Mercredi 18 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LYCEE FRANÇAIS DE VALENCE – Régis Raufast « Il y a une véritable confiance de la part des parents et nous faisons tout pour qu’elle ne soit pas trahie »

Par Lepetitjournal Valence | Publié le 08/11/2016 à 23:00 | Mis à jour le 09/11/2016 à 08:35

Régis Raufast et Pierre Degret, respectivement Proviseur et Directeur des Cycles 1 et 2 de l'école primaire du Lycée Français de Valence, ont fait leurs premières rentrées en Espagne le 1er septembre dernier aux côtés des 2.038 élèves du lycée. A l'occasion de la matinée portes ouvertes de l'établissement qui aura lieu le 19 novembre, Lepetitjournal Valence vous propose d'en savoir plus sur leurs visions de leur nouvelle école.

A gauche, Régis Raufast, nouveau Proviseur du Lycée. A droite, Pierre Degret, Directeur des Cylcles 1 et 2 de l'école primaire (Photo © SSP/LPJ)

Ils ne connaissaient pas Valence et l'ont découverte lors de leurs arrivées au mois d'août dernier. Si c'est la deuxième expatriation pour Régis Raufast après 5 années passées à Montréal, c'est la toute première expérience de l'autre côté des Pyrénées pour Pierre Degret : « C'est un imprévu. Je devais initialement partir pour le continent sud-américain. Ma situation familiale ayant changé (je suis devenu grand-père), je me suis réorienté vers l'Europe où il y avait un poste à Valence »

Ils évoquent avec nous les caractéristiques des lycées français à travers le monde et plus particulièrement de ce que viennent chercher les familles espagnoles qui composent à 85% la population du lycée.

Le recherche d'une excellence scolaire « à la française »
Régis Raufast rappelle que le Lycée français de Valence doit respecter les programmes scolaires français puisqu'il est homologué par le Ministère de l'Education Nationale bien que dépendant du Ministère des Affaires Etrangères qui gère l'ensemble des établissements scolaires à l'étranger inscrits dans le réseau AEFE (Agence pour l'Enseignement Français à l'Etranger). Ce réseau français permet aux élèves de recevoir un enseignement semblable et ceci quel que soit l'établissement dans lequel ils se trouvent dans le monde. Ce qui est idéal pour des familles expatriées.
L'objectif du Lycée est d'amener les élèves à la réussite au baccalauréat et de leur donner le sésame pour l'orientation à la fois aux universités françaises mais aussi aux universités locales de Valencia. Les résultats à l'examen sont d'ailleurs excellents, l'objectif dans les lycées français de l'étranger étant principalement de décrocher une mention.
Mais ce n'est pas le seul et unique objectif. Le LFV souhaite avant toute chose développer le raisonnement. « Nos élèves, en plus d'avoir cette excellence académique, ont la démarche scientifique, réflexive, analytique qu'on ne retrouve pas ailleurs. [?] Un élève qui nous rend un résultat, cela ne sera pas suffisant. Il faut qu'il nous explique pourquoi il est arrivé à ce résultat et dans notre cursus ou dans notre philosophie c'est vraiment évaluer et reconnaître cette démarche par étape », insiste Régis Raufast.

Un travail en concertation avec les instances éducatives locales
Le Lycée Français de Valence collabore très régulièrement avec les rectorats des universités valenciennes ainsi qu'avec les représentants de l'éducation nationale espagnole pour participer aux différentes réformes et faire le point sur l'insertion des anciens lycéens de Paterna. Par ailleurs, des professeurs espagnols ont été accueillis dans l'établissement français pour la mise en place d'ateliers pédagogiques notamment sur le développement de l'intérêt des élèves pour l'expérimentation scientifique avec peu de matériel. D'autres ateliers devraient être mis en place cette année.
Cette collaboration va s'amplifier en 2017 avec l'inauguration de la nouvelle salle polyvalente actuellement en cours de construction. Cet auditorium sera un pôle artistique qui permettra la réalisation de productions internes aussi bien culturelles, musicales, théâtrales que sportives mais également de productions ouvertes à la culture espagnole et locale. Ce nouveau lieu se veut être un espace d'accueil et d'échanges pour le plus grand nombre.

Un établissement familial qui forme les futurs citoyens du monde
Pour Pierre Degret, la particularité des établissements français à l'étranger c'est leur caractère familial : « Les enfants sont élèves sur de très longues périodes. Pour certains, ils sont élèves ensemble de la petite section de maternelle à la terminale. Comme nous le disons lors des réunions de rentrées scolaires, attention, vous en prenez pour 15 ans ! Cela créé forcément un sentiment de collectivité très fort. [?] La relation aux parents est également différente. On voit une forme de familiarité, qui reste très respectueuse, une sorte de proximité que l'on n'a pas forcément en France». Propos confirmés par Régis Raufast : « C'est vraiment un établissement familial. Il y a des élèves qui sont les enfants d'anciens élèves. Donc on a trois générations de familles qui sont ici. Il y a une véritable confiance de la part des parents et nous faisons tout pour que cette confiance ne soit pas trahie. [?] Comme nous sommes une école privée, il y a un investissement parental qui est plus fort. Nous travaillons avec les parents, avec les associations de parents d'élèves qui sont vraiment de vrais partenaires, qui s'investissent vraiment dans l'école. De ce fait, il y a une dynamique très forte, cela grouille d'activités, de projets. »
Une trentaine de nationalités différentes sont présentes dans l'établissement. Le Lycée Français de Valence forme ainsi les citoyens du monde avec une ouverture internationale grâce aux langues. Outre le français, langue de communication en interne, l'anglais est également très important et « les élèves qui sortent des lycées français de l'étranger ont un niveau d'anglais bien meilleur que ceux issus des autres systèmes ou bien même, que les élèves des lycées de France » explique Régis Raufast et conclue en expliquant que « c'est une chance d'être dans un environnement si serein, si paisible, où il y a de l'excellence et de l'épanouissement, avec de la part des enseignants et des personnels de direction, la volonté d'être dans l'innovation. On est à l'étranger, on peut innover plus facilement qu'en France. On a un peu plus de moyens et c'est vraiment bien. »

Pour en savoir plus sur le lycée français de Valence, une matinée portes ouvertes aura lieu le samedi 19 novembre 2016 de 10h à 13h

Shirley SAVY PUIG (lepetitjournal.com/valence) Mercredi 9 novembre 2016
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite ! 
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter
Téléchargez notre application pour téléphone mobile via Itunes ou via Google Play


logofbvalence

Lepetitjournal Valence

Site d'information, premier média des Français, francophones et francophiles à l'étranger, lepetitjournal.com/valence, c'est VOTRE site !
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Valence

Quique Dacosta: La force de la gastronomie espagnole c’est son terroir

Fort de ses quatre macarons Michelin (Trois pour le Quique Dacosta Restaurante de Dénia et un pour El Poblet à Valencia), ce chef passionné fait partie de la nouvelle génération des cuisiniers esp...

Sur le même sujet