Dimanche 23 février 2020
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Exposition à voir au National Museum of Singapore : An Old New World

Par Leslie Colin | Publié le 05/01/2020 à 14:30 | Mis à jour le 05/01/2020 à 14:30
Old New World 2

L’exposition An Old New World nous embarque à bord des expéditions européennes en quête des épices orientales, entre 1600 et 1819.

Au dix-septième siècle, sous couvert d’une volonté de découvrir les « Indes Orientales », les explorateurs européens dissimulaient une réalité plus pragmatique : l’ambition de découvrir les voies maritimes menant aux îles asiatiques dont les épices se vendaient à prix d’or. Les premiers travaux européens de cartographie du Sud-Est asiatique constituèrent donc une précieuse source d’informations pour les navigateurs européens en quête d’épices. Les mémoires publiés par les explorateurs dévoilèrent non seulement la nature les plantes rencontrées, mais aussi la puissance des territoires visités et leurs liens avec les royaumes alentours. Ainsi démarra en Asie une période de conquêtes intense, sur fond de guerres anglo-néerlandaises.

 

carte indes orientals
Carte des Indes Orientales (1598)

 

Les Compagnies des Indes Orientales

La Compagnie Britannique des Indes Orientales, East India Company ou EIC (1600-1874), se lança dans le commerce des épices en 1600. Elle entra rapidement en compétition avec son homonyme néerlandaise, la Dutch Vereenigde Oost-Indische Compagnie ou VOC (1602-1798).

livre sermons VOC
Livre des sermons religieux de la VOC

 

La vie à bord des navires

A leur retour vers l’Europe, les cargaisons de haute valeur étaient fréquemment pillées par les pirates. En prévention de ces attaques, les constructeurs de bateaux européens devaient redoubler d’ingéniosité afin de maximiser le volume de leur cargaison, tout en les faisant paraître lourdement armés. Il était ainsi fréquent de constater une ligne de canons factices sur le bordé de ces navires.

 

navire europeen
Navire européen

 

Les expéditions sur la route des épices étaient des opérations très dangereuses. Outre le risque de périr sous les sabres des pirates, les équipages s’exposaient à de graves carences pouvant mener jusqu’à la mort d’un tiers d’entre eux. L’introduction de jus de citron au petit déjeuner des équipages permit progressivement d’inverser la tendance.

 

Les épices convoitées par les européens

Le macis ou « fleur de muscade », est obtenu à partir l’arille rouge de la noix de muscade. Plus âcre et épicée que la graine, son goût combine à la fois celui de la cannelle et du poivre. Elle s’utilise en cuisine pour relever le goût des plats de toutes sortes. Son huile essentielle est antalgique et neurotonique. Elle est également indiquée pour combattre les courbatures et l’asthénie. En tant que substance dermocaustique, elle ne s’applique jamais pure sur la peau.

 

macis
Présentation du macis

 

L’écorce de cannelle douce de Ceylan était utilisée par les égyptiens pour embaumer leurs momies, il y a plus de 4000 ans. L’épice servait aussi à conserver la viande. Aujourd’hui, l’huile essentielle de la cannelle est utilisée en cuisine en tant qu’arôme. Mais la cannelle de Ceylan est aussi et surtout un antiseptique digestif et un anti-inflammatoire puissant. Elle est recommandée dans la prévention des fièvres tropicales. Il s’agit aussi d’une huile dermocaustique qu’il convient de diluer dans une huile végétale avant toute application cutanée.

La baie séchée de poivre noir était consommée par les européens dans les années 1300 pour se protéger contre la peste noire. Son huile essentielle est anti-catarrhale et antalgique. C’est aussi un excellent stimulant digestif.

Le rhizome de gingembre est un remède naturel traditionnellement employé pour soigner divers maux, comme l’indigestion et la nausée des femmes enceintes. Son huile essentielle est également carminative et anti-inflammatoire. Cette plante est célèbre pour ses propriétés aphrodisiaques.

 

L'exposition An Old New World recèle d’anecdotes et de faits marquants à propos de cette époque passionnante qui façonna le paysage asiatique tel que nous le connaissons aujourd’hui. Vous avez jusqu’au 29 mars 2020 pour partir à son exploration.

 

 

 

Leslie Colin

Leslie Colin

Agronome et phytothérapeute de formation, Leslie se passionne pour l’écriture depuis quelques années. Elle aime immortaliser ses expériences au travers de ses récits.
0 Commentaire (s)Réagir