Dimanche 23 septembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

TROPHEE / ESPOIR JEUNE –Laurent Le Pajolec : « J’ai eu envie de conquérir le monde »

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 08/03/2013 à 01:00 | Mis à jour le 04/11/2013 à 10:07
Laurent Le Pajolec

 

Originaire de Bretagne où il a grandi, Laurent le Pajolec n'oublie pas sa terre natale : il s'occupe aujourd'hui de la Diaspora économique Bretonne à Varsovie, où il réside.

Titulaire d'un Master de contrôle de gestion avec un double diplôme franco-allemand, il réalise un stage au sein du cabinet d'expertise comptable Exco A2A Polska, à Varsovie. Il poursuit sa collaboration avec le cabinet en contrat VIE (Volontariat International en Entreprise) pendant 2 ans. Il sera entre autre chargé pendant 6 mois de développer une filiale à Vilnius, capitale de la Lituanie.

De retour à Varsovie, il obtient le poste de gérant du cabinet à seulement 27 ans, avec 35 personnes sous sa direction. Il sait donc l'importance que revêt le dispositif VIE pour la carrière des jeunes diplômés. C'est pourquoi, en plus de son cabinet, il s'occupe également du Club VIE Ouest et Pologne, qui revendiquent chacun plus de 300 membres. Et ce n'est pas tout. Il donne également des conférences dans des établissements supérieurs, notamment dans sa Bretagne natale (Université Bretagne Sud, Institut de Gestion de Rennes), ainsi qu'à des professionnels (UbiFrance, entreprises?). Vainqueur de nombreux prix (Grand Prix VIE, Meilleur club VIE ?), Laurent Le Pajolec ajoute donc aujourd'hui une nouvelle ligne à son tableau de récompenses.

 

Interview

lepetitjournal.com : Pourquoi avez-vous décidé de candidater ?

Laurent Le Pajolec : J'ai candidaté parce qu'un de mes amis m'a dit de participer. Il m'a dit que j'avais un profil sympa. Je ne pensais pas gagner. Pour moi c'est une première étape dans ma carrière. 

Que ressentez-vous avec la remise de ce Trophée ?

Ca récompense un peu cette première année professionnelle mais après ce n'est qu'un premier pas pour le futur. Ca montre qu'il faut partir à l'étranger quand on est jeune pour pouvoir avancer plus vite dans sa carrière.

Ce Trophée va t-il vous permettre de rebondir, lancer de nouveaux projets ?

En ce moment je développe au niveau de ma carrière dans la structure. On va continuer de se développer, le but c'est de passer à 300 ou 400 personnes assez rapidement et de continuer, nous, à apprendre un peu mieux sur le pays et à développer de nouveaux services. 

Votre trophée, où va t-il trôner ?

J'ai un très beau meuble dans l'entrée, c'est là que je le mettrai. 

 

 

0 Commentaire (s)Réagir