TEST: 2298

La séduction comme motivation pour apprendre le polonais avec Kasia et Julien !

Par Bénédicte Mezeix | Publié le 14/02/2022 à 02:02 | Mis à jour le 14/02/2022 à 02:02
Photo : Kasia & Julien Polonais Facile
couple Kasia et Julien

C'est la Saint-Valentin, vous avez enfin décidé de vous lancer et de séduire en polonais ? C’est possible, grâce à la vidéo présentée dans cet article, réalisée par Kasia et Julien, couple polono-français créateur du site Polonais Facile

 

Avant de passer à la vidéo et aux travaux pratiques, faisons connaissance !

Lepetitjournal.com/Varsovie : où avez-vous grandi, quel est votre parcours, à tous les deux, Kasia et Julien ?

Kasia : Je viens de Varsovie, où j’ai passé mon enfance et adolescence. Je suis ensuite partie pour faire mes études de médecine à Olsztyn, dans une très belle région au nord-est de la Pologne, connue pour ses lacs magnifiques. J’ai fait une année Erasmus à Lyon et un stage d’été à Tours. J’ai toujours été attirée par la culture française et ses paysages incroyables. Actuellement, après avoir vécu un an au pied des montagnes Tatry à Zakopane, j’habite à Cracovie.

Julien : Originaire de Bretagne, j’ai 29 ans et je travaille en tant qu’ingénieur à Paris. Cela fait 4 ans que je suis avec Kasia, j’ai donc l’habitude des allers-retours entre la France et la Pologne. La première fois que je suis arrivé en Pologne fut à l’occasion d’une invitation au mariage de la meilleure amie de Kasia en 2018. Ce n’était pas facile car je ne parlais pas encore très bien polonais, mais ce fut un bon exercice !

 

Dans quel pays vous êtes vous rencontrés ?

Julien : Nous nous sommes rencontrés à Lyon pendant l’année Erasmus de Kasia, où je travaillais  auparavant. Nous avons fait connaissance grâce à des amis allemands que nous avions en commun. Puis nous sommes partis tous ensemble faire un tour de France en bus (Kasia avait trouvé pleins de codes promo pour les trajets Flixbus à la bibliothèque). Après quelques mois d’amitié, notre relation a évolué pour devenir un couple.

 

En quelle langue s’est faite la rencontre ?

Elle s’est faite en français.

 

Kasia, comment la langue française est-elle entrée dans votre vie ?

J’ai commencé mon apprentissage au collège. En fait, j’avais une correspondante qui est devenue une très bonne amie, qui venait d’une famille franco-polonaise et nous nous écrivions des lettres en polonais, mais finalement lorsque nous nous sommes rencontrées en vrai j’ai appris qu’elle ne parlait pas du tout ma langue et qu’en réalité c’était sa mère qui faisait toujours la traduction. Du coup j’étais très motivée pour apprendre la langue ! J’ai appris le français à l’école et lors de cours extra-scolaires jusqu’au bac, mais j’avoue que c’est plutôt mon année à Lyon qui m’a le plus formée. Les cours de langues en Pologne sont efficaces, mais ils restent assez éloignés du langage couramment utilisé en France.

 

Et vous, Julien parlez-vous maintenant polonais ?

Oui, j’ai appris le polonais quelques mois après avoir rencontré Kasia. En effet, pour apprendre une langue, l’amour est une très bonne source de motivation ! Au fur et à mesure de mes voyages en Pologne, j’ai appris à me débrouiller dans les situations de la vie quotidienne. Même si je fais encore des fautes de grammaire : "Ah les fameuses déclinaisons…!" (soupir), j’arrive à présent à comprendre et à échanger dans la plupart des conversations en polonais.

 

Kasia, est-ce qu'il y a des tournures qui vous touchent ou vous amusent quand Julien parle polonais ?

Il se débrouille vraiment bien, mais il y a quelques phrases qui restent toujours un défi pour lui dans la prononciation, par exemple lorsque nous sommes au restaurant et qu’il veut demander l’addition « Rachunek poproszę », c’est toujours très drôle de le voir galérer avec le « r ». Nous avons  souvent l’habitude de faire des traductions littérales, par exemple pour dire « non, je ne pense pas » il le traduisait   par « nie, nie myślę », qui veut dire en polonais « non, je ne réfléchis pas » alors que la façon correcte de le dire serait plutôt « myślę, że nie / je pense que non ».

 

Et vous Julien, même si Kasia maitrise parfaitement la langue française, avez-vous des anecdotes linguistiques ?

Quand elle confond certains mots, par exemple quand elle dit « je vais pleuvoir » au lieu de « je vais pleurer », ou bien quand elle demande la permission de demander quelque chose. En effet, en polonais on dira « czy mogłabym prosić o… » littéralement « est-ce que je pourrais demander… ».

Une fois, lorsqu’elle était dans un magasin à Lyon où elle cherchait un sac de couchage, le vendeur lui a donné des conseils sur un modèle en disant « franchement, il est pas terrible ». Elle lui a alors répondu « d’accord, je pense que je vais le prendre » sous le regard incrédule du monsieur, car elle était persuadée que cela voulait dire « franchement, il est pas mal, donc il est bien».

 

Où vivez-vous en Pologne ?

Julien : Kasia vit actuellement à Cracovie. Comme il s’agit d’une ville très touristique et bien desservie par les compagnies aériennes, cela est plus facile pour moi de la rejoindre depuis Paris. Auparavant lorsqu’elle étudiait à Olsztyn (2h30 de Varsovie) ou quand elle effectuait son année pratique à Zakopane (2h30 de Cracovie) il fallait en plus prendre le train ou le bus ! Cela nécessitait donc une bonne organisation pour se voir régulièrement.

 

Quels sont vos coups de cœur, les endroits que vous recommanderiez aux étrangers qui veulent visiter la Pologne ?

Il y en a beaucoup (rires) ! Parmi ceux que nous préférons, nous recommandons :

  • Cracovie pour son âme artistique et son authenticité.
  • Zakopane pour les amoureux des montagnes et du ski.
  • Varsovie pour son histoire, ses jardins, mais aussi ses contradictions entre ville moderne entourée de gratte-ciels et sa vieille ville entièrement reconstruite après la guerre.
  • Gdańsk et la mer Baltique avec ses plages, mais également le Parc National Słowiński avec ses dunes de sable incroyables rappelant la dune du Pilat pour les connaisseurs.
  • Olsztyn pour les amoureux de la nature et des lacs.

 

Parlons de votre site maintenant : comment est née l'envie de créer ensemble ce site Polonais Facile ?

Nous avons créé le site Polonais Facile pour promouvoir la langue polonaise réputée difficile et la rendre plus accessible auprès des francophones. En regardant sur YouTube ou en librairie nous nous sommes rendu compte qu’il n’existait pas beaucoup de contenus pour apprendre cette langue.
Notre mission a alors été d’aider les personnes comme nous, à communiquer avec leurs proches et à se débrouiller dans les situations de la vie quotidienne en Pologne. Nous voulons aussi faire découvrir la culture polonaise au travers de ses traditions (Pâques, Noël) et ses chansons.

 

Place aux travaux pratiques avec la vidéo : "Séduire en polonais", à vous de jouer : 

Retrouvez toutes les autres vidéos ici 

Parlez-vous la langue de votre pays d'expatriation ?
Choices
benedicte mezeix

Bénédicte Mezeix

Directrice et rédactrice en chef du site lepetitjournal.com/Varsovie, Bénédicte a une longue expérience dans les médias : télévision, radio, presse écrite francophone et spécialisée. Son premier voyage en Pologne date de 2010, le début d'une nouvelle vie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Varsovie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bénédicte Mezeix

Rédactrice en chef de l'édition Varsovie.

À lire sur votre édition locale