Covid19 - Humeur de confinés à Singapour #Semaine 3 !

Par Marie-Ségolène Migairou | Publié le 27/04/2020 à 14:15 | Mis à jour le 03/06/2020 à 05:30
confinés à Singapour

Nous entamons à Singapour notre 4ème semaine de confinement total de la population pour ralentir la propagation de l’épidémie de Coronavirus. Durant cette période particulière, nous donnons quotidiennement la parole à nos lectrices et lecteurs  sur la page Facebook de Lepetitjournal.com à Singapour ! Merci à Marie-Pierre Mol, Patrick Fiat, Sophie, Hossan Leong, Jessica Lefort, Arnaud Bourrut-Lacouture, Carine Lespayandel pour ces témoignages au fil de jours et vos bonnes adresses ! Prenez soin de vous ! Restons unis et connectés !

 

L'humeur d'une confinée à Singapour par Lepetitjournal.com #Jour15 

Aujourd’hui, c’est Marie-Pierre Mol qui nous témoigne son humeur et son quotidien pour ce 15ième jour de confinement.

Marie Pierre Mol

 

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗶𝗲𝘂 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝗾𝘂𝗶 𝗹𝗲 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗮𝗴𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Hummm …il y a des mots qui font du mal et des mots qui font du bien donc tout d’abord j’évite de me considérer confinée….J’habite avec mon mari à Tiong Bahru, un quartier que j’adore, entourée de mes livres et d’oeuvres des artistes que represente ma galerie Intersections, je me sens donc plutôt en coccooning qu’en confinement !

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗲 𝗱𝗲́𝗿𝗼𝘂𝗹𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘀 𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗲́𝗲s ?
D’abord quelques exercices de mise en forme… grâce au “Circuit Breaker “je n’ai plus de mauvaise excuse pour m’en dispenser (un rendez-vous avec l’un ou l’autre...) et je commence donc ma journée avec une bonne dose d’endorphines ! Etant en train de finir l’édition d’un livre sur un artiste Birman, l’essentiel de mon travail se passe ensuite devant mon écran.

𝗖𝗼𝘁𝗲́ 𝗮𝗹𝗶𝗺𝗲𝗻𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻: 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Tiong Bahru est bien connu comme “food paradise”. Pour m’approvisionner j‘ai donc l’embarras du choix entre son fameux “wet market” pour les produits frais, Tiong Bahru Bakery https://www.tiongbahrubakery.com/ , Drips https://www.drips.com.sg/ et Tiann’s https://www.tianns.com.sg/ pour le pain et les douceurs, Merci Marcel https://mercimarcel.com/ pour les vins et fromages et PS Café pour ses délicieuses pizzas https://www.pscafe.com/pscafe-petit-at-tiong-bahru. Avis aux amateurs ! Toutes ces bonnes adresses proposent de la vente à emporter et font des livraisons !

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗴𝗮𝗿𝗱𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲 𝗹𝗶𝗲𝗻 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝘃𝗼𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗲𝘀 ?
Pas de changement majeur dans ce domaine, grâce à WhatsApp et Face Time la communication n’est jamais coupée même avec les antipodes !

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗼𝗰𝗰𝘂𝗽𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝘃𝗼𝘀 𝘀𝗼𝗶𝗿𝗲́𝗲𝘀 ?
Mon mari et moi sommes des fous de lecture et de cinéma. Le Projector, qui est notre salle préférée, propose des films sur Vimeo, un bon moyen de se divertir et de soutenir le Projector dans cette période difficile pour les lieux de spectacle.

𝗔𝘃𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗮𝘀𝘁𝘂𝗰𝗲𝘀/𝗰𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗯𝗶𝗲𝗻 𝘃𝗶𝘃𝗿𝗲 𝗰𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 ?
Tout d’abord je pense que nous avons beaucoup de chance à Singapour d’avoir le “Circuit Breaker” qui repose sur la responsabilité de chacun de nous de rompre le circuit de la contagion tout en nous laissant Ia possibilité de sortir pour nous dégourdir les jambes et faire nos courses, à la seule condition de respecter des règles de prudence. De plus, cette période nous offre une occasion unique de prendre du recul et de réfléchir au contenu et à l’organisation de nos activités habituelles, profitons-en !

𝗤𝘂𝗲 𝗿𝗲𝘁𝗶𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗲́𝗿𝗶𝗼𝗱𝗲 ?
Pour tous ceux qui comme moi vivent à Singapour depuis longtemps l’impression de vivre ici dans un cocon n’est pas nouvelle mais le cocon s’est resserré et peut être ressenti comme un étau. Le virus nous rappelle la fragilité de nos existences et le prix du temps. Puissions-nous apprendre à moins procrastiner, en particulier à ne plus jamais remettre à demain un message de réconciliation, d’amitié ou d’amour.

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗺𝗲𝘀𝘀𝗮𝗴𝗲 𝘀𝗼𝘂𝗵𝗮𝗶𝘁𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗱𝘂 𝗽𝗲𝘁𝗶𝘁𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗮𝗹.𝗰𝗼𝗺 ?
La galerie Intersections fonctionne toujours en ligne. Que ce soit pour le pur plaisir des yeux ou pour acheter, je vous invite à visiter le site d’intersections, intersections.com.sg, les expositions en ligne sur Artsy https://www.artsy.net/intersections et à suivre Intersections sur Facebook et Instagram. Et surtout n’hésitez pas à me contacter.

 

L'humeur d'un confiné à Singapour par Lepetitjournal.com #Jour16

Aujourd’hui, Patrick Fiat, General Manager du Royal Plaza on Scotts, nous témoigne son humeur et son quotidien en ce 16ième jour de confinement.

 

Patrick Fiat

 

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗶𝗲𝘂 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝗾𝘂𝗶 𝗹𝗲 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗮𝗴𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Sentosa où j’habite a été repris par la faune animale et les oiseaux. On y voit des toucans, des familles de loutres dans la mer, des paons, des familles de singes. On aperçoit tous les jours un magnifique faucon qui vole devant la maison et toute une famille de perroquets. L’autre jour, il y en avait six qui s’étaient posés sur une branche juste devant le balcon. C’est très sympa de les regarder, c’est comme être à l’intérieur d’un zoo !

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗲 𝗱𝗲́𝗿𝗼𝘂𝗹𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘀 𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗲́𝗲𝘀 ?
Je travaille dans un hôtel, on continue à être bien occupé malgré le Covid-19. Je passe toutes mes matinées sur place et les après-midis à la maison.

𝗖𝗼𝘁𝗲́ 𝗮𝗹𝗶𝗺𝗲𝗻𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 : 𝗰o𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Nous avons la chance d’avoir un petit supermarché à côté de la maison, sympa. On y trouve de tout, même du papier toilettes. Il n’y aucun problème sur ce plan. Pour les repas, au début on se faisait des bons petits plats, on dégustait de bonnes bouteilles… Mais les kilos ont commencé à apparaitre sur la balance. )- : On commence à réduire déjà après dix jours d’isolation, on s’est rabattu vers des salades et de l’eau minérale au déjeuner !

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗴𝗮𝗿𝗱𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲 𝗹𝗶𝗲𝗻 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝘃𝗼𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗲𝘀 ?
Avec tout ce qui se passe en isolation à la maison, on a beaucoup plus de temps. On renoue avec les amis et connaissances perdus de vue depuis des années. C’est super sympa. On a des bonnes discussions, on se retrouve. Habituellement les mariages ou les enterrements sont l’occasion de retrouvailles avec la famille éloignée. Avec la crise de covid19, on échange sur Skype, on essaie de rattraper le temps perdu.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗼𝗰𝗰𝘂𝗽𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝘃𝗼𝘀 𝘀𝗼𝗶𝗿𝗲́𝗲𝘀 ?
En bons Français, on n’échappe pas au plaisir des repas entre amis. Comme on n’a plus le droit de voir personne, j’organise ce samedi soir un diner par Skype avec trois familles. C’est le D&B Club., « Duck & Burgundy Club » ! Chacun va cuire un plat de canard à sa façon et boire un très bon bourgogne. On commencera avec du champagne, des petits amuse-bouche. Il ne faut surtout pas mettre entre parenthèses nos relations amicales avec les amis !

𝗔𝘃𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗮𝘀𝘁u𝗰𝗲𝘀/𝗰𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗯𝗶𝗲𝗻 𝘃𝗶𝘃𝗿𝗲 𝗰𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 ?
Pour garder le contact avec les copains qui habitent aussi Sentosa, on balade notre toutou et c’est l’excuse pour se voir, en respectant les distances voulues bien sûr !

𝗤𝘂𝗲 𝗿𝗲𝘁𝗶𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗲́𝗿𝗶𝗼𝗱𝗲 ?
J’avais déjà vécu le SRAS en 2003. Et les manifestations en Indonésie en 1998, lorsque toute la ville avait été mise sous siège. 150.000 européens avaient quitté Jakarta, pour ma part j’étais resté. C’était assez compliqué. C’était plus une guerre civile qu’autre chose, on était aux premières loges. Je crois que on devient plus aguerris, on accepte plus les choses comme elles sont. Et on réagit beaucoup plus vite, on est pro-actif, car on a vécu des périodes de crise. C’est une très bonne leçon de vie.

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗺𝗲𝘀𝘀𝗮𝗴𝗲 𝘀𝗼𝘂𝗵𝗮𝗶𝘁𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗱𝘂 𝗽𝗲𝘁𝗶𝘁𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗮𝗹.𝗰𝗼𝗺 ?
Dans le cadre de cette crise, appréciez bien tout ce qu’on avait avant, la liberté de mouvement par exemple. C’est donné et quand on ne l’a plus, c’est là qu’on se rend compte de tout ce que l’on avait. « Arrêtez de râler !! »

 

L'humeur d'une confinée à Singapour par Lepetitjournal.com #Jour17

Aujourd’hui, c’est Sophie, 2 x 20 ans, la petite quarantaine en sorte, professeur de yoga pour adultes et enfants à son “studio” So Yoga, depuis 13 ans à Singapour qui nous raconte son humeur et son quotidien en ce 17ième jour de confinement.

Sophie

 

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗶𝗲𝘂 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝗾𝘂𝗶 𝗹𝗲 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗮𝗴𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Je vis avec mon mari, mes 3 filles et notre nounou. Mes beaux-parents étaient bloqués à Singapour pendant plusieurs semaines, ils viennent de repartir !

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗲 𝗱𝗲́𝗿𝗼𝘂𝗹𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘀 𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗲́𝗲𝘀 ?
On se lève bien moins tôt que d’habitude surtout moi ! Mes deux aînées se connectent avec leurs classes, mon mari part au travail (il a le droit !) et ma plus jeune commence sa vie bien occupée : à 2 ans, on change d’activités toutes les 2 minutes ! Je fais une petite séance de yoga avec l’une d’elle que je poste parfois sur ma chaine YouTube ! Le reste du temps, j’aide au homeschooling. En fin de journée, on refait une séance de sport : yoga, vélo, danse, roller ou course à pied!

𝗖𝗼𝘁𝗲́ 𝗮𝗹𝗶𝗺𝗲𝗻𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 : 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Je suis une grande fan de Scoop qui vient d’ouvrir vers East Coast. Y faire les courses avec les enfants est ludique et éducatif : on apprend à peser ses boites, ses ingrédients, à les étiqueter, tout en évitant les emballages ! On décide du menu du soir ensemble et je passe un moment avec l’une d’elles à préparer une recette (simple et si possible végétarienne) ou au moins faire notre pain et nos yaourts fait maison !

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗴𝗮𝗿𝗱𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲 𝗹𝗶𝗲𝗻 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝘃𝗼𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗲𝘀 ?
On passe beaucoup de coups de fil. Je donne aussi un cours de yoga hebdomadaire pour ma famille en France via Zoom !

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗼𝗰𝗰𝘂𝗽𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝘃𝗼𝘀 𝘀𝗼𝗶𝗿é𝗲𝘀 ?
Beaucoup de lecture, parties de cartes (avec mes beaux-parents, souvenez-vous… !), jeux de société (Cluedo est à la mode chez nous en ce moment) et la joie de redécouvrir plein de classique du cinéma en famille (comme Louis de Funès !).

𝗔𝘃𝗲𝘇-v𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗮𝘀𝘁𝘂𝗰𝗲𝘀/𝗰𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗯𝗶𝗲𝗻 𝘃𝗶𝘃𝗿𝗲 𝗰𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 ?
Il est primordial de se dégager du moment pour soi ; que ce soit en pratiquant un peu de yoga ou de méditation, de lire, ou simplement de prendre un bain!
Pour occuper les enfants à la maison sans utiliser d'écran, il existe la collection MiniYOGI. Il s'agit de trois jolis cahiers d'activités pour initier les enfants au yoga, seul ou en famille. A travers ces livrets, les enfants de 5 à 12 ans découvrent leur équilibre et développent leur force tout en s’amusant ! Ils sont disponibles sur www.miniyogi.com

𝗤𝘂𝗲 𝗿𝗲𝘁𝗶𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗲́𝗿𝗶𝗼𝗱𝗲 ?
J’adore le concept de retour de la “slow life” et de reprendre le contrôle du temps. C'est très aligné avec le concept de pleine conscience.

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗺𝗲𝘀𝘀𝗮𝗴𝗲 𝘀𝗼𝘂𝗵𝗮𝗶𝘁𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗱𝘂 𝗽𝗲𝘁𝗶𝘁𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗮𝗹.𝗰𝗼𝗺 ?
Prenez soin de vous : votre corps et votre esprit... Breathe & Smile!

Prenez soin de vous et restons unis et connectés !

 

L'humeur d'un confiné à Singapour par lepetitjournal.com #Jour18

Aujourd'hui, Hossan Leong, 50 ans, acteur singapourien vous témoigne son quotidien et son état d'esprit du moment pour ce 18ième jour de confinement !

Hossan Leong

 

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗶𝗲𝘂 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝗾𝘂𝗶 𝗹𝗲 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗮𝗴𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Mon partenaire et moi sommes dans l'appartement d'un ami. Nous vivons normalement à Johor Bahru, en Malaisie. Cependant, depuis l'isolement, nous avons rapidement fait une valise et sommes revenus à Singapour, au cas où il y aurait une opportunité de travailler. Ensuite, Singapour a mis en place le « circuit Breaker » ! Nous avons la chance d'avoir cet appartement, mais nous devons déménager le 1er mai ! C'est drôle parce que nous sommes des « réfugiés » dans notre propre pays !

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗲 𝗱𝗲́𝗿𝗼𝘂𝗹𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘀 𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗲́𝗲𝘀 ?
Je crée des vidéos en ligne. Je suis un artiste alors je continue de faire rire et sourire les gens pendant cette période difficile. Consultez https://www.youtube.com/user/DoubleConfirmSg

𝗖𝗼𝘁𝗲́ 𝗮𝗹𝗶𝗺𝗲𝗻𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 : 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
J'aime cuisiner ! J'ai maintenant le temps de préparer tous mes plats français préférés ! Bœuf Bourguignon, Coq au Vin… Je fais les courses au supermarché et à la boucherie et j'approvisionne peut-être pour 3 jours car le frigo est trop petit pour en acheter plus. Je souhaite utiliser les services de livraison mais je n'ai pas de créneau de livraison !

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗴𝗮𝗿𝗱𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲 𝗹𝗶𝗲𝗻 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝘃𝗼𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗲𝘀 ?
Ma famille utilise quotidiennement le groupe de discussion WhatsApp et ma mère vient d'apprendre à passer un appel vidéo.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗼𝗰𝗰𝘂𝗽𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝘃𝗼𝘀 𝘀𝗼𝗶𝗿𝗲́𝗲𝘀 ?
Après le dîner, Paul et moi regardons un peu Netflix ou je joue à un jeu stupide sur mon téléphone. Deux fois par semaine, j'enregistre mon émission Youtube la nuit.

𝗔𝘃𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗮𝘀𝘁𝘂𝗰𝗲𝘀/𝗰𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗯𝗶𝗲𝗻 v𝗶𝘃𝗿𝗲 𝗰𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 ?
Apprenez à ralentir. Réfléchir. Prendre des pauses. Enrichissez-vous !

𝗤𝘂𝗲 𝗿𝗲𝘁𝗶𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗲́𝗿𝗶𝗼𝗱𝗲 ?
La gentillesse des gens ! J'ai eu des amis qui nous ont envoyé de la nourriture et des desserts !

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗺𝗲𝘀𝘀𝗮𝗴𝗲 𝘀𝗼𝘂𝗵𝗮𝗶𝘁𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗱𝘂 𝗽𝗲𝘁𝗶𝘁𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗮𝗹.𝗰𝗼𝗺 ?
Nous sommes tous dans le même bateau. Rester à la maison est si important pour briser la chaîne de transmission. Rester calme et s'encourager est vital.

 

L'humeur d'une confinée à Singapour par Lepetitjournal.com #Jour19

Aujourd’hui, Jessica Lefort, 38 ans (arghhh que ça passe vite !), fondatrice de l’entreprise Morning June (Vente de bijoux faits mains), qui a passé 4 ans à Singapour et qui, depuis 1 an et demi, est entre la France et Singapour vous témoigne son quotidien et son état d’esprit pour ce 19ième jour de confinement !

Jessica Lefort

 

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗶𝗲𝘂 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝗾𝘂𝗶 𝗹𝗲 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗮𝗴𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Je suis chez moi avec ma fille de 5 ans, mon mari et mes deux chats : Nietzsche et Paillette.
Nous vivons dans un appartement et avons la chance d’avoir une terrasse.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗲 𝗱𝗲́𝗿𝗼𝘂𝗹𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘀 𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗲́𝗲𝘀 ?
Au début du confinement j’étais un peu (beaucoup ?) désorganisée. Maintenant cela va beaucoup mieux. Mon pantalon m’a fait rapidement comprendre qu’il fallait agir, donc le matin je fais 20 minutes de Hoola Hoop et 30 minutes de vélo d’appartement. Ensuite j’enchaine avec les devoirs d’école, les cours Zoom pour ma fille, travailler sur l’ordinateur pour mon entreprise Morning June, préparer les repas, faire le ménage...
Mon mari travaille de la maison dans le bureau. Difficile à croire mais on se croise encore plus qu’avant !Je passe beaucoup de temps également à prendre des nouvelles de ceux que j’aime : famille, amis et clients.
Les journées passent très vite au final.

𝗖𝗼𝘁𝗲́ 𝗮𝗹𝗶𝗺𝗲𝗻𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻: 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Je suis plutôt du style à prévoir les courses pour la semaine afin d’éviter de trop sortir. De manière générale je vais au supermarché, il est rare que je me fasse livrer.
J’ai tendance à plus cuisiner en ce moment. C’est un moment de partage privilégié avec ma fille. Qui n’a pas le souvenir étant petit d’avoir trempé son doigt dans la préparation d’un gâteau ?

𝗖o𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗴𝗮𝗿𝗱𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲 𝗹𝗶𝗲𝗻 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝘃𝗼𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗲𝘀 ?
Whatsapp, Facetime, Facebook, Messenger, Instagram...tous les réseaux sociaux sont bons à être utilisés. Heureusement que ces moyens existent aujourd’hui sinon je ne sais pas comment nous ferions.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗼𝗰𝗰𝘂𝗽𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝘃𝗼𝘀 𝘀𝗼𝗶𝗿𝗲́𝗲𝘀 ?
Nous avons ressorti quelques jeux de société, et le jeu du Yatsé.
Je mets la musique du Roi Lion et on danse dessus avec ma fille en imitant tous les animaux !
Nous construisons un bus en carton pour mettre tous les doudous, il manque encore les roues et la peinture métallisée mais ça va venir !
Je lis des histoires à ma fille, je regarde des films avec mon mari. Je passe comme d’habitude beaucoup de temps sur internet à la recherche de nouveaux designers de bijoux pour mon travail.

𝗔𝘃𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗮𝘀𝘁𝘂𝗰𝗲𝘀/𝗰𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗯𝗶𝗲𝗻 𝘃𝗶𝘃𝗿𝗲 𝗰𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 ?
Être indulgent avec soi-même est la première chose qui me vient à l’esprit. Nous vivons une situation exceptionnelle qui demande beaucoup d’adaptabilité. Nous avons tendance à nous mettre une certaine pression pour tout réussir. On a le droit de passer une journée en pyjama (mais en portant des bijoux bien sûr) sans avoir de scrupules.
Prendre du temps pour soi est également important. C’est quelque chose que je ne fais jamais habituellement mais en ce moment j’ai ce besoin de me ressourcer une heure.
J’essaie de positiver et de ne pas trop penser à tout ce que cette situation engendre sanitairement, socialement et économiquement.

𝗤𝘂𝗲 𝗿𝗲𝘁𝗶𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗲́𝗿𝗶𝗼𝗱𝗲 ?
10 kilos en plus...Mon accoutrement so sexy avec masques et lunettes de chantier anti-projection pour aller faire les courses. Cela fait beaucoup rire ma fille.
Plus sérieusement, même si je n’ai pas encore tout le recul, je retiendrai de cette période, l’inquiétude pour la santé de mes proches, pour mon business et pour mon équipe.
Je retiendrai également la force qu’ont nos enfants à rester à la maison sans se plaindre et à vivre cette situation. Je suis si fière de mon adorable petite fille qui malgré tout rit et sourit à la vie. Je retiendrai aussi la réflexion sur le monde que nous impose cette situation.

𝗣𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗮𝗴𝗲𝗿 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗵𝗼𝘁𝗼𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗲́𝗿𝗶𝗼𝗱𝗲 ?
Can Lah ! Je vous ai mis une photo de moi avec de jolies boucles d’oreilles, des photos de bijoux, ma passion, et une photo de mes chats pour qui le virus n’a strictement aucune importance du moment que les canapés sont moelleux et la gamelle est pleine. Moi vouloir être chat !

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗺𝗲𝘀𝘀𝗮𝗴𝗲 𝘀𝗼𝘂𝗵𝗮𝗶𝘁𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗱𝘂 𝗽𝗲𝘁𝗶𝘁𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗮𝗹.𝗰𝗼𝗺 ?
Je vous souhaite de l’amour, de la santé, des rires, du bonheur, des rêves, de l’émerveillement et des bijoux! Prenez soin de vous...
Merci au Petit Journal pour cette parenthèse lors de mon confinement.

 

L'humeur d'un confiné à Singapour par Lepetitjournal.com #Jour20

Aujourd’hui Arnaud Bourrut-Lacouture, Founding Partner at LPA Singapore, qui nous raconte son quotidien pendant ce 20ième jour de confinement !

Arnaud Bourrut Lacouture

 

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗶𝗲𝘂 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝗾𝘂𝗶 𝗹𝗲 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗮𝗴𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Je suis dans mon appartement sur East Coast, avec ma femme, mes deux enfants (un garçon de 6 ans et une fille de 4 ans et demi) ainsi que notre helper philippine, avec une magnifique vue sur la piscine vide et interdite aux baigneurs. Nous n’avons plus accès aux facilités du condo mais East Coast Park est à 5 minutes à pied et nous pouvons encore nous y promener.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗲 𝗱𝗲́𝗿𝗼𝘂𝗹𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘀 𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗲́𝗲𝘀 ?
Mes journées ne sont pas si différentes du temps « normal » : réveil un peu plus tard que d’habitude car nous n’avons plus le stress du bus matinal pour les enfants. Quelques exercices physiques avant de se mettre au travail. Nous commençons la journée avec les enfants en regardant leur programme de leur journée à l’école et la vidéo de leurs enseignants (nous alternons avec ma femme pour l’aide aux devoirs). Je prends ensuite contact avec mon équipe au travail et me plonge dans mes dossiers. Les journées au travail se terminent un peu plus tôt puisqu’il me faut d’habitude environ 40 minutes pour rentrer chez moi le soir. Cela avance donc d’autant l’heure de l’apéritif et des jeux avec les enfants.

𝗖𝗼𝘁𝗲́ 𝗮𝗹𝗶𝗺𝗲𝗻𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻: 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Beaucoup de commandes en ligne. Sur les groupes sociaux, il y a de nombreux échanges sur les bons plans du moment. Je constate que la plupart des restaurants ont mis en place une offre delivery et nous continuons à faire des commandes auprès d’eux. Cela me semble important de soutenir le secteur de la restauration ici qui est déjà assez fragile en temps normal et bénéficie de peu de protections. Il y a également un site de commande en ligne qui vient de s’ouvrir et qui est très bien fait : supermarche.sg.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗴𝗮𝗿𝗱𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲 𝗹𝗶𝗲𝗻 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝘃𝗼𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗲𝘀 ?
Il y a énormément de groupes whatsapp qui se sont créés ces derniers temps ainsi que des viso conférences en famille ou avec des amis à Singapour et en Europe. Paradoxalement, je n’ai jamais eu autant de nouvelles des proches que depuis le début de la pandémie. La grande nouveauté, ce sont ces conversations en viso à plusieurs, une expérience amusante mais un peu déroutante car cela reste difficile de s’entendre les uns les autres.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗼𝗰𝗰𝘂𝗽𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝘃𝗼𝘀 𝘀𝗼𝗶𝗿𝗲́𝗲𝘀 ?
J’aimerais pouvoir dire que je profite de cette période pour me replonger dans les grands classiques de la littérature ou la rédaction d’un ouvrage. Hélas, j’ai récemment fait l’acquisition d’une console Playstation qui a freiné toute velléité. Sans originalité, Netflix et les séries en ligne sont également un excellent compagnon de nos soirées (Tiger King, Bureau des Légendes, Baron Noir…).

𝗔𝘃𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗮𝘀𝘁𝘂𝗰𝗲𝘀/𝗰𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗯𝗶𝗲𝗻 𝘃𝗶𝘃𝗿𝗲 𝗰𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 ?
Je n’ai pas le sentiment d’avoir acquis une quelconque expertise en confinement mais je constate que mon état d’esprit actuel est de vivre au jour le jour sans me projeter. Pour l’instant, je n’attends pas grand-chose des semaines à venir et j’essaye plutôt de profiter de l’instant présent en étant proche de ma femme et de mes enfants, tout en restant concentré sur mon travail. Il y a plein de petits moments de satisfaction simples au quotidien et ce confinement permet de faire la part des choses entre l’important et le superflu.

𝗤𝘂𝗲 𝗿𝗲𝘁𝗶𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗲́𝗿𝗶𝗼𝗱𝗲 ?
Je pense que nous aurons tous des souvenirs assez précis de cette période, un peu comme une sorte de 11 septembre 2001 prolongé. Pour ce qui est du côté négatif, il y aura les informations toujours plus catastrophiques de jour en jour, le durcissement quotidien des restrictions et cette bizarre impression de ne pas trop savoir où nous allons. Pour ce qui est du positif, il y a ces moments réflexion sur soi et sur les changements auxquels nous pouvons nous attendre ou contribuer dans les prochains mois, mais c’est passer du temps avec mes enfants et profiter d’eux qui m’apporte le plus de réjouissance.

 

L'humeur d'une confinée à Singapour par Lepetitjournal.com #Jour21

Aujourd’hui, Carine Lespayandel, directrice de la Chambre de Commerce Française à Singapour (FCCS) depuis 19 ans, vous partage son quotidien et son état d'esprit en ce 21ième jour de confinement !

Carine Lespayandel

 

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗶𝗲𝘂 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝗾𝘂𝗶 𝗹𝗲 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗮𝗴𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Nous sommes une famille de cinq avec trois ados (17, 15 et 12 ans) dans un appartement au milieu de la verdure entre Bukit Timah et MacRitchie. Notre balcon donne sur jardin et piscine : un joli coin de nature qui me réjouit tous les jours !

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗲 𝗱𝗲́𝗿𝗼𝘂𝗹𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘀 𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗲́𝗲𝘀 ?
Je suis une lève-tôt et mes journées de travail sont bien remplies ; beaucoup de visios avec mon équipe, mobilisée à essayer d’apporter le plus de soutien possible à nos membres. Certaines entreprises, PMEs et entrepreneurs en particulier, vivent en effet une période très difficile, et toute l’équipe de la Chambre fait de son mieux pour aider, apporter information, visibilité et mises en relations. La plateforme collaborative que nous venons de mettre en place sur notre site vise justement à « matcher » besoins et solutions. Et nous travaillons avec tous nos partenaires – dont lepetitjournal.com, pour mettre en avant et soutenir les entrepreneurs français !
Donc des journées très intenses, mais une grande satisfaction quand, à la fin de la journée, nous avons le sentiment d’avoir été utiles et d’avoir rempli notre mission.
Et tous les soirs, je quitte mon écran pour une marche rapide.

𝗖𝗼𝘁𝗲́ 𝗮𝗹𝗶𝗺𝗲𝗻𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻: 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
Nous sommes tous des gourmands à la maison, et plutôt fidèles à notre cuisine française…le seul hic : je n’en sortirai pas indemne au niveau du tour de taille….
J’essaie de faire travailler le plus possible les entrepreneurs français, qu’ils soient distributeurs de produits français ou restaurateurs et à cet égard, je conseille de consulter le site http://www.sochic.sg qui fourmille de bons contacts.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗴𝗮𝗿𝗱𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗹e 𝗹𝗶𝗲𝗻 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝘃𝗼𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗲𝘀 ?
Les groupes whatsapp familiaux sont très utiles…et l’on s’appelle beaucoup plus souvent.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗼𝗰𝗰𝘂𝗽𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝘃𝗼𝘀 𝘀𝗼𝗶𝗿𝗲́𝗲𝘀 ?
J’avoue que Netflix fonctionne pas mal le soir…Je lis beaucoup également.
Nous apprécions les apéritifs avec jeux de carte en famille. Le temps passe très vite, et nous profitons tous les cinq de ces moments précieux, un peu hors du temps d’autant que notre aînée part cet été poursuivre ses études en Europe.

𝗔𝘃e𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗮𝘀𝘁𝘂𝗰𝗲𝘀/𝗰𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗯𝗶𝗲𝗻 𝘃𝗶𝘃𝗿𝗲 𝗰𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 ?
Garder une routine de travail, sortir s’aérer tous les jours ; pour ceux qui ont la chance d’avoir leur famille avec eux : profiter de ces moments passes avec les siens, rire, jouer, et apprécier la chance que l’on a d’être en bonne santé.

𝗤𝘂𝗲 𝗿𝗲𝘁𝗶𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗲́𝗿𝗶𝗼𝗱𝗲 ?
Professionnellement, comme une période un peu stressante, je l’avoue : la Chambre de commerce est une association autofinancée, nos challenges sont donc ceux d’une PME…une période compliquée, mais également formidable par la magnifique énergie et l’engagement de toute mon équipe et la très belle solidarité de notre communauté d’affaires.
Personnellement, comme une période qui m’aura fait réfléchir, et qui m’aura sans aucun doute enrichie.

𝗣𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗮𝗴𝗲𝗿 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗵𝗼𝘁𝗼𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗲́𝗿𝗶𝗼𝗱𝗲 ?
La vue de notre balcon + notre apéro avant le jeu de cartes en famille + mon équipe en visio.

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗺𝗲𝘀𝘀𝗮𝗴𝗲 𝘀𝗼𝘂𝗵𝗮𝗶𝘁𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗮𝘂𝘅 𝗹𝗲𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗱𝘂 𝗽𝗲𝘁𝗶𝘁𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗮𝗹.𝗰𝗼𝗺 ?
Prenez soin de vous et de vos proches, et soyons plus que jamais solidaires dans cette période difficile.

 

#humeurdeconfineparlepetitjournal
#solidaritefrancaiseasingapour
#restonsunisetconnectes

Merci de nous suivre sur Instagram, de nous liker sur Facebook et surtout, n’oubliez pas de vous abonner à notre newsletter. 

Marie-Ségolène Migairou

Marie-Ségolène Migairou

Pendant ses études et ses fonctions à l’export, elle a parcouru le monde. Aujourd'hui à Singapour, elle s’investit au sein du Petitjournal.com au niveau commercial et marketing et occasionnellement rédactionnel
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Singapour !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale