Ruzafa, le quartier tendance de Valence

Par Coralie Lambret | Publié le 18/04/2022 à 15:02 | Mis à jour le 18/04/2022 à 16:12
Photo : Olivier Bénier
un immeuble jaune avec deux arbres

Ruzafa est le quartier tendance de Valence. Ses façades colorées, ses rues piétonnes et son atmosphère artistique en font un lieu incontournable de la ville. Sa situation géographique exceptionnelle et sa diversité culturelle attirent une population très cosmopolite qui rend le quartier unique et vivant. Ruzafa est aussi le temple de la vie nocturne valencienne. Petite visite guidée de ce lieu branché et si prisé des expats. 

un immeuble gris des arbres et une terrasse
Photo : Olivier Bénier

 

L’ancienne résidence d’un prince maure 

Ruzafa, ou Russafa en valencien, est un quartier historique. Il tient son nom d’un ancien mot arabe qui signifie “jardin”. Au VIIIème siècle, le prince maure Abd Allah Al-Balansi a fait construire ses appartements et d’immenses jardins à l’endroit de l’emblématique quartier de Valence. Il n’en reste aujourd’hui plus aucune trace à part le nom.  
 

Ruzafa, l’âme créative de Valencia

Ruzafa est un quartier très cosmopolite et cette diversité se ressent dans l’atmosphère qu’il dégage. Véritable repère pour la créativité, on trouve à Ruzafa des expériences culturelles contemporaines et uniques. Le lieu abrite des galeries habitées par l’art contemporain sous toutes ses formes. 

un mur jaune avec un tag rouge et violet et une mouette en train de voler
Photo : Olivier Bénier

Les galeries Espai Tactecl et Pepita Lumier, par exemple, proposent tout au long de l’année de nombreux événements culturels pour promouvoir le meilleur des productions artistiques. L’ancien club de boxe, Sporting Club Russafa, a également été transformé en espace de création, d’expositions et de spectacles. On peut y admirer des photographies comme des représentations de danse. 

Ruzafa est en quelque sorte l’âme créative de Valence. Cela se ressent dans l’air mais aussi dans les couleurs qui habillent les bâtiments. Lorsqu’on se promène dans le quartier, on entre dans une autre réalité, aux tons chauds et réconfortants.

un immeuble bleu avec une terrasse et une personne en train de faire du vélo
Photo : Olivier Bénier

 

Le Marché couvert

Si vous allez à Ruzafa, impossible de ne pas apercevoir le “Mercat”, ce marché couvert qui propose des produits frais et locaux. Il se situe au centre du quartier et son petit bar “Mercado de Ruzafa” est l’endroit idéal pour discuter et profiter d’une pause gourmande.

la façade du mercat de russafa
Photo : Olivier Bénier

Chaque lundi, le mercadillo s’installe tout autour du bâtiment. Ce marché en plein air propose majoritairement des vêtements vintage et de seconde main à prix tout doux. On retrouve également quelques échoppes de textiles neufs et des petits fleuristes qui vendent des plantes de saison. Le Mercat de Ruzafa se transforme alors en lieu de rencontres et d’échanges.

intérieur du marché de Ruzafa avec des étals de fruits et légumes
Photo : Olivier Bénier

 

Un repère gastronomique 

Ruzafa fourmille de bonnes adresses pour vos papilles. Son offre gastronomique reflète parfaitement la diversité culturelle qui habite le quartier.  On peut s’installer dans les traditionnels bar à tapas et, le lendemain, déguster de savoureuses spécialités japonaises. À Ruzafa, il y en a pour tous les goûts : une cuisine simple autant que sophistiquée ou créative. Les bars et restaurants habillent chaque coin de rue.

des terrasses avec des parasols et un immeuble organge
Photo : Olivier Bénier

 

Retrouvez le travail de notre photographe Olivier Bénier sur son Instagram et son site personnel.

 

Suivez nous sur
une femme avec un veste turquoise

Coralie Lambret

Étudiante passionnée et journaliste en devenir. J’ai la tête dure autant qu'en l'air. Je suis scorpion, c'est comme ça que je justifie mon caractère. J’ai quitté mon petit confort belge pour venir découvrir Valence et la vie, le temps d’un stage.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Valence !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale