Mercredi 19 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’œuvre de Pierre Soulages, une abstraction calligraphique ?

Par Julien Loock | Publié le 13/06/2018 à 12:45 | Mis à jour le 13/06/2018 à 14:58
soulages-tokyo-franco-japonaise

Bien avant la découverte du Japon in situ par Pierre Soulages en 1958, nombreuses ont été ses œuvres à être comparées à la calligraphie japonaise. Le vendredi 22 juin, à la Maison franco-japonaise de Tokyo, l'artiste calligraphe Yukako Matsui et l'historien Matthieu Séguéla exprimeront leur réflexion commune afin de répondre à cette interrogation sur le travail du peintre et graveur français de 99 ans : son œuvre est-elle une abstraction calligraphique ? Un rendez-vous gratuit inéluctable, avec deux conférenciers de choix, pour les amateurs d'art comme pour les aficionados de la culture japonaise.

 

Une comparaison pertinente ?

 

L'œuvre de Pierre Soulages, spécialement exprimée dans sa série de lithographie, est souvent comparée, à tort ou à raison, à la calligraphie japonaise, avant même que l'artiste ne se rende au Japon pour la première fois. Il est vrai que, pour un œil averti, la gestuelle du pinceau mêlée aux nuances discrètes de noir sur fond blanc peuvent engendrer, dans le ressenti du curieux observateur, un rapprochement avec les célèbres calligraphies japonaises qui peuplent son imaginaire. Mais, à l'inverse de cet art nippon qui exprime une pensée matérialisée par l'écriture, les œuvres de Pierre Soulages, dont il est question ici, ne sont qu'abstraction et représentation conceptuelle de l'imagination de l'artiste. Ainsi, après avoir présenté les liens qui unissent le peintre et graveur français au Japon et à sa culture, Yukako Matsui et Matthieu Séguéla conduiront une réflexion sur la réception de l'œuvre de Pierre Soulages dans l'archipel et sur les interprétations qui ont pu en être faites ici comme en Occident. Pour faciliter la compréhension de l'auditoire, les deux conférenciers feront part de leurs analyses et de leurs considérations communes en présentant de nombreux rapprochements visuels et conceptuels entre des calligraphies japonaises et des créations du peintre français, afin d'essayer de déterminer les tendances communes et les différences d'intention et de réalisation chez leurs auteurs.

 

Une conférence conjointe entre une artiste calligraphe et un historien

 

L'artiste calligraphe japonaise, Yukako Matsui, est plongée dans la beauté de cet art depuis l'âge de six ans. Sa carrière est grandement tournée vers ce patrimoine immatériel nippon. En 2010, elle crée son propre atelier pour ensuite donner des cours dans différentes institutions, dont L'Institut français du Japon - Tokyo. Depuis l'année 2012, ses œuvres voyagent et sont présentées au public sous le charme, aussi bien français que japonais. Deux séries lui valent d'ailleurs les honneurs : « L’écriture et le paysage » de style Kôkotsu-bun et la série « Hida » constituée de calligraphies abstraites sur papier formé. Elle collabore aussi fréquemment avec l’Université Paris 13 et des artistes de différentes disciplines (musique, danse…), pour des expositions, des performances et des expériences poétiques. Elle sera accompagnée tout au long de la conférence par un grand habitué du sujet, et ami de Pierre Soulages, l'historien Matthieu Séguéla. Cet enseignant et chercheur associé à l'Institut français de recherche sur le Japon (Cnrs-Meae/MFJ), docteur en histoire de Sciences Po Paris, distille, à chacune de ses manifestations historico-culturelles, une réflexion et un savoir toujours précis  sur des thèmes picturaux en lien avec les relations franco-japonaises dans l'art, de Monet à Soulages. Commissaire d’expositions, Matthieu collabore également en tant que conseiller scientifique et conférencier avec divers musées (Orangerie, Guimet, Quai Branly, Soulages et Bridgestone). Ces derniers ouvrages et essais parus sont Clemenceau ou la tentation du Japon (2014, Prix Pavie),  La Voie du tableau, Monet et le Japon (2016) ou encore D’encre et de pierre, le Japon de Soulages (2018).

 

Informations sur la conférence :

Date :
vendredi 22 juin 2018

Horaires : 18h30-20h00

Lieu : Maison franco-japonaise, Tokyo, salle 601

Tarification : gratuit

Inscription

 

Julien Loock

Julien Loock

Rédacteur en chef de l'édition de Tokyo depuis décembre 2016.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

#MAVIEDEXPAT

Communauté française au Japon : le Grand Café Accueil 2018 de l'AFJ

Chaque année, dans le cadre de sa mission Japon Accueil, l'Association des Français et francophones du Japon organise son Grand Café Accueil de la Rentrée, le jeudi 20 septembre 2018 à partir de...

Que faire à Tokyo ?

MUSIQUE

L'artiste française Gaelle Buswel à la conquête du Japon

Gaelle Buswel est une guitariste et une auteur, compositrice et interprète française qui parcourt les routes de son univers musical depuis son plus jeune âge. Avec trois albums à son actif et de