Lundi 20 septembre 2021

Immobilier : Les acheteurs hésitent et revoient leur choix à la baisse

Par Fabienne Roy | Publié le 20/12/2018 à 06:30 | Mis à jour le 20/12/2018 à 06:30
Photo : Appartements modernes à Götebrog - Photo : Per Pixel Petersson/imagebank.sweden.se
Appartements Göteborg Suède

Après des exigences de plus en plus sévères en matière d’amortissement pour les acheteurs de bien immobilier, beaucoup ont choisi de retarder l’achat du logement ou de modifier ce qu’ils recherchent.
C´est ce que montre un sondage paru dans le quotidien suédois SVT.

 

Nombre d’entre eux ont été touchés par les exigences plus strictes en matière d’amortissement, c’est-à-dire que les prêts immobiliers sont dorénavant calculés en fonction du montant emprunté et du salaire perçu. 

Ce constat est le résultat d´une enquête réalisée sur la page d'accueil de Hemnet.se ( le principal site suédois en matière d'immobilier) auquel environ 10.000 personnes ont répondu.

La question posée était la suivante: "En quoi les exigences en matière d'amortissement et les exigences plus strictes imposées aux banques ont-elles modifié votre façon de chercher un logement?"

Près de la moitié (47%) des propriétaires actifs ont déclaré être touchés par les exigences. Plus de la moitié des personnes touchées ont déclaré avoir retardé l´achat d'un nouveau logement (53%).

Un quart des personnes qui ont déclaré être concernées par les exigences ont choisi de chercher un logement dans un autre quartier (24%) et un cinquième d'entre elles se sont reportées vers un logement plus petit (19%).

 

Source SVT, 18 Décembre 2018


Fabienne Roy, 20 décembre 2018

Fabienne ROY

Fabienne Roy

Directrice de la publication de l’Edition lepetitjournal.com de Stockholm. Passionnée par la Suède, aventurière et experte en Ressources Humaines, elle rejoint l´équipe en 2017.
2 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

PHDB jeu 20/12/2018 - 08:32

En bref, quelles sont les nouvelles règles en question ?

Répondre
Commentaire avatar

stockholm jeu 20/12/2018 - 16:19

L´article fait référence à la règle d´amortissement mis en place depuis le 1er mars 2018 par l´inspection des Finances. A savoir, si le revenu brut annuel x 4,5 est inférieur au montant du prêt immobilier, il y a une obligation de rembourser 1 % du prêt chaque année, en plus des règles précédentes.

Répondre

Expat Mag

Chiang Mai Appercu
TOURISME

La-iad Bungsrithong: “La sandbox de Chiang Mai va avoir du mal à démarrer”

Alors que Chiang Mai se préparer à rouvrir, La-iad Bungsrithong, présidente de l’association des Hôtels pour le Nord de la Thaïlande reste sceptique et n’envisage pas un retour rapide des touristes

Sur le même sujet