Mardi 4 août 2020

Qui sont les rois présents sur les billets de banque polonais ?

Par Cédric Tavernier | Publié le 18/06/2020 à 19:33 | Mis à jour le 23/06/2020 à 22:28
Billets banque polonais

Depuis 1995 et l’apparition du « nouveau » zloty, chaque billet de banque polonais est à l’effigie d’un roi. Lepetitjournal.com vous les fait découvrir et vous raconte leur histoire.

 

Les 6 billets de banque

La monnaie nationale s’appelle le zloty ou złoty en polonais (avec un l barré se prononçant [w]) et qui signifie « doré ».

Si les Français en Pologne disent 1 zloty, 2 zlotys, 5 zlotys ou parfois 1 zlot, 2 zlots, 5 zlots, il est à noter que déclinaisons polonaises obligent, les choses se disent tout autrement dans la langue de Mickiewicz.

L’on dit ainsi :

Złotówka [zwotoufka] pour 1 zloty

2 złote [dva zwotè] pour 2 zlotys

5 złotych [piènntch zwotérr] pour 5 zlotys

On peut aussi nommer la monnaie polonaise par le sigle PLN qui signifie PoLish New zloty (Nouveau zloty polonais) par opposition avec le PLZ, l’ancien zloty qui avait cours jusqu’en 1995. 1 PLN = 10.000 PLZ. Nous utiliserons dans cet article la dénomination PLN qui a l’avantage de mettre tout le monde d’accord.

Les billets de banque polonais sont au nombre de 6.

  • Le billet de 10 PLN (2,30 EUR)
  • Le billet de 20 PLN (4,60 EUR)
  • Le billet de 50 PLN (11,50 EUR)
  • Le billet de 100 PLN (23 EUR)
  • Le billet de 200 PLN (46 EUR)
  • Le billet de 500 PLN (115 EUR)

 

Le billet de 10 PLN : Mieszko 1er

billet 10 zlotys

Mieszko 1er (vers 935 – 992) règne à partir de 960 et est le premier souverain connu du futur royaume de Pologne. Car il ne règne pas sur la Pologne qui n’existe pas encore mais sur les Polanes, un peuple qui donnera son nom au pays en gestation. Il n’est pas non plus roi mais duc et se fera baptisé en 966 vers l’âge de 30 ans, devenant ainsi le premier souverain catholique du pays. Sa dynastie : les Piast, règnera sur la Pologne jusqu’en 1370. Son fils, Bolesław 1er Chrobry (ou Boleslas 1er le vaillant) aura vraisemblablement une valeur double puisqu’il sera sur les billets de 20 PLN.

 

Le billet de 20 PLN : Bolesław I Chrobry ou Boleslas 1er dit le vaillant

billet 20 zlotys

Boleslas 1er le vaillant (967 – 1025), fils de Mieszko, règnera à partir de la mort de son père en 992 et sera le premier roi de Pologne car couronné le 18 avril 1025 par l’archevêque de Gniezno, alors capitale de la Pologne, deux mois avant sa mort le 17 juin 1025. Son couronnement, certes effectif fut tout de même controversé alors car il se fit sans l’approbation de l’empereur germanique et sans attendre l’autorisation du pape. Le premier roi polonais arriva aussi pendant son règne à unir les tribus slaves de l’ouest et à régner seul pendant 33 ans.

 

Le billet de 50 PLN : Kazimierz III Wielki ou Casimir III dit le grand

billet 50 zlotys

Casimir III le grand (1309 – 1370) est monté sur le trône en 1333 suite à la mort de son père Ladislas 1er. Il fut le seul roi polonais à porter comme titre « le grand » car s’il trouva à son arrivée au pouvoir un pays divisé, affaibli et qui avait été en grande partie amputé de son territoire, il arrivera à plus que doubler sa superficie à la fin de son règne. Il augmenta son pays notamment de la Galicie et de la Poméranie. Il fut également un roi éclairé, accordant aux Juifs persécutés d’Europe des terres et de nombreuses libertés. Les Juifs ont commencé à venir massivement en Pologne à partir de son règne. Hélas, malgré 4 mariages, il n’eut pas d’héritiers et la dynastie des Piast s’éteignit avec lui.

 

Le billet de 100 PLN : Władysław II Jagiełło ou Ladislas II Jagiellon

billet 100 zlotys

Ladislas II Jagiellon (1352 ou 1362 – 1434) fut Grand Duc de Lituanie à partir de 1377 et roi de Pologne à partir de 1386. Il est de la dynastie des Gediminas (une des plus grandes avenues de Vilnius porte ce nom) des grands ducs de Lituanie. Suite à l’union de Krewo en 1385, il établit la dynastie des Jagiellon qui règnera sur la Pologne et la Lituanie jusqu’en 1572. Afin de devenir roi de Pologne, il se convertit au catholicisme et se fit baptiser. En effet, les pays baltes n’entrèrent que très tardivement dans le catholicisme, ce qui « justifia » pendant de nombreux siècles la présence des chevaliers teutoniques dans le secteur. La conversion au catholicisme de ce roi signa l’entrée de la région balte dans la chrétienté européenne et le déclin des chevaliers teutoniques, concrétisé par la victoire polonaise de Grunwald en 1410 tout en amorçant une union entre la Pologne et la Lituanie qui durera jusqu’en 1795.

 

Le billet de 200 PLN : Zygmunt I Stary ou Sigismond 1er dit le vieux

billet 200 zlotys

Sigismond 1er (1467 – 1548), un Jagiellon, lui aussi, devint à la mort de son père Alexandre 1er, Grand Duc de Lituanie en 1506 puis fut  couronné roi de Pologne en 1507. Ce roi fut très populaire car avec sa femme Bona Sforza, italienne, il favorisa en Pologne le développement de la Renaissance, ce qui créa un fort développement économique et culturel et à la fin de son règne, la Pologne fut à l’apogée de sa grandeur.

 

Le billet de 500 PLN : Jan III Sobieski ou Jean III Sobieski

billet 500 zlotys

Jean III Sobieski (1629 – 1696) est un véritable héros national. Pas étonnant donc qu’il figure sur la plus grosse coupure des billets de banque polonais : celle de 500 PLN, soit 115 euros. Le billet n’existe que depuis 2017 et le fait d’y faire figurer Jean III Sobieski permettait aussi de respecter la chronologie. Hélas, il est quasiment introuvable. A titre personnel, je n’en ai jamais eu un entre les mains. Et je n’imagine pas la tête des commerçants polonais à l’idée de rendre la monnaie sur un tel billet, déjà que le billet de 200 PLN leur donne des convulsions.

Jean III Sobieski fut à partir de 1672 Grand Duc de Lituanie et roi de Pologne. Il épousa une Française : Marie-Casimire dite Marysienka. L’ambition principale de Jean III Sobieski était de rassembler l’Europe Chrétienne dans une guerre contre l’empire Ottoman qui avait déjà envahi tout le Sud-Est de l’Europe et qui représentait une force sacrément expansionniste. Son plus grand succès fut le 12 septembre 1683 lors de la bataille de Vienne où il sauva la capitale autrichienne du joug ottoman alors que le siège de la ville s’annonçait très mal avec des Ottomans bien supérieurs en nombre. Le pape et les dignitaires étrangers le surnommèrent le « Sauveur de Vienne et de la civilisation occidentale ». Rien que ça !

Donc pas étonnant que Jan III Sobieski, en plus de figurer sur les billets de 500 PLN est le nom d’un célèbre hôtel de Varsovie, d’une vodka et de cigarettes qui ont disparu depuis, car trop fortes, elles donnaient un sacré mal de tête…

 

Nous vous recommandons

cedric tavernier

Cédric Tavernier

En Pologne depuis 2003, diplôme franco-allemand en Commerce International, a dirigé des filiales de groupes français à Varsovie. Votre interlocuteur commercial pour les campagnes publicitaires en Pologne. Réalise des traductions polonais/français.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Jfb ven 19/06/2020 - 10:16

Tres interessant / distractif. Merci

Répondre
Commentaire avatar

ROGER ZDZISLAW KNADE ven 19/06/2020 - 09:13

Bravo ! Une courte belle explication de l'Histoire de la Pologne à travers ses billets de banque.

Répondre

Expat Mag

Bombay Appercu
CULTURE

Le saviez-vous : l'Inde est à l'origine du tissu provençal

Le textile est à l’origine d’un lien historique entre l’Inde et la Provence et notamment Marseille. Retour sur les cotonnades indiennes et la naissance du tissu provençal.