La Fondation Bancaja réunit Pinazo, Sorolla et Mongrell dans une même exposition

Par Inès Tanguy | Publié le 25/01/2022 à 13:04 | Mis à jour le 01/02/2022 à 19:01
Photo : Facebook Fundación Bancaja
une personne en train de regarder des tableaux dans un musée

Jusqu'au 31 juillet, la Fondation Bancaja accueille l'exposition "Pinazo, Sorolla y Mongrell: pintura en torno a 1900" organisée par Isabel Justo. Celle-ci regroupe les œuvres de trois artistes valenciens autour des années 1900. L’association du travail de ces trois peintres permet de mettre en valeur l’héritage culturel de Valence, mais aussi de reconstituer une partie de l’histoire artistique espagnole.

 

Une exposition qui met en avant la peinture valencienne

À travers cette exposition, Isabel Justo, conservatrice de musées au ministère de la culture et des sports, a souhaité mettre à l’honneur trois peintres célèbres à Valencia : Ignacio Pinazo Camarlench, Joaquín Sorolla Bastida et José Mongrell Torrent. Les trois artistes ont vécu à la même période, et la présentation de leurs carrières respectives permet de dresser un tableau des tendances artistiques dans la région, du milieu du XIXe jusqu’au milieu du XXe siècle.

Une douzaine d'œuvres sont exposées. Certaines font partie de la Fondation Bancaja, d’autres sont issues de collections privées. À l’époque, l’art et la peinture étaient souvent utilisés comme des éléments de décoration. Les œuvres étaient donc commandées par des particuliers pour orner leurs maisons ou des bâtiments. L’exposition permet ainsi de montrer comment ces artistes ont tenté d’allier les contraintes liées à ces commandes avec l’expression de leur touche personnelle.

Cet événement a donc pour objectif de valoriser l’héritage culturel de la ville de Valence en mettant en avant des acteurs de ce développement artistique, dans une ville connue justement pour son lien fort avec l’art et la culture. 
 

Trois artistes pour trois manières différentes de peindre

Ignacio Pinazo Camarlench (1849 - 1916)

 

pinazo camarlench peintre
Ignacio Pinazo Camarlench / jdiezarnal.com

 

Après le décès de ses parents, Pinazo fait ses études à l'Académie des Beaux-Arts de San Carlos à Valencia. Il devient petit à petit l'un des portraitistes les plus appréciés de la fin du XIXè siècle, et réalise notamment les portraits officiels de différents présidents.

Des trois artistes exposés, c’est celui qui prend le plus de libertés avec les contraintes imposées par ses commandes. Ses travaux permettent de montrer cette association entre rébellion intérieure et contrôle de son expressivité, observable notamment sur l'œuvre Portrait des enfants Amparo et Antonio Martorell, exposée par la fondation.

L’exposition regroupe une partie du travail de peinture décorative de Pinazo, mais aussi des esquisses datant du début du XXe siècle.

 

Joaquín Sorolla Bastida (1863 - 1923)

 

joaquin sorolla

 

On ne présente plus Sorolla, le peintre valencien de la lumière. Né à Valence, Sorolla suit des études artistiques. Au cours de sa vie il rencontre de nombreuses pointures dans le domaine, participe à des concours et voyage beaucoup. C’est d’ailleurs à Paris qu'il découvre l'impressionnisme.

Sous cette influence artistique, il peint beaucoup de scènes de plage, particulièrement lumineuses. Les femmes occupent aussi une place importante dans ses œuvres, elles sont mises en avant et montrées comme puissantes et élégantes.

L’artiste représente souvent des scènes mythologiques qui peuvent surprendre par leur aspect audacieux ou érotique, surtout quand elles sont destinées à décorer un intérieur. Pour contrer les mœurs de l'époque, Sorolla justifie ses choix en affirmant que ces scènes font partie de la culture classique, et sont donc légitimes à figurer sur le plafond d’une maison par exemple. 

 

José Mongrell Torrent (1870 - 1937)

 

jose mongrell torrent

 

Mongrell est un artiste qui se démarque par la sobriété de ses peintures, travaillées autour d’une idée d’harmonie et d’équilibre, en particulier sous l’influence de la peinture japonaise.

Mongrell étudie à l'École des Beaux-Arts de Valence, avant de devenir enseignant aux Beaux-Arts de Barcelone, où il passe une grande partie de sa carrière. Pourtant, si l’artiste a vécu longtemps à Barcelone, il n’a jamais oublié sa ville natale et a toujours continué à peindre des paysages de Cullera. Deux de ses toiles présentées dans l’exposition, El Piropo et El Beso, ont été réalisées dans cette ville de la province de Valence.

Ses œuvres, plus encore que pour les deux autres artistes, s’inscrivent dans un mouvement décoratif et utilitaire. Il fait d’ailleurs de nombreux liens avec l’architecture dans ses travaux.

L’exposition organisée par la Fondation Bancaja est donc passionnante, que vous soyez fins connaisseurs de l’art espagnol, ou que vous souhaitiez simplement découvrir cet héritage culturel de Valence.

 

Adresse : C/ General Tovar, 3 46003, Valence – Fondation Bancaja 

Horaire : du mardi au dimanche de 10h00 à 14h00 et de 16h30 à 20h30

Fermé le lundi, sauf jours fériés et veilles de jours fériés

Tarifs : entrée normale à 4 euros, tarif réduit à 3 euros et entrée gratuite jusqu'à 12 ans

 

Suivez nous sur
Sur le même sujet
Inès Tanguy

Inès Tanguy

Étudiante à Sciences Po Rennes, cette jeune française collabore avec l’édition de Valence de lepetitjournal.com pour partager sa passion de la ville à nos lecteurs.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Valence !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale