Mercredi 14 novembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

TROPHEE ENVIRONNEMENT - Jérôme Chanson, le lavage auto écolo

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 06/03/2014 à 18:20 | Mis à jour le 25/09/2014 à 06:45
Jerome chanson

Lauréat des Trophées des Français de l'étranger dans la catégorie Environnement parrainée par AGS, Jérôme Chanson, 35 ans, a développé une entreprise de lavage automobile écologique aux Pays-Bas. Ce concept original et responsable a séduit le jury.

Quelques jours après l'annonce du jury, Jérôme Chanson n'en revient toujours pas : alors qu'il a hésité jusqu'au dernier moment pour envoyer sa candidature, il a remporté le trophée Environnement. "Après avoir vu l'information sur une newsletter, j''en ai parlé avec ma femme qui m'a dit que j'avais mes chances." A l'origine de cette récompense se trouve Greenest Carwash, l'entreprise qu'il a développée en 2011 aux Pays-Bas. Le principe est simple, les employés de Greenest Carwash se déplacent chez les professionnels ou chez les particuliers pour laver leurs voitures. Mais la spécificité de la société créée par Jérôme Chanson, c'est que le lavage se fait pratiquement sans eau, et en ne dégageant aucune émission de CO2. Cela est possible grâce à un procédé révolutionnaire, l'hydro-solubilisation, qui permet de dissoudre et de soulever la saleté des surfaces traitées. "Ce concept est basé sur un modèle économique social et responsable, post-crise de 2008. Nous reversons un euro par lavage à une association qui fournit de l'eau propre et des sanitaires dans les pays en voie de développement. Nous donnons du travail à des personnes qui ont des difficultés à intégrer le marché du travail. Nous économisons 150 litres d'eau potable par lavage."

Né dans une famille d'agriculteurs du Cantal, Jérôme passe en 2007 un diplôme d'ingénieur, en technique et norme d'ascenseur à Los Angeles. Après avoir travaillé sur des installations complexes à New-York, il revient en France. "C'était à une époque où ma femme et moi devions partir au Pays-Bas et je cherchais vers quel domaine professionnel me tourner." C'est alors qu'il lit par hasard un magazine parlant d'une entreprise de lavage automobile. "L'idée m'a séduite, je voulais un projet éthique, et respectueux de l'environnement ". 

 

Quelques années plus tard, l'objectif est rempli. Son entreprise, qu'il définit comme une "world company", emploie cinq personnes, qui viennent comme lui d'ailleurs. Signe du développement de Greenest Carwash, il vient de recruter un commercial, le seul néerlandais de l'entreprise. "Je ne peux pas savoir s'il aurait été plus difficile de monter cette entreprise en France, mais il est vrai que les Pays-Bas favorisent la création d'entreprises." Il n'oublie pas pour autant la France, la preuve, il développe une source d'énergie électrique en coopération avec un partenaire français et utilise des produits biodégradables produits en France.

" Pour moi recevoir ce Trophée et être reçu au Quai d'Orsay, c'est une reconnaissance du travail et des risques pris   pour en arriver là." Ce Trophée constitue un nouveau tremplin pour cette activité qu'il compte bien continuer de développer."On va surfer sur cette vague des Trophées pour développer notre marché, faire la lumière à Paris sur notre entreprise. 24 heures après la publication des finalistes sur lepetitjournal.com, une société française installée à l'étranger me contactait déjà! "

 Bénédicte Buisson (www.lepetitjournal.com) Vendredi 7 mars 2014

0 Commentaire (s)Réagir