Une journée d’évasion à Port Saplaya : la petite Venise valencienne

Par Coralie Lambret | Publié le 05/04/2022 à 15:27 | Mis à jour le 05/04/2022 à 17:01
Photo : Thibault De Ceuninck
un village avec des maisons colorées au bord de la mer

Port Saplaya, surnommé aussi la ”petite Venise valencienne” est un petit port de plaisance situé à seulement quelques kilomètres de Valence, dans la commune d’Alboraya. Son architecture atypique, ses petites maisons colorées et ses rues piétonnes bordant l’eau en font un havre de paix à quinze minutes du centre-ville. Une destination idéale pour souffler le temps d’une journée et s’éloigner de l’effervescence de la vie citadine. 

 

L’Histoire de Port Saplaya

D’apparence, on se croirait dans un ancien village de pêcheurs, tout droit sorti d’une carte postale. En réalité, la zone résidentielle est très récente. Les premiers habitants y ont posé leurs valises en 1975, autrement dit, il y a moins de 50 ans. 

À l’origine, Port Saplaya se destinait à devenir une station balnéaire et une destination prisée pour les résidences secondaires. Pourtant, aujourd’hui, on y rencontre beaucoup de locaux, qui s’y sont installés définitivement. En 2019, on estimait la population du village à 1.799 habitants, un chiffre croissant d’année en année.

Durant l’été, la population augmente considérablement. La destination attire énormément de touristes, et les résidences secondaires se remplissent dès l’arrivée du soleil et des températures agréables. 

 

L’architecture du port 

des bateaux sur un petit port avec un palmier et des maisons aux façades colorées
Photo : Thibault De Ceuninck

Le charme de Port Saplaya repose majoritairement sur la beauté de l’architecture. Le village est construit autour du port et forme une enclave qui abrite les places commerciales et de sublimes promenades exclusivement piétonnes.

Les tons pastel chauds des façades ainsi que l’architecture atypique des bâtiments accentuent la beauté de l’endroit. Cet urbanisme particulier a d’ailleurs valu à Port Saplaya le surnom de “petite Venise valencienne”. 

une ruelle et des façades oranges bleues roses et jaunes
Photo : Coralie Lambret

Des plages de sable fin longent le village. Elles sont moins fréquentées que les plages de Valence et sont donc parfaites pour se reposer quelques heures au soleil. 
 

Joli mais pas tout rose 

Malheureusement, les alentours de Port Saplaya sont beaucoup moins agréables pour les yeux. Dès que l’on quitte la magie du port, on se retrouve au milieu d’un centre commercial imposant et très peu esthétique, longé par la nationale. On y retrouve une grande surface ainsi que des fast-foods. Ces grandes enseignes se sont implantées pour répondre à la demande des habitants qui n’avaient que très peu de commerces à proximité, mais aussi à celle des touristes. Ces constructions gâchent quelque peu la beauté du lieu mais sont vite oubliées lorsqu’on rentre dans le port. 

un petit pont avec un palmier
Photo : Coralie Lambret

 

Une destination gastronomique moyenne 

Si vous cherchez le meilleur restaurant de la région, vous ne le trouverez probablement pas à Port Saplaya. Il s’agit d’une destination qui reste malgré tout touristique : l’offre gastronomique n’est pas remarquable et les prix sont souvent plus élevés pour une qualité qui l’est beaucoup moins. 

Deux adresses se démarquent néanmoins dans les avis que l’on peut retrouver sur Google et Tripadvisor :

  • Vairez Parrilla Argentina : ce restaurant propose des spécialités argentines et une sélection de viande de qualité (ce qui est assez rare) ;
  • Las Torres de Ciriaco : l’établissement propose un large choix de cuisines méditerranéennes et européennes. On trouve également sur la carte une sélection de tapas typiquement espagnols. 

 

Comment accéder à Port Saplaya ?

Depuis Valence, les accès sont variés : 

  • En voiture ou taxi via l’A7 et la V21 : en taxi, il faut compter entre 15 et 25 euros au départ de la Estació del Norte, le prix varie selon le trafic. 
  • En bus : la ligne de métrobus 112 vous amène immédiatement à l’entrée de Port Saplaya. Le bémol est que cette ligne de bus ne dessert pas l’hypercentre de Valence et qu’il faut donc envisager une correspondance pour rejoindre les arrêts desservis.
  • En transports ou à pied ou à vélo : depuis Valence, vous pouvez prendre un bus (ligne 31) qui vous déposera devant la plage de la Patacona. De là, une balade en bord de mer est accessible pour les piétons et une piste cyclable longe la côte pour rejoindre Port Saplaya. 

- À  vélo : pour les plus courageux, vous pouvez aussi partir de Valence à vélo. La distance depuis la Plaza del Ayuntamiento est d’environ 10 kilomètres, de quoi s’offrir une belle promenade sous le soleil.

 

Suivez nous sur

 

une femme avec un veste turquoise

Coralie Lambret

Étudiante passionnée et journaliste en devenir. J’ai la tête dure autant qu'en l'air. Je suis scorpion, c'est comme ça que je justifie mon caractère. J’ai quitté mon petit confort belge pour venir découvrir Valence et la vie, le temps d’un stage.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Valence !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale