Mardi 7 décembre 2021
TEST: 2298

La pâtisserie en France et en Pologne : deux mondes assez différents

Par Zuzia Czekajewska | Publié le 22/06/2021 à 20:27 | Mis à jour le 23/06/2021 à 15:23
L'étalage d'une pâtisserie en Pologne

Qu’est-ce qui peut choquer un Polonais qui entre dans une boulangerie française et qu’est-ce qui peut être révoltant pour un Français qui veut s’acheter une pâtisserie en Pologne ?

 

Les pâtisseries françaises en Pologne

En Pologne, surtout dans les grandes villes, on peut trouver pas mal de pâtisseries françaises. Une tarte au citron, une crème brûlée ou une tarte aux pommes ne sont pas des choses qu’un Polonais ou une Polonaise va manger chez ses grands-parents, mais on peut facilement les trouver en Pologne. En Pologne, il n’est pas difficile de s’acheter un croissant même dans un supermarché. Bien que les Polonais n’ont pas l’habitude de commencer la journée par des viennoiseries, la pâte feuilletée (qu’on appelle en Pologne « la pâte française » - « ciasto francuskie ») est omniprésente dans les cuisines polonaises. Les pâtisseries françaises ont toujours été attirantes pour les Polonais et il semble qu’elles le deviennent encore plus, comme les macarons qui étaient plutôt rares en Pologne il y a quelques années et qu’on peut trouver maintenant même à Mcdo.   

 

La pâte à choux

Les Polonais, tout comme les Français, aiment la pâte à choux (« ciasto parzone »). En France on l’utilise surtout pour les éclairs au chocolat, les choux à la crème et, évidemment, pour les croquembouches aussi. En Pologne, on mange aussi des éclairs et des choux à la crème (« ptysie ») ainsi que le gâteau « Karpatka » dont le nom vient des montagnes polonaises auxquelles le gâteau est censé ressembler. 

 

Petites différences culinaires

Bien que ce ne soit pas facile, on peut réussir à trouver en Pologne même des pâtisseries françaises qui n’y sont pas (encore) très populaires : par exemple des mille-feuilles, des madeleines, des tartes tatin ou des charlottes. Le dernier exemple peut être un peu trompeur : il y a un gâteau polonais qui s’appelle « szarlotka » mais il n’a rien en commun avec la charlotte française (mis à part le nom). « Szarlotka » est un gâteau aux pommes. En fait, en Pologne on appelle ainsi chaque gâteau aux pommes : il peut rassembler à une tarte aux pommes, ça peut être un biscuit aux pommes, un gâteau à pâte brisée avec des pommes et avec plein de crumble ( « kruszonka »). En général, le crumble est très populaire en Pologne et la brioche (« chałka ») sans crumble semble un peu triste pour les Polonais. À propos des brioches – les Polonais adorent les pâtes levées (ciasto drożdżowe). Aux fruits ou sous la forme de petits pains pour le petit-déjeuner ( les gâteaux à la levure « drożdżówki »).

 

Un beignet ou un pączek ?

Maintenant il nous faut parler des beignets. On dit que les beignets sont la version française de ce qu’on appelle « pączki » en polonais, mais ce n’est pas exactement vrai. Les beignets sont souvent préparés à base de pâte à choux, ils peuvent être carrés et ils ne sont généralement pas farcis. Un « pączek » polonais doit être farci (sauf les petits beignets qu’on appelle « pączusie », « mini pączki » ou « kasztanki ») : le plus souvent avec de la confiture, mais on peut trouver des « pączki » au chocolat, au caramel, à la noix de coco, avec de l’ « advocaat ». La seule façon de préparer les beignets polonais est en utilisant de la levure et ils sont toujours ronds. Ils sont plus populaires que les beignets en France : tu peux les acheter partout. Et tu es obligé d’en manger au moins 4 pendant le « tłusty czwartek » (équivalent du « mardi gras », mais en Pologne, c’est un jeudi). Ce jour-là, il faut aussi manger des « faworki » - on prépare la pâte avec de la farine, des jaunes d’œufs et de la crème, on la roule puis on la coupe et on la replie d’une façon caractéristique avant de la frire dans l’huile. Après il faut mettre plein de sucre glace. C’est vraiment très peu calorique...

 

Un cheesecake ou un sernik ?

Le cheesecake n’est pas rare dans les cuisines françaises. On le prépare presque comme le « sernik » polonais (« ser » signifie « fromage ») mais le goût est assez différent. C’est parce que les Polonais préparent leur cheesecake traditionnel en utilisant du « twaróg mielony » - c’est une sorte de fromage blanc, quasiment introuvable ailleurs et c’est grâce à lui que le « sernik » a son goût si typique.

 

Les graines de pavot

Si tu cherches l’aventure, tu peux aussi goûter un gâteau aux graines de pavot (« mak » en polonais). Les Polonais adorent ça. Il n’y a pas de Noël sans « makowiec ». Il existe aussi le « mak biały » (« les graines de pavot blanches ») qu’on utilise pour faire les croissants qui sont un des symboles de Poznań (« rogale świętomarcińskie »). On les fête en novembre et si tu n’en manges pas lorsque tu visites Poznań – tu ne l’as pas vraiment visité.

 

Il est évident que beaucoup plus de surprises attendent les Français en Pologne que l’inverse : les pâtisseries françaises sont tellement populaires dans le monde que beaucoup d'entre elles sont connues partout. De toute façon, c’est toujours une bonne idée de visiter des boulangeries et des pâtisseries quand on est à l’étranger.

 

Nous vous recommandons
zuzia

Zuzia Czekajewska

Zuzia fait des études de pharmacie à Varsovie et elle adore visiter la France. Elle donne aussi des cours de français à des enfants.
0 Commentaire (s) Réagir