Vendredi 10 juillet 2020
Singapour
Singapour

Covid19 - Humeur de confinés à Singapour #Semaine 4 !

Par Marie-Ségolène Migairou | Publié le 04/05/2020 à 14:30 | Mis à jour le 03/06/2020 à 05:30
confinés à singapour

Nous entamons à Singapour notre 5ème semaine de confinement total de la population pour ralentir la propagation de l’épidémie de Coronavirus. Durant cette période particulière, nous donnons quotidiennement la parole à nos lectrices et lecteurs  sur la page Facebook de Lepetitjournal.com à Singapour ! Merci à Cédric Figliolini, Audrey, Norbert Binot, Geneviève Groslière, Marie, Rodolphe, Anne pour ces témoignages très vivants ! Prenez soin de vous ! Restons unis et connectés !

 

𝐋𝐡𝐮𝐦𝐞𝐮𝐫 𝐝𝐮𝐧 𝐜𝐨𝐧𝐟𝐢𝐧𝐞́ 𝐚̀ 𝐒𝐢𝐧𝐠𝐚𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐞𝐩𝐞𝐭𝐢𝐭𝐣𝐨𝐮𝐫𝐧𝐚𝐥.𝐜𝐨𝐦 #Jour22

Aujourd'hui, Cédric Figliolini, 41 ans, Managing Director de Banque Transatlantique Singapore Representative Office, depuis 5 ans à Singapour vous témoigne son quotidien et son état d'esprit pour ce 22ème jour de confinement !

 

Cédric Figliolini

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗶𝗲𝘂 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝗾𝘂𝗶 𝗹𝗲 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗮𝗴𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Mon domicile à Singapour avec mon épouse, mes deux garçons de 7 et 10 ans et la nounou.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗲 𝗱𝗲́𝗿𝗼𝘂𝗹𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘀 𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗲́𝗲𝘀 ?
En semaine, les matinées sont consacrées au travail (pour les adultes et les enfants). Nous essayons d’alterner avec des temps dédiés exclusivement aux enfants puis pour le travail personnel. Les enfants apprécient cette disponibilité des adultes tandis que ces derniers sont plus sereins que lorsqu’on essaie de tout mener de front.
Les après-midis sont aussi consacrées au travail mais nous nous accordons des temps de pause pour faire du sport, des jeux de sociétés, des chansons etc. quitte à se reconnecter un peu plus tard le soir.
Avant le durcissement du confinement, le week-end, nous en profitions pour nous promener en famille dans les endroits que nous affectionnons (marche ou footing à MacRitchie Réservoir ou Bukit Timah Nature Réserve, le circuit VTT de Kent Ridge, roller à EastCoastPark…) ou que nous découvrons (l’ancien cimetière par exemple).

𝗖𝗼𝘁𝗲́ 𝗮𝗹𝗶𝗺𝗲𝗻𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻: 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
S’approvisionner en magasins ou se faire livrer ne présentent pas de difficultés particulières. Il faut par contre veiller à ne pas trop craquer sur les dizaines de tablettes de chocolat livrées et stockées en cas de coup durs…

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗴𝗮𝗿𝗱𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲 𝗹𝗶𝗲𝗻 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝘃𝗼𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗲𝘀 ?
Assez paradoxalement le lien se renforce en cette période de confinement. L’entourage (et nous-même) est plus disponible et cherche à renouer ou multiplier les contacts (à distance bien sûr). Mes parents ont, par exemple, lancé une initiative amusante : famille et amis sont sollicités pour chanter une chanson en version karaoké et ils réalisent un montage qui associe les chanteurs improvisés depuis leur domicile respectif.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗼𝗰𝗰𝘂𝗽𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝘃𝗼𝘀 𝘀𝗼𝗶𝗿𝗲́𝗲𝘀 ?
Nous regardons des films en famille. Nous regardons des classiques que les enfants apprécient beaucoup (Inspecteur la bavure, un grand blond avec une chaussure noire, la soupe aux choux etc.), des comédies etc.

𝗔𝘃𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗮𝘀𝘁𝘂𝗰𝗲𝘀/𝗰𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗯𝗶𝗲𝗻 𝘃𝗶𝘃𝗿𝗲 𝗰𝗲 c𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 ?
Je dirais qu’il faut en profiter pour faire des activités habituellement délaissées faute de temps. Pour ma part, je cuisine un peu en famille, je termine les mémoires de Lee Kuan Yew, je suis des formations, j’ai appris à finir un rubik’s cube 3x3 etc. En fouillant dans ses placards, on n’imagine pas le nombre d’objets, jouets etc. utiles mais enfouis. C’est le moment de les ressortir !

𝗤𝘂𝗲 𝗿𝗲𝘁𝗶𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗲́𝗿𝗶𝗼𝗱𝗲 ?
Quel que soit la période, il y a toujours du positif en en tirer. Je n’ai jamais autant regardé le ciel bleu depuis le confinement !

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗺𝗲𝘀𝘀𝗮𝗴𝗲 𝘀𝗼𝘂𝗵𝗮𝗶𝘁𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗱𝘂 𝗽𝗲𝘁𝗶𝘁𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗮𝗹.𝗰𝗼𝗺 ?
Je dirais qu’il faut profiter de la crise pour prendre un peu de recul, s’observer et mieux se connaitre. Voici un exemple issu de mon activité professionnelle : comment vit-on la période troublée sur les marchés financiers ? Si la baisse nous affole, le profil d’investissement doit être revu à plus prudent. Si on le vit bien et que l’on est même prêts à revenir sur les marchés, c’est que vous avez des appétences à une gestion plus dynamique. Cela revient au fameux « se connaître soi-même».

 

𝐋𝐡𝐮𝐦𝐞𝐮𝐫 𝐝𝐮𝐧𝐞 𝐜𝐨𝐧𝐟𝐢𝐧𝐞́𝐞 𝐚̀ 𝐒𝐢𝐧𝐠𝐚𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐞𝐩𝐞𝐭𝐢𝐭𝐣𝐨𝐮𝐫𝐧𝐚𝐥.𝐜𝐨𝐦 #Jour23

Aujourd'hui, Audrey, 43 ans - Membre active de la Women Initiative Foundation - de retour à Singapour depuis 9 mois, vous témoigne son quotidien et son état d'esprit pour ce 23ème jour de confinement !

 

Audrey

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗶𝗲𝘂 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝗾𝘂𝗶 𝗹𝗲 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗮𝗴𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Je suis confinée avec mon mari, Olivier et nos 2 enfants, Antonin (10ans) & Léa (6ans) dans un condo proche de Dempsey. Mon mari a investi la chambre pour y faire son bureau alors que nous nous répartissons les autres pièces et la grande terrasse (Thank God!) avec les enfants. Nous avons la chance d’être dans la verdure et cette vue sur la jungle est un pur bonheur. Seul le ruban rouge et blanc autour de la piscine du condo est tristounet, mais c’est pour la bonne cause… On a tellement hâte de la retrouver !

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗲 𝗱𝗲́𝗿𝗼𝘂𝗹𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘀 𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗲́𝗲𝘀 ?
Ma journée commence par un petit check sur les news à SG et en France, puis on prend le petit déj en famille en terrasse. Mon mari part se réfugier au calme dans son bureau où les réunions Zoom s’enchaînent les unes après les autres, jusqu’à des heures tardives (merci les calls avec les US Description : https://static.xx.fbcdn.net/images/emoji.php/v9/t4c/1/16/1f642.png 
Tous les matins, avec les enfants, nous imprimons les docs nécessaires pour la journée et c’est parti pour le marathon … école à domicile, gestion de la maison, lessives, repas etc. et quelques calls pro (ma bouffée d’oxygène !). Nous avons fait le choix de ne pas avoir de helper cette fois-ci (nous avons déjà vécu à SG de 2011 à 2015), du coup, en temps de confinement avec l’école à la maison, les journées sont bien remplies… un peu trop même... mais on positive et on multi-task à fond.

Le WE, c’est moins speed alors on en profite pour essayer de nouvelles choses : le 1er WE on s’est retrouvé pour un Just Dance Workout à 10h du mat à danser sur YMCA, Maroon 5… pour finir déguisés en disco/fluo à 11h (non prévu au départ, mais une chanson en entrainant une autre !!!). Les enfants ont adoré ! A défaut de piscine, le tuyau d’arrosage se transforme aussi régulièrement en douche d’extérieure pour les kids (ça me rappelle de bons souvenirs chez mes grands-parents). On se fait aussi des soirées à thème : repas/pays, jeux apéro pendu, ping pong, quizz etc.… pour se créer de beaux souvenirs de cette période. Les périodes de changement nous poussent à être créatif, à réinventer notre quotidien et c’est une des choses dont j’aimerais que mes enfants se souviennent. Rien n’est impossible, tout demande juste un peu d’imagination et d’organisation.

𝗖𝗼𝘁𝗲́ 𝗮𝗹𝗶𝗺𝗲𝗻𝘁𝗮𝘁i𝗼𝗻: 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Je me repose (pour le moment…) exclusivement sur RedMart, Le Petit Depot en livraison et Huber's car à côté de chez nous. J’avais l’habitude d’aller toutes les semaines à Tiong Bahru Market pour faire le plein de fruits et légumes mais j’avoue avoir délaissé le market ces dernières semaines. On va aussi songer à se faire livrer de bons petits plats de temps en temps pour aider les restaurateurs d’une part et me soulager aussi ! Et avec tous les produits en rupture de stock, je vais devoir élargir mes sources d’approvisionnement.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗴𝗮𝗿𝗱𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲 𝗹𝗶𝗲𝗻 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝘃𝗼𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗲𝘀 ?
Comme la plupart des gens, WhatsApp, Zoom en Apéro (ou sans !), FaceTime ... avec les copains, famille. Nous appelons nos parents tous les 2-3 jours, ce qui est bien plus souvent que d’habitude, mais je crois que chacun en ressent le besoin. Et puis, il y a cette incertitude de savoir quand nous allons pouvoir revoir nos proches… cet été ou pas… telle est la question !

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗼𝗰𝗰𝘂𝗽𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝘃𝗼𝘀 𝘀𝗼𝗶𝗿𝗲́𝗲𝘀 ?
En fin de journée, on sort souvent faire un tour de vélo avec les enfants dans le condo ou j’appelle quelques copines. J’ai vraiment besoin de ce sas de décompression. Après avoir couché les enfants, c’est le retour au calme… un petit carré de chocolat (ou 2 ou 3…) et on en profite pour regarder des films, échanger avec les copains en France, préparer le panier RedMart pour la commande du lendemain etc… J’avoue avoir aussi mon petit rituel de Live avec Bob Sinclar tous les soirs à 20h, ça permet de finir la journée en musique et avec la pêche. 
Dans les nouveautés du confinement, samedi soir, nous avons sorti le mini retro projecteur et avons projeté un dessin animé à l'extérieur (quand un placard de terrasse devient écran...), c’était notre Peroni Sunset Cinema à nous… système D oblige ! On a promis aux enfants de le refaire avec du Popcorn ! Si ça peut donner des idées à d’autres...

𝗔𝘃𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗮𝘀𝘁𝘂𝗰𝗲𝘀/𝗰𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗯𝗶𝗲𝗻 𝘃𝗶𝘃𝗿𝗲 𝗰𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 ?
Soyons créatifs ! Nous sommes privés de beaucoup de nos libertés mais utilisons ces nouvelles contraintes pour imaginer de nouvelles activités avec nos enfants, de nouvelles recettes de cuisine, prenons des photos de ces moments si précieux car on ne pourra/devra pas oublier ce qui est en train de se passer.
Ecoutons de la musique ! Elle apporte du calme dans les moments de tensions et elle donne la pêche dans les moments où l'on en a besoin. Cuisinons en famille ! Nous le faisions déjà avant mais là nous expérimentons de nouvelles recettes (Cyril Lignac live 18h45 en replay sur M6 avec plein de recettes sympas et faciles quand les ingrédients ne sont pas en rupture). Dansons, rions, soyons vivants tout simplement, car nous avons cette chance. C’est ce que j’essaie de me rappeler quand j’ai un coup de mou ou que les journées sont vraiment trop speed.

𝗤𝘂𝗲 𝗿𝗲𝘁𝗶𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗲́𝗿𝗶𝗼𝗱𝗲 ?
Que rien n’est jamais acquis, pour personne... Que la liberté et la santé n’ont pas de prix... Que les personnes les moins bien payées dans le monde sont celles dont nous avons le plus besoin… et qu’il faut que ça change. Que j’ai eu la chance d’avoir mon mari et mes enfants avec moi à ce moment-là (je pense aux familles séparées) et d’avoir une famille et des amis en bonne santé (fingers crossed). Que c’est dur d’être loin des siens et que - comme lors des attentats - on se sent coupable d’être loin d'eux, solidaire aussi mais tellement impuissant.... Qu’il faut profiter de tous les petits moments de bonheur du quotidien… les rires de ses enfants, l’apéro, le carré de chocolat... et se garder du temps pour soi (c’est le plus difficile). Et parce que le partage est une valeur que j’affectionne tout particulièrement... Que le Gin Tonic Fruit de la passion… est une tuerie que j’ai découvert juste avant le confinement !! Merci Maxine Description : https://static.xx.fbcdn.net/images/emoji.php/v9/t4c/1/16/1f642.png:-)

𝗣𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗮𝗴𝗲𝗿 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗵𝗼𝘁𝗼𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁𝘁e 𝗽𝗲́𝗿𝗶𝗼𝗱𝗲 ?
Of course, la vue de notre terrasse dans la verdure… Notre soirée Cinema Peroni homemade. Le lien vers le Just Dance d’1H (YMCA, Maroon 5 etc..) que j’encourage toutes familles à essayer, musique à fond, pour une bonne partie de workout, rigolade et de beaux souvenirs à la clef.

 

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗺𝗲𝘀𝘀𝗮𝗴𝗲 𝘀𝗼𝘂𝗵𝗮𝗶𝘁𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗱𝘂 𝗽𝗲𝘁𝗶𝘁𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗮𝗹.𝗰𝗼𝗺 ?
StayHome#StaySafe but don’t forget to have FUN. Life is too short

 

𝐋𝐡𝐮𝐦𝐞𝐮𝐫 𝐝𝐮𝐧 𝐜𝐨𝐧𝐟𝐢𝐧𝐞́ 𝐚̀ 𝐒𝐢𝐧𝐠𝐚𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐞𝐩𝐞𝐭𝐢𝐭𝐣𝐨𝐮𝐫𝐧𝐚𝐥.𝐜𝐨𝐦 #Jour24

Aujourd'hui, Norbert Binot, 35 ans, paysan entrepreneur depuis 11 ans à Singapour vous témoigne son quotidien et son état d'esprit pour ce 24ème jour de confinement !

Norbert Binot

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗶𝗲𝘂 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝗾𝘂𝗶 𝗹e 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗮𝗴𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Je suis à la maison vers Serangoon. Je suis avec ma sublime fiancée ainsi que ma belle-mère. La cohabitation est très bonne Description : https://static.xx.fbcdn.net/images/emoji.php/v9/t4c/1/16/1f642.png

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗲 𝗱𝗲́𝗿𝗼𝘂𝗹𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘀 𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗲́𝗲𝘀 ?
Je suis entrepreneur donc j’ai pour habitude de travailler de la maison ou de ma ferme au Cambodge.
La journée commence parfois par un café, mais pas tous les jours. Ça dépend de mon état de fatigue. Je pense que je vais essayer un mélange curcuma / poivre de Kampot rouge à partir de la semaine prochaine. On m’en dit du bien. Ensuite c’est boulot dans mon bureau que je partage depuis le confinement avec Céline. Cela faisait un moment que je n’avais pas eu de collègue ! Et de collègue canon comme elle, jamais ! Alors c’est plutôt cool aussi de ce côté-là.
Viens l’heure du déjeuner que l’un d’entre nous prépare puis on mange. Ensuite c’est un peu de repos, de jeu, de boulot, de glande, … tout dépend vraiment du dej'. Par exemple, un poulet frites, salade, fromage, dessert avec « un » verre de rouge peut avoir un « léger » impact sur la productivité de l’après-midi. Un dej’ rapide et sans excès me ramène directement à mon bureau. La journée s’arrête en général entre 19 et 22h, sauf si un e-apéro s’organise. Auquel cas c’est une question de priorité ! Le soir, on mange bien et régulièrement on se fait quelques heures de Mahjong (au moins une partie complète le temps de faire tourner les 4 vents pour les connaisseurs). En règle générale, ma belle-mère (d'origine Hong-Kongaise et 50 ans d’expérience) me plume. Je ne perds pas espoir ! Sinon c’est reprise du travail jusque tard (2/3h du matin en ce moment)

𝗖𝗼𝘁𝗲́ 𝗮𝗹𝗶𝗺𝗲𝗻𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻: 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
J’ai plus d’une recette dans ma toque ! J’adore faire à manger, surtout quand il y a du monde pour partager. Alors comme là on est 3, je m’éclate. Je fais mes courses pas loin et je teste des nouvelles recettes. Je me suis mis un petit peu à la pâtisserie. Cette semaine j’ai appris à faire un sabayon, du mascarpone et des macarons. Je précise avant de recevoir vos messages par milliers que je ne fais pas de livraison à domicile. Chef Julien Royer de chez Odette en fait, alors n’hésitez pas ! D’ailleurs à ce sujet et pour ceux qui n’aiment pas trop cuisiner, donnez un coup de main aux chefs en commandant chez eux. Ça les aide pas mal.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗴𝗮𝗿𝗱𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲 𝗹𝗶𝗲𝗻 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝘃𝗼𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗲𝘀 ?
Principalement WhatsApp pour la famille, qui confinée ou pas, est loin. Cela fait des années que j’entretiens la relation à distance. J’ai mes grands-mères 2/3 fois par mois, les parents très régulièrement. Les potes, c’est tous les jours ! Pour ceux qui n’ont pas encore fait le pas, j’ai testé zoom. C’est franchement pas mal, ça passe bien. Je recommande.

𝗔𝘃𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗮𝘀𝘁𝘂𝗰𝗲𝘀/𝗰𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹𝘀 𝗽𝗼u𝗿 𝗯𝗶𝗲𝗻 𝘃𝗶𝘃𝗿𝗲 𝗰𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 ?
D’une manière générale, je suis quelqu’un d’optimiste et positif. Je recommande aux autres d’en faire de même. Peut-être que ceux qui ne prennent pas souvent le temps de donner des nouvelles ou d’en prendre devrait le faire ? Peut-être est-ce une bonne occasion de se dégager du temps pour faire le point ? Ou mettre ce temps à profit pour faire ce qui est trop souvent repousse au lendemain ? A part la bougeotte qui me gagne un peu, je ne suis pas malheureux chez moi avec ma petite femme que je vois moins sinon. Je vois le bon côté Description : https://static.xx.fbcdn.net/images/emoji.php/v9/t4c/1/16/1f642.png

𝗤𝘂𝗲 𝗿𝗲𝘁𝗶𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗲́𝗿𝗶𝗼𝗱𝗲 ?
Ma belle-mère m’a piqué 10 balles en faisant les poches de mon short avant de le laver. Ça compte ? Elle me soutire aussi des deniers au mahjong. Je retiendrai aussi que le pangolin géant fait 33 kilos ! Mon four est trop petit Description : https://static.xx.fbcdn.net/images/emoji.php/v9/tcb/1/16/1f641.png 
J
e me rends compte aussi que la planète nous avait envoyé pas mal de signaux ces dernières décennies mais qu’elle a du mal à se faire entendre. Je suis content qu’elle ait tapé du poing un grand coup sur la table. Espérons que les dirigeants qui y siègent prennent enfin conscience de l’urgence climatique ainsi que chaque individu encore perplexe. En tout cas si c’était à refaire, je le referai car je suis content de voir que notre planète respire et que les animaux sortent.

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗺𝗲𝘀𝘀𝗮𝗴𝗲 𝘀𝗼𝘂𝗵𝗮𝗶𝘁𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗱𝘂 𝗽𝗲𝘁𝗶𝘁𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗮𝗹.𝗰𝗼𝗺 ?
Et bien je vous fais une bise à tous 😊

𝑀𝑒𝑟𝑐𝑖 𝑁𝑜𝑟𝑏𝑒𝑟𝑡, 𝑛𝑜𝑡𝑟𝑒 L𝑎𝑢𝑟𝑒́𝑎𝑡 2019 𝑑𝑒𝑠 T𝑟𝑜𝑝𝑒́𝑒𝑠 𝑑𝑒𝑠 F𝑟𝑎𝑛𝑐̧𝑎𝑖𝑠 𝑑'𝐴𝑠𝑖𝑒 𝑒𝑡 𝑂𝑐𝑒́𝑎𝑛𝑖𝑒 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑎 𝑐𝑎𝑡𝑒́𝑔𝑜𝑟𝑖𝑒 "𝑃𝑟𝑖𝑥 𝑑𝑢 𝑃𝑢𝑏𝑙𝑖𝑐", 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑐𝑒 𝑡𝑒́𝑚𝑜𝑖𝑔n𝑎𝑔𝑒 !

 

𝐋𝐡𝐮𝐦𝐞𝐮𝐫 𝐝𝐮𝐧𝐞 𝐜𝐨𝐧𝐟𝐢𝐧𝐞́𝐞 𝐚̀ 𝐒𝐢𝐧𝐠𝐚𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐞𝐩𝐞𝐭𝐢𝐭𝐣𝐨𝐮𝐫𝐧𝐚𝐥.𝐜𝐨𝐦 #Jour25

Aujourd’hui, Geneviève Groslière, Directrice du Goût chez Luxe Catering, depuis 19 ans à Singapour, vous témoigne son quotidien et son état d’esprit pour ce 25ème jour de confinement !

Genevieve Grosliere

 

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗶𝗲𝘂 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝗾𝘂𝗶 𝗹𝗲 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗮𝗴𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Nous avons « la chance » d’être confinés à Sentosa, Georges mon mari et Rudylin notre Helper, dans un appartement très clair orienté est sur la mer d’un coté et ouest sur la marina de l’autre. Nous avons ainsi et le lever de soleil et le coucher du soleil.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗲 𝗱𝗲́𝗿𝗼𝘂𝗹𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘀 𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗲́𝗲𝘀 ?
Je dois dire qu’en matière de confinement nous avons un peu d’entraînement. A notre retour de France le 13 mars dernier, nous avons été mis en quarantaine car dans l’avion qui nous ramenait deux passagers avaient le Covid-19. A la fin de notre quarantaine, nous avons ainsi dû enchaîner avec le confinement.
Nous avons donc continué notre routine, je crois que c’est important d’avoir un emploi du temps. Georges et moi nous nous voyons peu hors des repas car nous avons chacun nos activités. Georges est impliqué dans notre société “ Luxe Catering”. Nous n’avons pas voulu licencier nos employés. Aujourd’hui, l’essentiel de nos activités tourne autour des livraisons de repas. En parallèle, nous avons démarré une action de charité où nous proposons des repas pour les personnels de santé et les travailleurs autour de la santé. Ce sont des menus sponsorisés par des individus ou des entreprises. Cette semaine nous avons distribué plus de 2200 repas..
Nos journées sont rythmées par le sport : Georges utilise l’application 7 et moi je fais du yoga en ligne avec Hélène qui était prof de Yoga à Singapour et maintenant rentrée en France. Nous nous retrouvons à 17 h tous les jours. Hier, par exemple, le cours rassemblait des participants habitant à Nantes, Angoulême, Suisse, Arcachon. Je n’avais jamais fait de yoga auparavant pensant que ce n’était pas pour moi… En fait, j’aime beaucoup.
Les réseaux sociaux comme Facebook et WhatsApp nous occupent beaucoup. C’est très important de rester en contact avec la famille et les amis, il faut être attentif aux dépressions qui peuvent s’installer : l’amie qui n’a pas pu accompagner sa maman en fin de vie, la jeune maman qui fait un baby blues, les copains qui manquent aux enfants/petits-enfants, etc. sont autant de cas qu’il faut écouter et soutenir.
J'ai aussi un projet qui me tient particulièrement à coeur. Depuis longtemps, je rassemble tout plein d’éléments liés à mon histoire et à celle de ma famille pour laisser une trace à mes filles et leur dire tout ce que je ne leur aurai pas dit. Je m’aménage des temps libres pour écrire et faire mon arbre généalogique. Ce livre avance bien.
Je fais un peu moins de photo mais je capture les couleurs du temps - c’est impressionnant de voir combien la mer est turquoise en ce moment. J’aime écouter des livres. Je partage avec mes filles le site Audible. C’est intéressant car nous lisons/écoutons/partageons ainsi des livres complètement différents. Et puis, j’ai repris le piano.

𝗖𝗼𝘁𝗲́ 𝗮𝗹𝗶𝗺𝗲𝗻𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻: 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
J’ai la chance d’avoir une helper qui est une excellente cuisinière. Nous en profitons pour faire des plats nouveaux. Elle aime faire entrée, plat et dessert à chaque repas, aussi, je lui ai demandé de réduire les portions de moitié....
Avec mes filles, nous nous lançons des défis cuisine - mon aînée Celine vit en région parisienne et ma cadette Marie Adèle à Vientiane (Laos) -. Le dernier défi en date était le « lapin de Pâques ». Je fais mes courses par internet : Le Petit Dépôt et Supermarché.sg . Et par WhatsApp avec Delisari Gourmet Food : Regis et Emmanuel importent des produits français d’excellente qualité.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗴𝗮𝗿𝗱𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲 𝗹𝗶𝗲𝗻 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝘃𝗼𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗲𝘀 ?
Pour soulager les parents, nous avons mis en place des créneaux pour jouer avec les petits-enfants. Nous jouons au Monopoly par exemple - Candide mon petit-fils de 7 ans tient le plateau et la banque. On peut aussi jouer à la bataille navale, ou à dessiné, c’est gagné. Les “Escape game” font aussi parti de nos jeux favoris. 
Parmi les activités, j’organise des ateliers “WhatsApp couture” avec des amies. J’ai créé mon tutoriel pour réaliser des masques lavables, avec filtre et qui ne bougent pas sur le visage. C’est drôle lorsque toutes les machines à coudre fonctionnent en même temps.... C’est un peu comme si nous étions chacune dans une pièce…. et le bruit résonne dans les téléphones.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗼𝗰𝗰𝘂𝗽𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝘃𝗼𝘀 𝘀𝗼𝗶𝗿𝗲́𝗲𝘀 ?
Pratiquement tous nos débuts de soirées sont organisés autour des apéritifs WhatsApp avec les amis. Ensuite, nous dînons et continuons souvent avec les jeux des petits enfants ou la famille. Décalage horaire oblige.

𝗤𝘂𝗲 𝗿𝗲𝘁𝗶𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗲́𝗿𝗶𝗼𝗱𝗲 ?
Nous vivons une période "extra-ordinaire" (dans le sens pas ordinaire). Un matin nous nous réveillons et il faut que, sur toute la planète, nous portions des masques, des milliers de personnes ferment les yeux à jamais. des millions d’entreprises se voient contraintes de fermer leur porte, des millions de personnes doivent financièrement être assistées. Que nous reste t-il, à nous, chaque individu : s’adapter ; et l’être humain a une formidable capacité d’adaptation.

𝗤𝘂𝗲l 𝗺𝗲𝘀𝘀𝗮𝗴𝗲 𝘀𝗼𝘂𝗵𝗮𝗶𝘁𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗱𝘂 𝗽𝗲𝘁𝗶𝘁𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗮𝗹.𝗰𝗼𝗺 ?
Je voudrais dire plusieurs choses aux lecteurs du Petit journal, il faudrait : - être à l’écoute les uns des autres. - mettre en place des points fixes dans la journée. - être vigilant avec les enfants - les parents ne sont pas (tous) des enseignants et les copains peuvent leur manquer. 
Et puis en conclusion, il faut vivre ces moments comme une expérience exceptionnelle où chacun de nous est un acteur solidaire des autres.

 

𝐋𝐡𝐮𝐦𝐞𝐮𝐫 𝐝𝐮𝐧𝐞 𝐜𝐨𝐧𝐟𝐢𝐧𝐞́𝐞 𝐚̀ 𝐒𝐢𝐧𝐠𝐚𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐞𝐩𝐞𝐭𝐢𝐭𝐣𝐨𝐮𝐫𝐧𝐚𝐥.𝐜𝐨𝐦 #Jour26

Aujourd'hui c'est Marie, 41 ans, chocolatier depuis 2 ans à Singapour et en confinement depuis 40 jours qui nous partage son quotidien fort en chocolat!

Marie Monmont

 

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗶𝗲𝘂 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝗾𝘂𝗶 𝗹𝗲 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗮𝗴𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
J’ai la grande chance d’être en Nouvelle Zélande, à la maison, et je le partage avec mon mari, mes quatre enfants et mon ex-mari ! C’est la première fois que l’on se retrouve tous ensemble et c’est quelque chose que personne n’oubliera !

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗲 𝗱𝗲́𝗿𝗼𝘂𝗹𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘀 𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗲́𝗲𝘀 ?
Le matin, devoirs pour les enfants, rangement, lessive, cuisine et jardinage. Balade en bord de mer pour s’oxygéner les neurones qui souffrent beaucoup en ce moment !! L’après-midi, les enfants ont l’école via Zoom, Google meet avec l’école de Singapour et ça les occupent jusqu’à 6h du soir. Nous faisons avec le décalage horaire, les profs sont supers même s'il me semble que les enfants ont beaucoup plus de devoirs comparé à avant, lol ! Parfait pour nous ! Je travaille à distance avec la prison et nous sommes en train de créer nos prochaines tablettes de chocolat qui seront aussi pour Singapour. Nous venons d’effectuer la récolte de miel et nous travaillons avec une charmante dame qui récupère le pollen et le sèche. Je n’en dis pas plus mais c’est le début de la recette de notre prochaine gourmandise craquante !

𝗖𝗼𝘁𝗲́ 𝗮𝗹𝗶𝗺𝗲𝗻𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻: 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Là, c’est moi qui gère ! J’ai accouché la semaine dernière et j’ai eu le droit à quelque repas fait par les autres mais ça ne pouvait pas durer ! Nous faisons des repas à thème: vietnamien, italien avec pâtes faites maison, chinois, thaïlandais, mexicains pour égayer notre quotidien. Les courses, ce sont les garçons qui les font. Je n’aime pas porter les courses !! La pêche peut reprendre la semaine prochaine et mon mari est un fin pêcheur au harpon donc vive les sashimis, sushis et poissons rôtis au feu de bois ou fumé…

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗴𝗮𝗿𝗱𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲 𝗹𝗶𝗲𝗻 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝘃𝗼𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗲𝘀 ?
Par téléphone. Mon père est en Ephad et il a le coronavirus mais il semble s’en sortir. Un miracle à 82 ans ! Le fait d’être si loin et sans pouvoir voyager ne rend pas les choses plus faciles…avec tous mes neveux, nous faisons en vidéo mais pas vraiment avec mes parents.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗼𝗰𝗰𝘂𝗽𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝘃𝗼𝘀 𝘀𝗼𝗶𝗿𝗲́𝗲𝘀 ?
Vu que nous n’avons pas la télé mais que nous sommes tous très bavards, nos soirées passent très vite. En fait les journées aussi ! Nous avons Netflix et pour l’instant on a réussi à voir trois épisodes d’une série qu’on a commencé avant le confinement ! Je brode ou tricote en même temps que je regarde quelque chose ou quand on discute. On a instauré samedi cinéma avec les enfants, ça commence à 5h30 et diner à l’intermittence. On se refait quelques classiques en dessins animés et documentaires…on s’adapte entre ce que les adultes ont envie de voir et le jeune public ! Je ne vais pas me coller Madagascar pour faire plaisir, ça n’est pas moi du tout ! Et puis, on a un sérieux catch up à faire avec Sir Attenborough, ça nous fait voyager!!

𝗔𝘃𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗮𝘀𝘁𝘂𝗰𝗲𝘀/𝗰𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗯𝗶𝗲𝗻 𝘃𝗶𝘃𝗿𝗲 𝗰𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 ?
Installer une routine et s’y coller ! Pour bien vivre en communauté, j’ai une solution : ce n’est pas une république, ni une démocratie à la maison mais une dictature ! My way or no way! Je suis contre les négociations donc j’ai enlevé tout ce qui amène à ca 😊 pas de télé et pas de devices pour regarder quelque chose ! Juste pour travailler pour l’école et le reste c’est s’amuser, lire, dessiner, jeux de société, cuisine, jardinage, et nettoyage. Je suis contre le travail des enfants pour la récolte de cacao mais à la maison, je leur apprends l’essentiel ! Il me manque quand même de la patience mais j’avoue que je me suis énormément amélioré depuis le confinement !

𝗤𝘂𝗲 𝗿𝗲t𝗶𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗲́𝗿𝗶𝗼𝗱𝗲 ?
La naissance du numéro 4 et le temps que tout le monde a passé à l’embrasser et à le tenir dans les bras ! Ça va lui faire bizarre quand on va tous retourner à l’école et au travail !! Aussi que j’ai une grande chance d’être entouré par les deux pères de mes enfants ! pas commun comme situation lol !! La difficulté pour mes deux équipes qui sont habituées au confinement: l’une en prison et l’autre parce que la société ne les intégrant pas ou peu. La quantité de chocolat qu’on aura mangé !!! Indécent !!!

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗺𝗲𝘀𝘀𝗮𝗴𝗲 𝘀𝗼𝘂𝗵𝗮𝗶𝘁𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗱𝘂 𝗽𝗲𝘁𝗶𝘁𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗮𝗹.𝗰𝗼𝗺 ?
Soyons positif dans notre attitude de tous les jours et avec tout le monde car on ne sait jamais de quoi demain sera fait alors autant en profiter aujourd’hui ! 😊

 

𝐋𝐡𝐮𝐦𝐞𝐮𝐫 𝐝𝐮𝐧 𝐜𝐨𝐧𝐟𝐢𝐧𝐞́ 𝐚̀ 𝐒𝐢𝐧𝐠𝐚𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐞𝐩𝐞𝐭𝐢𝐭𝐣𝐨𝐮𝐫𝐧𝐚𝐥.𝐜𝐨𝐦 #Jour27

Aujourd'hui c'est Rodolphe, Consultant, depuis 15 ans à Singapour, qui nous partage ses humeurs en ce 27ème jour de confinement!

Rodolphe Guillard

 

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗶𝗲𝘂 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝗾𝘂𝗶 𝗹𝗲 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗮𝗴𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Nous avons la chance d'être dans une grande maison avec jardin et petite piscine, dans un quartier résidentiel arboré. Mon épouse, mes 2 filles, notre helper. Sans oublier le chat et le poisson rouge.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗲 𝗱𝗲́𝗿𝗼𝘂𝗹𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘀 𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗲́𝗲𝘀 ?
Une journée typique pour moi commence par 1h de sport (gym ou vélo), puis toute la journée truffée de WebEx call, d’emails etc. à mon poste de travail (on a la chance d’avoir un bureau à part). Et le soir parfois encore des calls tard et un peu de lecture ou film pour finir. C’est hyper chiant, alors je dérape de temps en temps... boulot apéro dodo apéro... J’arrive à supporter le reste de la famille pour le moment, les filles sont relativement calmes et font leur Home-schooling et ma femme gère bien tout ça.

𝗖𝗼𝘁𝗲́ 𝗮𝗹𝗶𝗺𝗲𝗻𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻: 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Bien que je sache parfaitement qu’il n’y a aucun problème pour acheter toute la nourriture qu’il faut (il y a même plus d’offres qu’avant avec de nombreux restos qui proposent des plats à emporter), je stocke plus de nourriture et de vins que nécessaire. J’ai commandé, par exemple, un jambon de près de 3 kg il y a quelques jours ! Mais sinon c’est l’occasion de se remettre à cuisiner un peu...

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗴𝗮𝗿𝗱𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲 𝗹𝗶𝗲𝗻 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝘃𝗼𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗲𝘀 ?
J’appelle mes parents et ma sœur tous les jours depuis le début du confinement en France. Pour nos parents âgés, le confinement peut être difficile pour le moral. Avec les amis, ben les apéros zoom comme beaucoup ! On se déguise, on fait des petits sketchs... Beaucoup d’échanges par messagerie également et un nombre incalculable de blagues sur les groupes WhatsApp....

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗼𝗰𝗰𝘂𝗽𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝘃𝗼𝘀 𝘀𝗼𝗶𝗿𝗲́𝗲𝘀 ?
De manière plutôt traditionnelle, en regardant des films, en lisant, entrecoupés de calls de boulot avec les US... Sans oublier les fameux apéros virtuels et les discussions familiales

𝗔𝘃𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗮𝘀𝘁𝘂𝗰𝗲𝘀/𝗰𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗯𝗶𝗲𝗻 𝘃𝗶𝘃𝗿𝗲 𝗰𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 ?
Garder son rythme. S'astreindre à des activités physiques régulières. Bien installer sa zone de travail en privilégiant l’ergonomie par exemple. Une astuce : pour éviter d’être assis toute la journée, avoir une table qui permette de travailler debout également ou alternativement un gros ballon de gym a la place d’une chaise pour garder le dos droit !

𝗤𝘂𝗲 𝗿𝗲𝘁𝗶𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗲́𝗿𝗶𝗼𝗱𝗲 ?
Beaucoup de choses mais en particulier, nous prenons plus de temps pour échanger avec les personnes qui nous sont chères et qui sont loin. Des liens se recréent. Et puis quelle leçon sur l’efficacité au travail !

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗺𝗲𝘀𝘀𝗮𝗴𝗲 𝘀𝗼𝘂𝗵𝗮𝗶𝘁𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗱𝘂 𝗽𝗲𝘁𝗶𝘁𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗮𝗹.𝗰𝗼𝗺 ?
Cette période est une opportunité unique pour repenser sa vie, se rapprocher des siens, commencer enfin ce qu’on n’a jamais osé commencer. Malgré toutes ses difficultés, cette période est en réalité une chance !

 

𝐋𝐡𝐮𝐦𝐞𝐮𝐫 𝐝𝐮𝐧𝐞 𝐜𝐨𝐧𝐟𝐢𝐧𝐞́𝐞 𝐚̀ 𝐒𝐢𝐧𝐠𝐚𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐞𝐩𝐞𝐭𝐢𝐭𝐣𝐨𝐮𝐫𝐧𝐚𝐥.𝐜𝐨𝐦 #Jour28

Aujourd'hui, Anne, 51 ans, artiste lyrique/administratrice culturelle en free-lance et en transition professionnelle, depuis 7 mois à Singapour vous témoigne son quotidien et son état d'esprit pour ce 28ème jour de confinement !

 

Anne

 

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗶𝗲𝘂 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝗾𝘂𝗶 𝗹𝗲 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗮𝗴𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Je suis confinée dans un nid d’aigle au huitième et dernier étage d’un des immeubles de notre condo. Étant situé au bord de la mer, nous avons une jolie brise marine le matin qui traverse notre salle de séjour. J’y vis avec mon mari, mes 3 ados et notre helper. Pour faire face à notre promiscuité (3 chambres à coucher pour 5 adultes!), j’ai organisé notre espace et installé des stations de travail dans un maximum de petits coins. Je vis cette expérience un peu comme les voyages de mon enfance en famille, sur un voilier en pleine mer, où nous devions apprendre à vivre ensemble et à se respecter.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗲 𝗱𝗲́𝗿𝗼𝘂𝗹𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘀 𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗲́𝗲𝘀 ?
Je me lève tôt en général, avant le reste de la maisonnée. J’apprécie ce petit moment de solitude. Je pars faire quelques foulées au bord de l’eau pour bien commencer la journée. Je jette un coup d’œil sur les nouvelles et les réseaux sociaux pour voir ce qui s’est passé pendant la nuit. Je me limite au maximum, en particulier pour les news que je trouve trop anxiogènes. Puis je me fais mon programme pour la journée. En pleine transition professionnelle, j’ai commencé une formation depuis février pour devenir coach vocal. Difficile de donner des cours de chant en ligne dans un appartement aussi densément peuplé. Je crains de susciter l’exaspération des miens très rapidement, et à juste titre… ! Aussi je profite de ce confinement pour apprendre, lire, me documenter, assister à des cours de chant ou visionner des masterclasses, etc… La matière ne manque pas.
Pour me détendre, je lis beaucoup ou je fais de la couture, en général l’après-midi. Je me suis procurée quelques coupons de tissu avant la fermeture générale, et je réalise des projets qui me trottaient en tête depuis quelques temps. C’est le moment idéal. La couture est une activité précise et chronophage, qui demande patience et concentration, qui engage le cerveau autant que l’habileté des mains et un certain sens esthétique. C’est intensément satisfaisant de réaliser des vêtements soi-même et très thérapeutique d’utiliser ses 10 doigts.

𝗖𝗼𝘁𝗲́ 𝗮𝗹𝗶𝗺𝗲𝗻𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻: 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Nous avons 2 grands magasins d’alimentation très bien achalandés dans le mall voisin. Nous avions fait quelques provisions de fond (légumineux, conserves, surgelés, bocaux etc…). Notre routine n’est pas vraiment différente. Nous prévoyons les repas pour les 2 ou 3 jours à venir, et nous partageons les courses de produits frais avec notre très efficace helper (qui s’ennuie et nous cuisine des nouveaux plats très sophistiqués et longs à réaliser… !).

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗴𝗮𝗿𝗱𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲 𝗹𝗶𝗲𝗻 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝘃𝗼𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗲𝘀 ?
Ma mère a enfin l’air de maîtriser WhatsApp et Facetime. Je l’appelle souvent pour essayer de briser un peu sa solitude. Sinon essentiellement des groupes WhatsApp qui deviennent de grandes plateformes de partage. Je viens d’une large famille et jamais nous n’avons autant échangé que depuis le début du confinement. C’est assez symptomatique!

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗼𝗰𝗰𝘂𝗽𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝘃𝗼𝘀 𝘀𝗼𝗶𝗿𝗲́𝗲𝘀 ?
Je suis assez fan de séries et j’aime le cinéma. Donc des films, des films, des films ! Je n’ai aucun problème à passer la soirée à regarder un truc avec mon mari. Seul challenge consiste à se mettre d’accord. En ce moment, je l’initie à ‘Moneyheist’ sur Skype (Netflix of course…). J’aimerais bien trouver un site accessible depuis Singapour avec une sélection un peu plus ‘Quartier Latin’ ou ‘Cinéma de minuit’… Quant aux enfants, ils préfèrent rester dans leur chambre et ont leurs propres programmes ou discutent avec les copains.

𝗔𝘃𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗮𝘀𝘁𝘂𝗰𝗲𝘀/𝗰𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗯𝗶𝗲𝗻 𝘃𝗶𝘃𝗿𝗲 𝗰𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 ?
Le mot-clé : structure. Certains en ont déjà parlé, mais pour moi, c’est la seule solution. Heureusement, le lycée force mes enfants à se lever le matin et à suivre un programme, sinon cela deviendrait vite très pénible. Sinon, garder une certaine légèreté, cultiver l’humour. Se parler avec respect et gentillesse pour préserver une atmosphère sereine (un objectif qu’une de mes filles a encore à découvrir… Soupir !).

𝗤𝘂𝗲 𝗿𝗲𝘁𝗶𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗲́𝗿𝗶𝗼𝗱𝗲 ?
Le sentiment de vivre un événement exceptionnel, extra-ordinaire au sens littéral. De toucher du doigt la précarité, la fragilité de l’être. De réintroduire plus d’humain dans nos vies folles. Je suis convaincue qu’il y aura un avant et un après. Les gens doivent réfléchir un peu plus, changer leurs priorités. J’espère sincèrement que nous arriverons à en tirer les conséquences et à faire les choix nécessaires pour l’avenir.

𝗣𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗮𝗴𝗲𝗿 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗵𝗼𝘁𝗼𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗲́𝗿𝗶𝗼𝗱𝗲 ?
Une de mes dernières réalisations couture : le modèle ‘Singapour’ de la fantastique méthode ‘Couture Nomad’ fondée par Cathy Margaillan.

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗺𝗲𝘀𝘀𝗮𝗴𝗲 𝘀𝗼𝘂𝗵𝗮𝗶𝘁𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗱𝘂 𝗽𝗲𝘁𝗶𝘁𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗮𝗹.𝗰𝗼𝗺 ?
‘Keep Calm and Carry On’, comme disent les anglais.

 

#humeurdeconfineparlepetitjournal
#solidaritefrancaiseasingapour
#restonsunisetconnectes

lepetitjournal.com

Rejoignez le Club des lecteurs contributeurs ! 

Suivez-nous sur Instagram, likez notre Page Facebook et abonnez-vous à notre newsletter !

 

 

Nous vous recommandons

Marie-Ségolène Migairou

Marie-Ségolène Migairou

Pendant ses études et ses fonctions à l’export, elle a parcouru le monde. Aujourd'hui à Singapour, elle s’investit au sein du Petitjournal.com au niveau commercial et marketing et occasionnellement rédactionnel
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

EXPO

Les expos à ne pas louper cet été en France

Après d’interminables semaines de confinement, l’été est enfin là pour que nous puissions en profiter. Quoi de mieux que de faire voyager votre esprit et votre créativité à travers les expos de l'été