Mercredi 12 août 2020
Singapour
Singapour

Traditions liées aux célébrations du Nouvel An lunaire à Singapour

Par Leslie Colin | Publié le 22/01/2020 à 15:15 | Mis à jour le 22/01/2020 à 15:15
Buddha Tooth Relic Temple

Le Nouvel An Chinois est LA fête annuelle la plus importante pour les Singapouriens d’origine chinoise, qui représentent plus des 3/4 de la population de la mégalopole. Lepetitjournal.com lève le mystère sur quelques traditions associées à ce moment très particulier.

 

Le Calendrier chinois

Le calendrier chinois est un calendrier LUNI-SOLAIRE. La date du nouvel an chinois dans notre calendrier grégorien (calendrier solaire) varie donc d’une année à l’autre. Elle tombe toujours entre le 21 janvier et le 19 février, lors de la 2ème nouvelle lune, depuis le solstice d’hiver, quand le soleil se trouve dans le signe du Verseau. Comme pour tous les premiers jours de mois lunaires, le premier jour du nouvel an chinois est ainsi le premier jour d’une nouvelle lune.


L’arrivée du printemps


Le nouvel an chinois célèbre aussi l’arrivée du printemps. Pour partir du bon pied et se débarrasser des mauvaises influences du passé, la coutume veut que l’on effectue « un grand nettoyage de printemps » les jours qui précèdent le nouvel an chinois. Les gens ont donc tendance à jeter beaucoup de choses à cette période (objets, meubles, vêtements, etc.).

Une fois le grand nettoyage terminé, on affiche un peu partout des souhaits écrits sur papier rouge, symboles de chance. Il s’agit de termes auspicieux, comme bonheur ou printemps, souvent collés à l'envers car renverser est homophone de arriver. Un bonheur renversé signifie donc "le bonheur est arrivé". Traditionnellement, de chaque côté des montants de la porte d'entrée, on colle une bande de papier rouge sur laquelle est écrit un vers ; les deux vers se répondent et constituent une inscription parallèle.

 

Files d'attente pour calligraphies artistiques
Files d'attente pour calligraphies artistiques


Les estampes

Sur les murs sont collées des images protectrices qui illustrent des scènes de fortune et de prospérité. Avant d'être produites en séries, ces images étaient gravées sur bois et représentaient les dieux gardiens des portes, les 3 bonnes étoiles : le dieu du bonheur et ceux de la prospérité et de la longévité. Sous la dynastie des Song (960-1279), elles étaient vendues sur les marchés et représentaient des scènes de la vie quotidienne : bonnes récoltes de céréales, portraits de femmes et d'enfants, vœux de bonne fortune et de longévité, motifs de fleurs et d'oiseaux, illustrations de fables et de pièces célèbres. Un grand nombre d'entre elles représentent un enfant tenant un poisson gigantesque et une fleur de lotus. Ce motif classique signifie "puissiez-vous, année après année, vivre dans l'abondance", car le mot poisson, homophone du mot beaucoup, représente l'abondance, et la fleur de lotus est homophone de successif et continu. Comme le veut la coutume, ces estampes sont remplacées par de nouvelles à chaque nouvel an.

Estampe
Estampe

Le dieu du foyer

La semaine qui précède le nouvel an, traditionnellement le 23ème jour du 12ème mois lunaire, a lieu le "petit" nouvel an. Il marque le début des préparatifs de la fête. Ce jour est entièrement dédié à la cérémonie d'adieu à Zào Jūn (parfois appelé Zào Shén), le dieu du foyer, qui monte au ciel pour informer l'Empereur de Jade du comportement des Hommes. De sa parole dépend la bonne ou la mauvaise fortune de l'année à venir. Avant son départ, on brûle de l'encens. Et afin d'attirer son indulgence, on prépare des mets sucrés destinés à lui coller la bouche pour l'empêcher de trop parler, ou l'inciter à dire du bien de la famille (en chinois "bouche sucrée" signifie "flatter"). L'image du dieu est ensuite brûlée : c'est sous forme de fumée qu'il monte au ciel. Son retour est prévu le soir du réveillon, où une cérémonie de bienvenue lui est dédiée. Une nouvelle image de lui est alors placée dans la maison. Ce jour-là, il est interdit de parler d'argent, de balayer, de tenir un couteau et de faire tomber ses baguettes, signe annonciateur de mort ! Zào Jūn est souvent représenté avec sa femme qui, selon certains, transcrirait le rapport de son mari à l'Empereur de Jade.

Pièce de théâtre mettant en scène les divinités associées à la saison du nouvel an lunaire
Pièce de théâtre mettant en scène les divinités associées à la saison du nouvel an lunaire

Le réveillon

La veille du grand jour, le dernier jour du 12ème mois lunaire, on réveillonne exclusivement en famille, généralement chez les aînés de la famille paternelle.
Le repas est copieux et composé de mets auspicieux. En voici quelques exemples :

Des raviolis chinois en forme de lingots : des pièces sont cachées dans certains raviolis, et on dit que celui qui les trouve aura beaucoup de chance l'année qui suit.

Le poisson, homophone de surplus, doit être présent à chaque repas du nouvel an en symbole d'abondance pour toutes les années à venir, et gage que l'on ne manquera de rien.

Un dessert traditionnel comme le "gâteau de l'an". Gâteau est homophone du mot grandir. On le mange afin d'attirer la chance dans différents domaines.

Le dîner peut commencer lorsque toute la famille est présente (des places vides symbolisent les membres de la famille qui ne peuvent pas assister au repas). Il est suivi d'une longue veille, gage de longévité ! A 23h, l'heure du Rat, les esprits rejoignent la fête. A 1h du matin, les images des dieux et des sages sont brûlées. Celle de Zào Jūn, dont c'est le retour, est remise à sa place.

Les enfants sont "rois" le soir du réveillon : ils peuvent faire tout ce qu'ils veulent… Car les réprimander ce soir-là serait de mauvais augure !

Lanterne géante
Lanterne géante

Les étrennes

Le nouvel an chinois est aussi l’occasion d’offrir de petites enveloppes appelées Hóng Bāo (étrennes) aux enfants. Traditionnellement, ils étaient distribués par les aînés aux enfants et aux jeunes adultes non-mariés, et avaient surtout la valeur symbolique de porter chance durant toute la nouvelle année. Les Hóng Bāo sont garnis de billets de banque fraîchement imprimés ; leur valeur doit rester un multiple de 2 mais ne jamais être une valeur contenant un 4… La plupart des Hóng Bāo contiennent une somme modeste. Il est donc de bon ton de s'approvisionner en petites coupures avant la période de la fête. C'est pour cela qu'à cette période on voit régulièrement de grandes files d'attente devant les distributeurs de billets automatiques ! 

 

Quelques mots homophones auspicieux…

L’homophone du mot Mandarine est l’Or, symbole de richesse et de chance. C’est pourquoi on trouve des mandarines absolument partout à cette période de l’année !

L’homophone du mot Livre est Perdre : on évite de s’acheter des livres à cette période

L’homophone du Chiffre 4 est Mort : on évite à tout prix le chiffre le 4 (on ne signe pas de contrat en avril, un 4, un 14 ou 24 !). Les numéros de téléphone comprenant le chiffre 4 sont les moins chers, et ne sont pris que par les étrangers !! Le chiffre 4 est comme le chiffre 13 des occidentaux.

L’homophone du mot Chaussure est Difficulté : on évite de s’acheter de nouvelles chaussures pour le nouvel an chinois !

 

Autres symboles 

Le Rouge symbolise chance et protection : le rouge est donc à l’honneur partout, des lampions qui décorent les temples et les buildings, jusqu’aux sous-vêtements !

Le Noir représente la malchance et le blanc représente le deuil : on évite donc de porter ces couleurs pendant les festivités.

Se faire couper les cheveux le 1er mois lunaire jetterait une malédiction sur les oncles maternels.

Se laver les cheveux reviendrait à laver sa chance, à l’éloigner. On évite donc de se laver les cheveux les jours précédant la nouvelle lune. Certains évitent même de laver leurs vêtements et de laver leur maison à grandes eaux.

 

L’astrologie chinoise

Chaque année lunaire est associée à l'un des 12 signes de l'Astrologie chinoise, ainsi qu'à l'un des 5 éléments (Eau, Métal, Bois, Feu, Terre). Cette année, c'est le Rat qui est à l'honneur, avec l'élément Métal. 

Et vous, savez-vous quel est votre signe astrologique chinois ?

Roue des signes astrologiques chinois
Roue des signes astrologiques chinois

 

新年快乐

GONG XI FA CAI !

Excellente année lunaire à tous !

Nous vous recommandons

Leslie Colin

Leslie Colin

Agronome et phytothérapeute de formation, Leslie se passionne pour l’écriture depuis quelques années. Elle aime immortaliser ses expériences au travers de ses récits.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

EDITO

PAUSE ESTIVALE – Bel été à tous et à bientôt !

Votre édition se met en mode estival et vous donne rendez-vous le 24 août. Nous vous souhaitons de bonnes vacances, avec une pensée particulière pour nos compatriotes à Singapour victimes de la crise

Communauté

EDITO

PAUSE ESTIVALE – Bel été à tous et à bientôt !

Votre édition se met en mode estival et vous donne rendez-vous le 24 août. Nous vous souhaitons de bonnes vacances, avec une pensée particulière pour nos compatriotes à Singapour victimes de la crise

Que faire à Singapour ?

AGENDA DU WEEK-END

Un dimanche à la campagne à Singapour

Il faut bien l’avouer, cet été, nos campagnes vont  manquer à tous ceux qui restent à Singapour. LePetitJournal.com/Singapour a déniché trois endroits champêtres pour des dimanches en famille détendus

Vivre à Singapour

AGENDA DU WEEK-END

Un dimanche à la campagne à Singapour

Il faut bien l’avouer, cet été, nos campagnes vont  manquer à tous ceux qui restent à Singapour. LePetitJournal.com/Singapour a déniché trois endroits champêtres pour des dimanches en famille détendus

Expat Mag

Hambourg Appercu
HISTOIRE

Les villes hanséatiques : un incontournable de l'histoire allemande

À la fois vestiges historiques et réalités politiques, les villes hanséatiques comme Hambourg et Brême sont une spécificité unique au monde. Des précisions pour comprendre leur nature et fonction.