PRATIQUE - Quels répulsifs anti-moustiques utiliser ?

Par Lepetitjournal Singapour | Publié le 24/06/2013 à 22:02 | Mis à jour le 23/01/2018 à 12:03
Moustique_sang

Qu'il s'agisse de la dengue, du paludisme ou même du chikungunya, la prévention passe par la lutte anti-vectorielle. Voici donc la liste des composants efficaces que vous trouverez dans les différentes marques de répulsifs anti-moustiques et leur utilisation en fonction des âges.

Comment utiliser les répulsifs anti-moustiques ?
Ils sont à appliquer sur toutes les parties découvertes du corps, visage compris. Leur durée de protection varie de 6 à 12 heures (en fonction de la concentration du produit et de la température extérieure). Il faut se méfier de l'utilisation de crèmes solaires (anti UV) concomitante car celles-ci diminuent l'efficacité de protection des répulsifs et réciproquement. Ces produits peuvent être toxiques s'ils sont ingérés.

Pour les bébés :
On ne doit jamais mettre d'anti-moustique sur le corps d'un enfant de moins de moins de 3 mois. Ainsi il est recommandé d'utiliser une moustiquaire de berceau et des vêtements imprégnés de pyréthrinoïdes. Ceci offre une grande sécurité d'emploi et une longue durée d'action.

Pour les enfants de plus de 3 mois mais en dessous de 30 mois :
Par précaution l'Afssaps ne recommande aucun produit, cependant devant le risque, dans certaines conditions, de contracter une maladie grave l'utilisation des répulsifs cutanés ne peut être totalement exclue, il faut alors privilégier l'IR3535. L'application doit se limiter alors à une seule fois par jour.

Pour les enfants de 30 mois à 12 ans :
Il y a plusieurs substances qui sont recommandées : le Citriodiol concentré de 30 à 50 % (sauf si antécédent de convulsions), l'IR3535 concentré de 20 à 35 %, le KBR 3023 (picaridine, icaridine) concentré de 20 à 30 % et le DEET concentré de 20 à 35 % (sauf si antécédents de convulsions). L'application ne doit pas se faire plus de 2 fois par jour.

Pour les enfants de plus de 12 ans et les adultes :
Ce sont les mêmes molécules qui sont recommandées aux mêmes concentrations sauf pour le DEET pour lequel la concentration recommandée est de 30 à 50 %. Il ne faut pas réaliser plus de 3 applications par jour. Pour les femmes enceintes seul l'IR3535 concentré de 20 à 35 % est recommandé.

Les précautions d'emploi
Il faut éviter le contact avec les yeux, ne pas appliquer sur les lèvres et les autres muqueuses ou sur des lésions cutanées étendues. Il ne faut pas pulvériser un spray anti-moustique sur le visage car les produits sont toxiques à l'inhalation (pulvériser sur les mains puis appliquer sur le visage). Finalement bien sûr ne pas appliquer en cas d'antécédents d'allergie cutanée.

Que penser des autres produits ?
Les huiles essentielles et la citronnelle sont peu efficaces contre les moustiques, quant aux bracelets imprégnés et autres dispositifs ultrasonores, ils sont déconseillés.

Dr Katy Maury 

Les répulsifs cutanés anti-moustiques : recommandations de l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé)

Katy Maury a exercé comme médecin généraliste en France. Elle est arrivée en 2011 dans la cité-Etat où depuis, entre autre, elle s'adonne à l'écriture.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Singapour !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale