoup plus pour décourager un homme comme Serge qui a finalement décidé de repartir pour de nouvelles aventures dans un tout nouveau lieu sur Sathorn Soi 1 depuis le 29 avril 2022. 

Je ne m’attendais pas à ce que ce soit un tel succès! Nous sommes pleins tous les midis et soirs! C’est un grand succès”, s’enthousiasmait Serge Martiniani un mois après l’ouverture. 

les deux associes du restaurant francais Le Bouchon a Bangkok
Serge Martiniani (droite) s’est associé dans le nouveau Bouchon avec Benjamin Pincemaille (gauche), professionnel français de l’importation de vin  - Photo Pierre QUEFFELEC

Avec sa terrasse et son ambiance lumineuse grâce à de grandes baies vitrées, Le Bouchon sert environ 40 couverts à chaque service. “Il y a beaucoup d’habitués, mais aussi de nouveaux expatriés, des personnes qui ne venaient pas chez moi avant à cause de la réputation du quartier de Patpong. Je suis vraiment très content d’être ici. Il y a encore moyen d’aménager à l’étage pour accueillir encore plus de monde, mais je préfère y aller doucement, le temps que tout soit bien rôdé et que le personnel soit au point”, ajoute le créateur de cette adresse mythique qui entrevoit enfin de beaux jours après une sombre période.

https://www.facebook.com/lebouchonbangkok/

Khun Jojo devant sa vitrine de patisseries AndJo a Bangkok
Pathumporn Sustersic, de son diminutif "Jojo", a elle aussi profité de la crise du coronavirus pour lancer sa propre entreprise, une pâtisserie française sur le soi Chan Kao - Photo Pierre QUEFFELEC

Gourmandises et plaisir des yeux dans la pâtisserie andJo

Située sur la rue Chan Kao dans le quartier de Nang Linchee, la pâtisserie andJo a ouvert ses portes en octobre 2021. Au menu : macarons, financiers, tartes aux fruits, gâteaux au chocolat et autres cannelés. 

Après 15 ans comme cadre dans l’hôtellerie, Pathumporn Sustersic, de son diminutif "Jojo", a décidé en 2020 lorsque la pandémie de coronavirus a frappé le secteur du tourisme, de se consacrer pleinement à la pâtisserie, sa passion de toujours.

Vue de la vitrine de la patisserie AndJo a Bangkok
Khun Jojo est une grande passionnée de pâtisserie française et cela se ressent dans la qualité tant visuelle que gustative de ses gâteaux - Photo Pierre QUEFFELEC

C’est au cours de ses voyages en Europe, particulièrement en France, que cette Thaïlandaise francophile a pu perfectionner ses techniques et ses recettes. Aujourd’hui, il est possible de savourer une bonne tarte ou un macaron avec un thé ou un café. Les passionnés apprécieront de voir l’atelier à l’œuvre à travers la vitre. 

Un plaisir pour les yeux comme pour le palais !

Vue exterieure de nuit du restaurant francais etoile Savelberg a Bangkok
Le restaurant gastronomique étoilé Savelberg a déménagé en 2021 sur le soi Yenakart. Photo courtoisie Savelberg

Savelberg, un étoilé sur Yenakart

Installé depuis 2014 sur l’avenue Witthayu, le restaurant gastronomique Savelberg a déménagé en 2021 sur le soi Yenakart, le carré Français, à Bangkok. Désormais situé dans une charmante villa, ce restaurant de cuisine française se renouvelle dans une atmosphère plus fraîche et épurée, avec un décor lumineux et moderne dominé par la douceur du blanc et du gris qui se marie à merveille avec la vue des jardins verdoyants et soigneusement entretenus. 

Vue de la salle de restaurant Savelberg Bangkok
Situé dans une charmante villa, Savelberg se renouvelle dans une atmosphère plus fraîche et épurée - Photo courtoisie Savelberg

Dès l’entrée, la cuisine ouverte derrière la baie vitrée vous souhaite la bienvenue et vous plonge dans le vif du sujet. C’est la manière de Savelberg d’accueillir ses hôtes tout en maintenant une connexion étroite avec eux tout au long de leur expérience culinaire.

Dans ce nouveau restaurant, le chef étoilé Henk Savelberg reste fidèle au style de cuisine qui a fait sa renommée dans son pays natal, Les Pays Bas, puis en Thaïlande. Il s’attache à produire le même niveau de qualité exceptionnel, utilisant les ingrédients les plus frais pour obtenir la note de goût parfaite qui s’associera à merveille aux vins remarquables de sa merveilleuse cave. 

Plat d'huitre au restaurant etoile Savelberg Bangkok
Le chef étoilé Henk Savelberg reste fidèle au style de cuisine qui a fait sa renommée. Photo courtoisie Savelberg

Ambiance brasserie parisienne chez Capucine

Bien connue des habitués du restaurant Le Cabanon, Martine Pailloux s’apprête à ouvrir mi-juin une nouvelle brasserie à Sathorn sur le soi 10 de l’avenue Narathiwat: Capucine. Un nom en référence à cette fleur annuelle connue pour sa robustesse, un clin d’oeil par rapport à la crise économique liée au Covid-19 et aux doutes que l’on peut avoir à ouvrir un nouveau restaurant en cette période. 

Vue interieur de Capucine petit dejeuner Bangkok
Dans une ambiance très parisienne "arty", Capucine sert une cuisine conviviale concoctée par le Chef français Alexandre Demard - Photo Catherine VANESSE

Pour autant, c’est justement cette période du Covid-19 qui a permis à Martine de se lancer dans un nouveau projet de brasserie. Alors qu’elle avait complètement fermé Le Cabanon pendant plusieurs mois, Martine a pu trouver le temps de réfléchir à un nouveau concept et se promener dans le quartier à la recherche d’un lieu idéal. 

D’une capacité de 55 couverts, Capucine offre une ambiance très parisienne "arty" et sert une cuisine conviviale concoctée par le Chef français Alexandre Demard. 

Cork, une nouvelle boutique à vin sur Yenakart

Je voulais une boutique de vins qui ne ressemble pas à une boutique de vin!”, commente l’artiste Bruno Tanquerel. Situé à l’angle de la rue Yenakart et Sri Bumphen, Cork invite les clients à découvrir une gamme de vins soigneusement sélectionnés dans une ambiance artistique, et à participer à des dégustations de vins tous les mercredis. 

L’idée de se lancer dans la vente de vin est venue pendant la période du Covid-19. “Avec les confinements et les interdictions, c’est difficile de faire des affaires, en particulier dans le monde de la nuit”, ajoute celui qui est également co-fondateur du très apprécié pub Smalls, sur Suan Phlu. “Aujourd’hui, les gens consomment de plus en plus de vins à la maison, donc je me suis dit que c’était une bonne idée d’ouvrir Cork”, conclut-il. 

https://www.facebook.com/Corkandme

Francis barthe, patron du restaurant francais Bistro Sathorn
Le très sympathique Francis Barthe accueille les clients dans son nouveau restaurant sur Surasak depuis le mois de mai. Photo Catherine VANESSE

Le Bistro Sathorn, une oasis de calme dans la ville

Au début de l’épidémie du Covid-19, Francis Barthe décide de racheter pour une bouchée de pain l’ancienne crêperie bretonne Breizh Crepes sur Suan Phlu. Il renomme le lieu “Le Bistro Suan Phlu” et propose une cuisine française du Sud-ouest. “Très vite le succès a été au rendez-vous, nous étions complets tous les midis et tous les soirs, il faut dire qu’il n’y avait que 15 places assises. Il était temps de changer de lieu”, détaille Francis Barthe. 

Dès lors, l’Aveyronnais saisit l’opportunité de louer une maison en bois ancienne à côté de son atelier de bijouterie. Ouvert depuis le 15 mai 2022 dans le quartier de Surasak, Le Bistro Sathorn est niché entre plusieurs gratte-ciel et offre un lieu hors du temps avec sa bâtisse des années 1940 et son jardin.

https://www.facebook.com/bistrosuanplu8/

Comme à la maison avec toineinbangkok

Après plusieurs années dans le lobby de l’hôtel Sofitel sur Sathorn, la boutique d’objets d’art ToineinBangkok est désormais installée juste à côté du studio des propriétaires Béatrice Martinet et Fabrice Masson dans le quartier de Yenakart, soi 3. Le changement de lieu est intervenu à la suite de la transformation du Sofitel en “hospitel” (hôtel alliant les services d’un hôpital pour les personnes infectées au Covid-19) en août 2021.

Dès lors, nous ne pouvions avoir accès à nos stocks, ce qui nous embêtait vu que nous vendons également en ligne. On s’est dit que c’était l’opportunité de bouger, d’être à côté de notre studio et de rencontrer nos clients plus facilement”, explique Béatrice Martinet. 

Vue interieur La petite maison par Toine in Bangkok
La Petite Maison by toineinbangkok propose des objets de décoration et désign, expos d’artistes et vente d’objets de seconde main vintage et unique. Photo courtoisie

Ouvert depuis novembre 2021, La Petite Maison by toineinbangkok propose une boutique qui allie objets de décoration et de désign, exposition d’artistes et vente d’objets de seconde main vintage et unique. 

La base reste la même, mais nous allons changer un peu le concept puisque tout est à vendre dans La Petite Maison, même les objets dans les toilettes ou la salle de bain!”, réagit avec enthousiasme Béatrice Martinet. 

https://www.facebook.com/toineinbangkok

Blue Parrot se pose au cœur du carré des Français

Depuis le 13 novembre 2021, le restaurant français Blue Parrot a pris ses quartiers à Yenakart, juste en face du restaurant Clara, tout en gardant le même concept : cuisine occidentale, jardin, piscine et terrain de pétanque

Notre contrat à Sathorn se terminait en 2021. En cherchant un nouveau lieu, nous avons pu prendre en compte nos trois années d’expérience et créer un lieu encore mieux où la piscine est vraiment au coeur de notre concept”, détaille Michaël Brunot, co-fondateur de Blue Parrot et Revoluccion Cocktail. 

Vue du Blue Parrot a bangkok
Le restaurant français Blue Parrot a pris ses quartiers à Yenakart en novembre, juste en face du restaurant Clara. Photo courtoisie Blue Parrot

Un changement de location qui plaît à la clientèle, selon Michaël Brunot, puisqu’il accueille 40% de clients en plus par rapport à Sathorn. “Nous avons également ajouté une salle climatisée en intérieur. Avant, nous tournions bien seulement 8 ou 9 mois sur l’année, la pluie ou les fortes chaleurs décourageaient les clients, désormais j’espère fonctionner correctement tout au long de l’année”, ajoute-t-il. 

Du côté de Revoluccion Cocktail, le bar ouvrira prochainement à l’angle de la rue Silom et Surasak dès que l’interdiction d’ouverture des bars sera levée. 

https://www.facebook.com/blueparrotbangkok

Vue terrasse epicerie bistrot El Mercado Suan Phlu
El Mercado Suan Phlu a déménager l'an dernier au croisement de Suan Phlu et Nang Linchee dans une maison ancienne du quartier qui lui permet de faire bistrot et servir des petits déjeuners. Photo courtoisie El Mercado

Nouvelle adresse pour El Mercado Suan Phlu

Ce n'est pas une nouvelle pour les habitués d'El Mercado, mais depuis la mi-juillet 2021, l’épicerie El Mercado Suan Phlu a quitté son emplacement d’origine, au cœur du soï Suan Phlu, pour emménager 500 mètres plus au sud, au croisement de Suan Phlu et Nang Linchee dans une maison ancienne du quartier qui offre un espace plus vaste (300m2) permettant d’accueillir un bistrot qui sert également des petits déjeuners.

El Mercado Grocery Suan Phlu est une ravissante épicerie de quartier qui propose toutes sortes de produits de consommation courante, des fruits et légumes et autres produits frais -essentiellement fromage et charcuterie- importés principalement de France et d'Espagne, ainsi que des plats cuisinés, du pain, des viennoiseries et des pâtisseries, le tout fait maison!

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale