Vendredi 14 août 2020

Les frontières de la Nouvelle-Galle du Sud refermées face au COVID-19

Par Madeleine Goujon | Publié le 06/07/2020 à 17:32 | Mis à jour le 07/07/2020 à 09:03
Photo : Le Premier ministre australien Scott Morrison et les premiers ministres du Victoria et de la Nouvelle-Galle du Sud, Daniel Andrews et Gladys Berejiklian ont décidé de fermer temporairement les frontières intérieures entre les deux États dès mercredi.
frontières victoria nsw

Les frontières entre la Nouvelle-Galle du Sud et le Victoria, les deux États les plus peuplés d’Australie, vont être fermées à partir du mercredi 8 juillet. La décision concertée survient après la recrudescence de l’épidémie dans le Victoria et la confirmation de nouveaux cas en Nouvelle-Galle du Sud.

Le Premier ministre australien Scott Morrison et les premiers ministres du Victoria et de la Nouvelle-Galle du Sud, Daniel Andrews et Gladys Berejiklian ont décidé de fermer temporairement les frontières intérieures entre les deux États dès mercredi.

 

 

Le Victoria a vu ces dernières semaines une forte augmentation des cas de COVID-19, notamment par transmission communautaire. Une prolongation de l’état d’urgence jusqu’au 19 juillet a été annoncée, accompagnée de nouvelles restrictions pour les personnes vivant dans certaines régions en fonction de leurs codes postaux. Selon le Professeur Paul Kelly, médecin-chef par intérim, il y aurait eu le 5 juillet 94 nouveaux cas en 24 heures, dont 74 au Victoria et 14 en Nouvelle-Galles du Sud. Ces nombres auraient encore augmenté lundi 6 juillet, avec un record de 127 nouveaux cas enregistrés au Victoria lors des dernières 24 heures.

Le Victoria et la Nouvelle-Galle du Sud, avec pour capitales Melbourne et Sydney, sont les deux États les plus peuplés d’Australie. La décision de fermer les frontières vise ainsi à contenir et limiter la propagation du virus. « Les habitants de la Nouvelle-Galle du Sud ont fait un travail incroyable pour aider à stopper la propagation du COVID-19, nous permettant d’ouvrir notre économie […] l’épidémie de cas que nous voyons dans l’État du Victoria met ces gains en péril », a déclaré Gladys Berejiklian.

 

Madeleine Goujon

Madeleine Goujon

Éprise de problématiques environnementales et culturelles, j’ai une double formation en droit et en journalisme. Pour le moment en télétravail depuis la France, j’espère rejoindre la Nouvelle-Zélande au plus vite.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet