Mardi 1 décembre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Tribune du Groupe des parents pétitionnaires du Lycée Guèbre-Mariam 

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 25/06/2020 à 17:45 | Mis à jour le 25/06/2020 à 18:00
parents pétition lycée guèbre mariam 

Les Parents d’élèves du Lycée Guèbre-Mariam situé à Addis-Abeba, en Éthiopie, ont rédigé une tribune contre les augmentations de frais d’écolage. La voici ci-dessous :

 

Contexte 

Le Lycée Guebre Mariam d’Addis-Abeba, Éthiopie (LGM), établissement d’enseignement primaire et secondaire franco-éthiopien qui dépend de l’AEFE (agence de l’enseignement du français à l’étranger) et de la MLF (mission laïque française) vient d’annoncer une forte augmentation des frais de scolarité pour l’année 2020-2021. En effet, un mèl, assorti d’une pièce jointe, a été envoyé aux parents d’élèves leur rappelant de réinscrire leurs enfants le plus rapidement possible. 

Inutile de préciser que cette décision a été prise sans concertation aucune laissant les parents désemparés et dépourvus de tout recours. 

 

De quoi s’agit-il ? 

Une augmentation choquante de plus de 20%, pouvant aller jusqu’à 40%. Cette hausse injustifiée intervient en pleine crise sanitaire (Covid 19) qui a fortement réduit les revenus des familles et induit un chômage de masse. 

Une augmentation injustifiée, vu les circonstances actuelles. L’établissement justifie cette hausse, par le fait qu’il se trouve dans une situation financière précaire, sur laquelle seule l’administration a toutes les informations. 

 

Doit-on rappeler que tous les salariés d’Éthiopie ont été invités à faire des sacrifices (gel des salaires, travail à domicile, réduction des effectifs).
Le plus étonnant est que l’administration du Lycée sait parfaitement bien que le gouvernement français a rapidement mis en place des mesures d’accompagnement en France pour atténuer les effets de la crise (prise en charge par l’État à hauteur de 80% des salaires, report des remboursements de prêts, réaménagement des conditions de travail des enseignants, etc.). 


Les parents/élèves d’Addis Abeba ne font-ils pas face aux mêmes difficultés ?

Par ailleurs, les familles des élèves du Lycée ont consenti d’énormes sacrifices pour soutenir leurs enfants tout au long du troisième trimestre, notamment pour ce qui est de l’enseignement à distance, réalité nouvelle dans le contexte éthiopien. 

Le ministère de l’éducation de l’Éthiopie a émis des instructions strictes en direction des établissements scolaires pour que ces derniers ne pénalisent pas les familles ayant du mal à joindre les deux bouts.
Enfin, la municipalité d’Addis Abeba a invité les écoles de la capitale à surseoir à toute augmentation des frais de scolarité tant que la crise sanitaire perdurera.

 

Actions des parents depuis l’annonce de cette hausse 

L’APE (l’association des parents d’élèves) a été rapidement contacté pour que l’Association répercute l’inquiétude et le désarroi des parents auprès de l’administration du Lycée et des autorités compétentes. Le 4 juin, l’APE s’est entretenue avec l’ambassadeur de France, S.E. Monsieur Frédéric Bontems, sans pour autant aboutir à une solution satisfaisante pour les deux parties.

Une pétition en ligne a été lancée pour recueillir un nombre maximum de signatures appelant à revenir sur cette décision. 

Le LGM ne saurait se soustraire au contexte particulièrement difficile que traverse l’Éthiopie aujourd’hui. Nous continuerons à mobiliser les parents, les élèves, les autorités éthiopiennes et françaises pour faire face à une situation indépendante de notre volonté, qui mérite un effort de solidarité et de compréhension mutuelle.

 

Conclusion 

La MLF, par la voix de son Directeur général, M. Jean-Christophe Deberre a récemment annoncé que toute augmentation des frais de scolarité était exclue, vu le contexte actuel... 

Nous savons également que dans plusieurs pays francophones (Maroc, Liban ) les frais de scolarité ont été gelés sans que cela ne prête à controverse.

Nous exhortons donc les responsables de l’AEFE et du MLF à tenir compte des difficultés financières que connaissent les parents d’élèves du LGM et demandons que le Lycée Guebre Mariam sursoie les augmentations de frais d’écolage et cesse de menacer les parents de non-inscriptions de leurs enfants, s’ils ne signent un accord stipulant qu’ils les acceptent. 

Nous invitons le LGM à reprendre le dialogue avec les parents et leurs représentants pour trouver une solution équitable à une situation pénible pour tous. Ce problème est si important qu’il ne pourra aucunement être résolu par l’octroi de quelques bourses à certaines familles choisies par l’administration. Solution qui ne pourra bénéficier qu’a certains mais qui risquera de créer plus d’antagonismes et de divisions entre familles et le Lycée. 

Enfin, nous appelons à une concertation dans un esprit de transparence et d’équité afin de protéger les intérêts des élèves du Lycée et de réussir le projet éducatif franco- éthiopien que représente le LGM, auquel nous sommes tous profondément attachés. 

 

Groupe des parents pétitionnaires Du Lycée Guebre-Mariam, Addis Abeba

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Business

Madrid Appercu
INTERVIEW

Sylvain George : "Nous sommes appelés à jouer les premiers rôles"

A 31 ans, Sylvain George est en charge du développement de l'activité de Crystal Finance sur la Communauté de Madrid sous la responsabilité de la succursale en Espagne, Crystal Finance Iberia.

Ma Vie d'Expat

TÉMOIGNAGES

APPEL A TÉMOINS - Allez-vous rentrer en France pour Noël ?

Allez-vous tout de même rentrer en France pour les fêtes ? Quel est votre état d’esprit à l’approche de Noël et du nouvel an ? Si vous restez dans votre pays de résidence, qu’avez-vous prévu ?

Le Mag

L’accent français est-il (toujours) le plus sexy du monde ?

Et si le règne de l’accent français sur la planète sexy était révolu ? C’est en tout cas ce que nous laisse présager un récent sondage sur les accents les plus sexys du monde, réalisé par Time Out.